L’Allemagne domine l’Europe

Au terme d’une finale folle, émaillée par trois faits d’arbitrage majeurs, l’Allemagne a remporté l’Euro pour la sixième fois consécutive ce dimanche à Solna. Devant plus de 40.000 spectateurs, les Allemandes n’ont eu besoin que d’un but pour battre une équipe de Norvège solide mais qui a raté deux penalties…
Et c’est l’Allemagne qui gagne à la fin… Encore, toujours et en toutes circonstances. Les Allemandes viennent de conquérir l’Euro ce dimanche à Solna à l’issue d’une finale invraisemblable qui a vu la Norvège rater deux penalties accordés par l’arbitre et inscrire un but refusé pour un hors jeu.

L’Allemagne a donné le ton d’entrée de jeu en touchant la barre dès la première minute. S’en suit un beau match de football, avec de l’intensité et du talent. Les Allemandes paraissent un cran au-dessus sur le plan technique, mais les Norvégiennes répondent par une agressivité de tous les instants.

Les premières alertes viendront de l’équipe de Silvia Neid (1e, 3e, 9e, 10e, 11e) avec plus ou moins de franchise pour Okoyino Da Mbabi et Marzosan essentiellement. Les Norvégiennes agissent surtout en contre, Hegeberg, Hansen et Stensland sont les plus en vue (4e, 10e, 14e).

Après 28 minutes d’un jeu plutôt équilibré, madame l’arbitre indique le point de penalty pour une poussette dans la surface de réparation allemande. Trine Ronning s’élance et bute sur une Nadine Angerer hors d’elle.



Le numéro de Nadine Angerer


La partie suit son train jusqu’à la mi-temps sur le score de 0-0. Au retour des vestiaires, Silvia Neid propose un changement. Anja Mittag prend la place de Lena Lotzen. Les effets se font vite sentir, l’Allemagne débarque pied au plancher dans cette période et marque rapidement par l’entrante… Mittag (49e). Sur un contre rondement mené par Da Mbabi, la numéro 11 allemande n’a qu’à profiter du trou laissé dans la surface norvégienne pour aligner la gardienne d’un plat du pied parait.

La Norvège réagit timidement dans la foulée. C’est bien l’Allemagne qui déroule son jeu et prend le dessus dans cette finale. Les occasions allemandes se multiplient jusqu’à l’heure de jeu… Servie sur un plateau par Gulbrandsen, Hansen déboule dans la surface, provoque et s’écroule. Nouveau penalty pour la Norvège ! Le public allemand est furieux tandis que Gulbrandsen prend la responsabilité. Elle place le cuir et frappe fort… sur Angerer qui détourne le tir.

L’Euro s’achève comme il a débuté, par deux penalties arrêtés par une seule gardienne. Totalement improbable. Encore moins lorsque Maren Mjelde pénètre dans la surface et sert Hegland qui marque. Un but refusé pour hors-jeu.

La Norvège va pousser et s’exposer à des contres assassins. Comme celui qui aboutit à un poteau de Kessler à la 83e. Mais rien ne changera la donne. Comme lors des cinq dernières éditions, l’Allemagne domine l’Europe de haut. « Le football se joue à onze contre onze et c’est l’Allemagne qui gagne à la fin. » Le plus fou dans tout ça, c’est que la maxime n’a pas été inventée par une joueuse de football.



Crédits photos : Reuters / Dpa