LdC: une saison à oublier

Quelques mois à peine après une belle saison européenne pour les clubs français – demi-finale pour Juvisy, finale pour Lyon -, la Ligue des Champions féminine débutait pour Paris et Lyon, les deux clubs français qualifiés pour l’édition 2013-2014, par le tirage au sort début septembre. Retour sur une saison à oublier du côté français.

 

 

5 septembre 2013, tirage au sort des 1/16e de finale de la Ligue des Champions féminine. Tirage délicat pour les clubs français, et notamment pour le PSG qui doit affronter Tyresö, champion de Suède en titre et équipe pleine de stars internationales, pendant que Lyon a tiré Twente, champion de BeNe League.

 

 

PSG : un petit tour et puis s’en va

 

Un duel de clubs destinés à se retrouver dans les derniers tours de la compétition, mais qui s’est déroulé tôt à cause de l’indice UEFA du club suédois, dont c’est la première participation à la compétition. Match aller en Suède, perdu 2-1 par les coéquipières de Tobin Heath – auteure d’une barre transversale dans le temps additionnel – et match retour sous haute tension, au cours duquel les joueuses parisiennes n’auront pas su forcer la décision. Au final, un match nul et vierge, et une élimination précoce pour le club de la capitale dont les objectifs européens étaient certainement plus ambitieux…

 

 

Le match aller dans son intégralité

 

 

 

 

 

Lyon est tombé sur un os en 1/8e

  

Après un premier tour très tranquille contre le FC Twente, champion de BeNe League, expédié 0-4 et 6-0, c’était Potsdam, le vice-champion d’Allemagne, un club au palmarès éloquent et à la riche histoire qui se dressait face à Lyon. Un choc « habituel » en LDC, entre deux équipes qui ont l’habitude de s’affronter, une confrontation qui avait tourné à l’avantage des Rhodaniennes en 2011 et 2012

 

Un but de Louisa Necib en fin de match (gif) avait permis à Lyon de prendre l’avantage après le match aller. Malheureusement, Potsdam viendra s’imposer au stade Gerland au retour, passant en 1/4F grâce aux buts marqués à l’extérieur, et 2013 n’est même pas terminé qu’il n’y a plus de club français en lice dans la prestigieuse compétition continentale.

 

Le but de Necib à l’aller, qui place les Lyonnaises en position favorable pour la qualif’ :

 

a7FWj6 on Make A Gif, Animated Gifs

 
 

Les Louves de Wolfsburg reines d’Europe

 

Les 1/4F se sont donc déroulés sans aucun club français. Et sans suspense pour 3 des 4 confrontations, seul le duel anglo-anglais Arsenal-Birmingham n’étant pas décidé à l’issue du match aller. Au final, les 1/2F ne comprennent qu’une (demi-) surprise, le club anglais de Birmingham, Potsdam, Tyresö et Wolfsburg étant attendus à ce stade de la compétition. Des 1/2F à suspense, puisque les deux matches aller finiront sur un match nul et vierge, avant que Tyresö et Wolfsburg ne fassent la différence à domicile.

 

 

Wolfsburg 4-2 Potsdam :

 

 

 

 

Le rendez-vous était donc donné à Lisbonne, entre le petit nouveau aux dents longues, Tyresö, dont la finale de la LDC était la dernière aventure pour des joueuses aux origines diverses, et le tenant du titre Wolfsburg, monté en puissance tout au long de la saison, et sûr de sa force. Et au terme d’une magnifique finale, c’est Wolfsburg qui réalise le doublé, rejoignant ainsi au palmarès des clubs ayant gagné la LDC deux ans d’affilée Umeå et Lyon. Les Louves réaliseront-elles le hat-trick ? Réponse la saison prochaine, avec deux clubs français, l’OL et le PSG, qui seront prêts à leur barrer la route !