Lyon attend un sacré client

La 6e journée en Allemagne faisait place ce samedi à l’un des chocs les plus attendus de la saison, le duel entre le Turbine Potsdam et le VfL Wolfsburg. Si cette rencontre n’a certainement pas été le match de l’année, il fut en revanche riche d’enseignements. Les années passent mais rien n’y fait, Potsdam reste un très gros client dont Lyon devra se méfier en Ligue des champions.

C’était le premier vrai test de la saison pour Potsdam. Après cinq journées de Frauen Bundesliga et autant de rencontres face à des équipes « abordables », le Turbine se mesurait enfin à un adversaire digne de son statut, en la personne du VfL Wolfsburg. Si la rencontre en elle-même ne rentrera pas dans l’histoire du football féminin allemand avec un match-nul à la clé (1-1), elle aura au moins le mérite d’avertir les Lyonnaises, prochaines adversaires de Potsdam en 8e de finale de la Ligue des champions.

 

Petit souvenir de la finale de la Ligue des champions remportée 2-0 face à Potsdam

 

Elles ont brillé

 

Elle n’affrontera pas l’OL les 9 et 13 novembre prochain, mais sa prestation samedi fut telle qu’il est impératif d’en parler. Lena Gössling a porté son équipe de Wolfsburg à bout de bras, lui permettant de repartir de Potsdam avec un point loin d’être immérité. L’internationale allemande était dans tous les bons coups, d’abord sur coup-franc où elle trouva la barre transversale (44e) puis sur sa passe « quasi » décisive à Jakabfi qui perdit son duel face à la gardienne adverse (63e). Gössling est également à l’avant-dernière passe sur le but égalisateur signé Martia Müller (58e). Son implication, aussi bien dans le secteur offensif que défensif, fut déterminante et surtout primordiale pour sa formation tout au long de la partie.

 

0r8ZMW on Make A Gif, Animated Gifs
Très très lourde cette frappe de Lena Gössling !
 

Dans le rôle de la joueuse à tout faire, Tabea Kemme n’a pas été en reste non plus. La défenseuse du Turbine Potsdam a sorti une performance de haut vol face aux Louves. La jeune joueuse de 21 ans a multiplié les récupérations de balle au milieu de terrain du fait de son pressing incessant, distribuant par la suite nombre de ballons exploitables pendant 90 minutes. C’est d’ailleurs elle qui délivre la passe décisive à Pauline Bremer pour l’ouverture du score de son équipe (38e).

 

5E0YgG on Make A Gif, Animated Gifs
Pauline Bremer détourne du bout de pied le coup-franc de Tabea Kemme
 

Une rampe de lancement précieuse, au même titre que Julia Simic, pour alimenter un quatuor offensif composé de Pauline Bremer, Ada Hegerberg, Lisa Evans et de Genoveva Anonma. Ajouté à cela une Ann-Katrin Berger impériale dans ses cages à l’image de son match face à Wolfsburg, et un banc bien garni avec des joueuses jeunes et talentueuses telles qu’Asano Nagasoto et Natasa Andonova, et vous voilà avec un escadron capable de tenir en échec le champion d’Europe et d’Allemagne en titre. Autant dire que le champion de France devrait également en baver.

 

Tous les résultats de la 6e journée :

 

Turbine Potsdam 1-1 Wolfsburg

Sindelfingen 0-2 Cloppenburg

USV Jena 2-3 FFC Francfort

Bayern Munich 2-0 Bayer Leverkusen

Hoffenheim 3-2 Fribourg

FCR Duisbourg 0-3 Essen-Schönebeck

 

Consulter le classement de Frauen Bundesliga

 

 

Crédits photos et vidéo: dfb.de / Jan Kuppert / makeagif.com / AFP – Adrian Dennis