Maude Perchey (FC Rouen) : « Se donner à fond »

Unique buteuse lors de la première victoire rouennaise avant la trêve, la milieu de terrain du FC Rouen se penche sur cette deuxième partie de saison avec comme objectif, le maintien dans le groupe B où son club est actuellement 9e avec 18 points et 2 unités d’avance sur la zone rouge.

 

 

Comment peut-on qualifier le parcours du FC Rouen à la mi-saison dans un nouveau groupe comme le B ?

 

« Une première partie difficile. Par le nombre de victoires, car nous n’en avons obtenu qu’une seule. Par le manque d’effectif aussi. Nous n’avons pas eu trop de réussite sur la première partie en dépit du fait que nous nous soyons entraînées sérieusement. Le groupe n’a pas changé totalement. Je trouve que nous sommes un peu bridées et que nous avons peur de faire les choses ».

 

Après une première victoire contre Verchers juste avant la trêve hivernale, comment abordez-vous cette deuxième partie de saison ?

 

« La victoire contre Verchers (1-0 NDLR) peut relancer notre saison. Il nous fallait cette première victoire pour nous remobiliser et nous donner confiance, parce qu’il est vrai qu’à un moment nous n’avions plus trop la motivation. Mais avec ce succès, l’ambiance du groupe s’est améliorée. Bien sûr, nous aurions aimé avoir plus de victoires. Il faut continuer à nous entraîner comme nous le faisons. L’ambiance du groupe doit rester la même. Et dans le jeu, nous devons nous appliquer encore plus sur ce que le coach nous apprend pendant l’entraînement. Se donner à fond et être encore plus dedans que lors de la première partie. Avec tout ça, je pense qu’on devrait réussir à se maintenir ».

 

 

Un mot sur Blanquefort le prochain adversaire en championnat, et un souvenir du match aller (défaite 1-0 à Rouen) ?

 

« Je ne me souviens plus trop de cette équipe. On va essayer de gagner là-bas. Nous sommes toutes motivées. Le match de Coupe de France à Taverny a été un bon match de préparation. On a fait beaucoup de belles choses. Donc, nous allons essayer de le reproduire, même si en face,ce ne sera pas le même niveau. On va tout donner et faire le maximum ».

 

Cela fait plusieurs années que tu es à Rouen, penses-tu que le regard a évolué sur la section féminine ?

 

« En ce qui concerne la section féminine, il a légèrement évolué depuis que je suis là. Avec la descente des garçons, je pense que certains regardent plus le football féminin que le football masculin ; cela va peut-être se développer ». 

 

 

Crédit photos : Fred Rouen