Gianni Infantino nouveau président de la FIFA

Le Congrès Extraordinaire de la Fédération internationale de football a vu l’Italo-Suisse Gianni Infantino, 45 ans, succéder à son compatriote Sepp Blatter, au pouvoir depuis 1998 et réélu à quatre reprises. Infantino devient ainsi le neuvième président de la FIFA

 

 

 

 

 

Si Sepp Blatter avait remporté une cinquième fois l’élection pour la présidence de la FIFA, il avait ensuite été suspendu à partir d’octobre 2015 dans le cadre de la grande enquête sur la corruption de l’instance internationale. C’est le Camerounais Issa Hayatou qui assumait la fonction de président en attendant le Congrès extraordinaire et l’élection de ce vendredi 26 février qui a vu l’Italo-Suisse Gianni Infantino, 45 ans et secrétaire général de la FIFA depuis 2007, devenir le neuvième président de l’histoire.

Profitant des déboires de Michel Platini notamment, Gianni Infantino est devenu un candidat sérieux sur le tard et devrait mener une politique proche de son prédécesseur. S’il compte augmenter le nombre de pays à la Coupe du Monde masculine à 40, ses intentions par rapport au football féminin sont plus floues même s’il a indiqué à Grant Wahl, dans un entretien publié dans Sports Illustrated, vouloir aider à promouvoir la discipline en utilisant entre autres l’expertise présente en Europe et aux Etats-Unis, et la développer à travers le monde.

Dans tous les cas, la priorité de Gianni Infantino, adoubé immédiatement après l’élection par Sepp Blatter, sera de redorer le blason de la FIFA dont l’image a été sacrément entachée ces derniers mois.