Kosovare Asllani : « Gagner tous nos matchs restants »

A quelques heures du choc de la 15e journée de D1 féminine entre le PSG (2e) et Montpellier (3e), l’attaquante suédoise du PSG répond à sa compatriote Josefine Öqvist du MHSC. Elle évoque cette rencontre ainsi que la suite de la saison du PSG. Alors, qui sortira vainqueur de cette confrontation ? Réponse samedi à partir de 18h45, en direct sur France 4 ou au stade Charléty.

 

 

Quel est votre sentiment sur le début d’année 2014 du PSG ?

 

On a effectué une bonne préparation pendant la trêve à Chypre, on a bien travaillé et ça a payé contre Lyon immédiatement à la reprise du Championnat. On doit continuer à travailler dur pour avoir de tels résultats à l’avenir. Après cette victoire à Lyon, il y a 2 semaines on se sent bien. Ça a boosté notre confiance et maintenant nous sommes prêtes pour ce match contre Montpellier.

 

Justement, comment abordez-vous cette rencontre contre Montpellier, en embuscade juste derrière vous au classement ?

 

On prépare ce match comme n’importe quel autre, et on ne doit sous estimer aucune équipe. On sait que Montpellier a un très bon effectif, et que ce sera un match difficile. Il va falloir rester concentré et vraiment bien jouer. Au match aller (gagné 1-2), on avait eu quelques difficultés, on doit faire mieux samedi. Pour le moment, notre erreur dans ce Championnat a été cette défaite à domicile contre Juvisy. Alors maintenant, il faut qu’on gagne contre Montpellier.

 

Selon vous, si vous remportez cette rencontre, est-ce que cela vous assurerait en même temps la deuxième place de D1, synonyme de qualification pour la Ligue des Champions 2014/2015 ?

 

En cas de victoire, cela accroîtrait nos chances, c’est sûr. Mais on ne doit surtout pas prendre les choses pour acquises. La saison est encore longue, il faudra très bien jouer samedi et continuer à bien jouer par la suite, surtout qu’il nous restera encore Juvisy à rencontrer.

 

 

 

 

Votre compatriote suédoise Josefine Öqvist est très en forme en ce moment, elle n’arrête plus de marquer  avec Montpellier.  Ne craignez-vous pas qu’elle fasse parler la poudre samedi ?

 

On est très bonnes amies, on se parle souvent au téléphone. C’est une excellente joueuse, rapide et qui marque beaucoup de buts. C’est sûr que je préfère l’avoir avec moi que contre moi ! J’ai joué pendant longtemps avec elle en club et en équipe nationale, je l’apprécie en tant que coéquipière. Mais samedi nous serons adversaires. Alors, je suis contente pour elle, c’est bien qu’elle soit en pleine réussite en ce moment, mais pas contre nous ! J’espère vraiment que nous allons gagner samedi !

 

Le PSG a été amputé successivement de plusieurs joueuses clés pour cause de blessures (Cruz, Bresonik, Heath, Horan, Delie…) Cela vous a-t-il handicapé sur la première partie de saison dans les gros matchs ?

 

Au retour de l’Euro, j’étais blessée aussi, et cela n’a pas été évident de revenir. Nous avons eu beaucoup de blessures, c’est vrai, mais je ne crois pas que nous devions nous servir de cela pour expliquer nos défaites contre Lyon et Juvisy. Je n’aime pas trop me cacher derrière ce genre d’excuse.

 

 

 

 

Vous qui êtes à Paris depuis un an et demi maintenant, en quoi avez-vous vu cette équipe progresser ? Le PSG est-il en train de devenir un vrai concurrent de l’Olympique Lyonnais en D1 ?

 

On a tout pour réussir ici, le PSG est un grand club qui nous donne l’opportunité de devenir l’une des meilleures équipes au monde. Mais je pense qu’il nous faut encore du temps. Ce n’est pas une coïncidence si Lyon est devenu la meilleure équipe du monde. Le club a pu travailler avec les mêmes joueuses pendant si longtemps, cela a fait la différence. On suit cette voie depuis un an et demi maintenant et on a déjà pu constater une amélioration. La confiance que nous avons en nous est bien meilleure depuis qu’on les a battues. Maintenant, on sait que la prochaine fois qu’on les rencontre on peut le refaire. Ça se joue au mental. Pour l’instant, il faut continuer à travailler dur et rester concentrées sur nous-mêmes. Notre but est de gagner tous les matchs restants et nous verrons bien si Lyon fait un faux-pas.

 

En tant qu’internationale suédoise, vous allez affronter le 8 février prochain quelques unes de vos coéquipières du PSG lors du match amical France-Suède. Vous y pensez déjà ?

 

Oui j’ai hâte ! On se chambre un peu avec les Françaises du PSG à ce sujet. Je pense que c’est une confrontation idéale à ce moment-là de l’année pour les deux équipes. Le Championnat n’a pas encore repris en Suède ; du coup ce match va nous permettre de bien nous préparer pour l’Algarve Cup qui arrive bientôt. Ça sera un test rude, mais un bon match !

 

 

Acheter des billets pour PSG-Montpellier

 

crédits photos: Team Pics/PSG, Giovani Pablo