Dominique Crochu, la voix des femmes du sport

Première femme à être nommée Directrice au sein de la Fédération Française de Football, en charge du web et du digital de 2002 à 2012, Dominique Crochu, n’a jamais cessé de défendre la cause de des femmes, et plus particulièrement leur place dans le sport. C’est donc logiquement qu’elle a été nommée en tant que personnalité qualifiée, par Marlène Schiappa – Secrétaire d’Etat à l’Egalité entre les hommes et les femmes-, comme membre de la conférence permanente pour le sport féminin, auprès de la Ministre des Sports Laura Flessel, en août dernier. Découvrez Dominique Crochu, la n°8 de nos 11 Foot d’Elles ! 

Ambassadrice du programme #LesSprinteuses (programme Digital et Sport) chez Paris Pionnières (devenu Willa) en 2016 et 2017, un incubateur de startups destiné à encourager plus de femmes dans l’entrepreneuriat, associée-entrepreneure chez Digitaly (transformation numérique et mixité), et mentore au sein d’1kubator (Nantes) Dominique Crochu le clame depuis des années déjà : « Le sport n’a pas de sexe » !

Le sport n’a pas de sexe, les compétences non plus

Dominique Crochu a été l’une des pionnières du développement du football pratiqué par les filles à la FFF, mais pas seulement. Le regard qu’elle porte sur la place de la femme dépasse le contexte du football et du sport. Dominique Crochu a toujours fait partie de ces femmes qui ont beaucoup de choses à dire et surtout qui n’ont pas peur de les dire. Celle qui a été la première Présidente et Présidente d’honneur du FC Vendenheim (en et depuis 2013) rêve de davantage de mixité (avec un S) et espère que les femmes puissent être plus nombreuses au sein des instances dirigeantes et dans tous les métiers du sport. Pour autant, d’après elle « il ne faut pas que les femmes soient cantonnées à s’occuper des sports pratiqués par les femmes ». Il faut bien l’admettre, c’est encore une sorte de réflexe pour beaucoup, et rares sont les femmes qui parviennent à se faire une place dans un groupe ou une équipe d’hommes. Mais pourquoi ?

De jeunes garçons et filles du FC Vendenheim

C’est le genre de questions auxquelles Dominique Crochu répond « si les femmes ont les compétences nécessaires » pourquoi ne pourraient-elles pas encadrer des hommes ?  Des exemples : « Corinne Diacre, entraîneure de l’équipe masculine du Clermont Foot (pendant trois saisons), ou Stéphanie Frappart, arbitre de Ligue 2, en sont de parfaits exemples. De plus, nous venons d’assister à la nomination d’Amélie Mauresmo comme Capitaine de l’Equipe de France masculine de tennis pour la Coupe Davis et celle de Julien Benneteau pour l’Equipe de France féminine pour la FedCup » 

Cela prend le vrai sens de la mixité « à 360 degrés et dans tout ses états » telle que la voit et la prône Dominique Crochu. Alors oui, les choses semblent bouger au fur et à mesure des années, mais il reste encore beaucoup à faire. Heureusement, les femmes engagées comme Dominique Crochu sont là pour continuer le combat. Le sien s’étend aussi à la diversité dont elle souligne -avec juste raison- que l’ensemble de la gouvernance du sport en France, à tous les niveaux, en manque beaucoup (inter-générationnel, handicap, multiculturel, genre…)

Et une mission supplémentaire, une !

Laura Flessel, Dominique Crochu et Marlène Schiappa, le 5 septembre 2017

Membre du Comité Éthique et Sport depuis fin 2015, dans lequel elle participe à la réflexion du groupe de travail « Les Mixités » et à la mise en place des actions à mener pour permettre une vraie place des femmes dans l’univers du sport, Dominique Crochu donne de la voix.  Une voix et un engagement qui prennent encore plus d’importance, puisque l’auteure du blog « avenirdusport.com » a, cette saison (en août 2017), été nommée en tant que personnalité qualifiée, par Marlène Schiappa – Secrétaire d’Etat à l’égalité entre les hommes et les femmes- comme membre de la conférence permanente pour le sport féminin, auprès de la ministre des Sports Laura Flessel, en août dernier.

Experte dans le sport et le digital, Dominique Crochu est reconnue comme influenceure sur le web et les réseaux sociaux. Avec des hashtags comme #Sport #Mixité #Numérique #Diversité #EgalitéFH, elle fait passer des messages forts, encourage certaines initiatives, ou dresse certains constats, notamment autour de l’accès des femmes à toutes les responsabilités, à la pratique dans le numérique …et le sport.

Son mantra 
« Rêver beaucoup .. et vivre intensément pour faire plus que ses rêves  ! »

Crédits photos : Dominique Crochu

Laisser un commentaire