France-Hongrie : Pas de difficulté

Et de 7 ! L’Equipe de France féminine continue sur sa lancée et remporte sa 7e victoire en autant de matches joués dans son groupe de qualification pour la Coupe du Monde 2015. Grâce à cette victoire sur un score de 4 à 0, les joueuses de Philippe Bergerôo consolident leur première place au classement du groupe 7. Résumé complet ici.

 

 

 

Elles l’ont fait sans trembler. Les Bleues ont facilement disposé ce soir de la Hongrie, 38e nation au classement FIFA. L’adversaire, supposé bien plus faible, était tout de même assez mystérieux car la dernière confrontation entre les deux équipes remontait au 22 avril 2006. Les Bleues l’avaient alors emporté 5 à 0. Ce soir, au stade Léo-Lagrange de Besançon, les tricolores ont assuré devant les 9236 spectateurs présents.

 

Le festival Thomis

 

En première période, Elodie Thomis, très remuante sur son côté droit, a représenté un danger constant pour les Hongroises à cause de ses débordements éclairs et centres qui auraient pu avoir un destin plus heureux. Des occasions, il y en a pourtant eu pour les Bleues : dès la 3e minute, Gaëtane Thiney manque de tromper la portière hongroise sur un tir à bout portant. Trois minutes plus tard, Abily trouve la transversale de la tête (6e), puis Eugénie Le Sommer frôle la barre sur un joli tir de loin (7e). Mais pendant les 30 premières minutes, les tricolores semblaient retomber dans leurs travers : la finition.

 

C’est alors qu’Elodie Thomis, lasse de délivrer des caviars ne trouvant pas preneuse, se mue en buteuse sur une passe lumineuse de Gaëtane Thiney dans le dos de la défense hongroise (35e). Dans les tout derniers instants de la première période, Thomis combine à nouveau avec Thiney, très en forme elle aussi. Cette dernière voit sa tête miraculeusement détournée en corner par la gardienne adverse.

 

A la pause, les Hongroises n’ont tiré qu’une fois au but à la 19e sur coup franc, cadré mais capté par Sarah Bouhaddi.

 

 

 

 

 

 

Necib à la passe, première réussie pour Majri

 

La seconde période commence sur un rythme d’enfer. Louisa Necib s’offre deux occasions coup sur coup à la 48e et 50e, l’une sur une reprise de volée bien captée, puis l’autre d’un tir à ras de terre. Mais la milieu de terrain va surtout s’illustrer peu après sur un corner dont elle a le secret : elle dépose le cuir sur la tête de sa coéquipière lyonnaise Abily pour le 2-0 (52e). La France fait le break. Et il ne faut attendre que 9 petites minutes pour voir les tricolores se mettre définitivement à l’abri, par l’intermédiaire d’un habile tir croisé de Gaëtane Thiney, bien servie par Camille Abily (61e) 3-0. La Juvisienne signe ainsi son 50e but sous le maillot frappé du coq.

 

Le rythme sur le terrain retombe un peu, mais pas en tribunes, où les supporters déclenchent des « Olas » impromptues. Philippe Bergeroo décide alors de lancer des jeunes pousses dans l’arène : Anaig Butel remplace l’expérimentée Laura Georges (75e) et Amel Majri rentre pour sa première sélection à la place d’Elodie Thomis (79e), qui sort sous les applaudissements nourris du stade Léo-Lagrange. Coaching gagnant puisque Amel Majri s’offre son premier but en Bleue (89e) sur un service de Louisa Necib à nouveau. Première sélection, premier but, et forcément beaucoup de souvenirs pour Amel Majri. 4-0, la messe est dite et le score en restera là.

 

 

 

 

Les Bleues retrouveront la Hongrie le 20 août pour le match retour. A noter que Wendie Renard a écopé ce soir d’un carton jaune (60e) qui la privera de cette prochaine rencontre.

 

Mais la vraie finale de ce groupe de qualification pour la Coupe du Monde 2015 risque de se jouer lors de la double confrontation contre la Finlande, les 13 et 19 septembre 2014. Notez ces dates dans votre calendrier, car l’adversaire scandinave, 2e du groupe, a également remporté tous ses matchs de qualification. Et représente l’unique rival du groupe éventuellement capable d’aller titiller les tricolores dans leur course au mondial.

 

 

Compos :

 

France :

16.Bouhaddi(GA), 2 Renard(C), 3. Boulleau, 4.Georges (puis Butel, 75e), 5.Delannoy, 9.Le Sommer, 10.Abily, 14.Necib, 15.Bussaglia (puis Henry 71e), 17.Thiney, 12.Thomis (puis Majri 79e)

Entr. Philippe Bergeroo

 

Hongrie :

1.Szőcs(GA), 18.Tálosi, 5.Gál, 6. Smuczer(C), 7.G. Tóth, 10.Vágó, 11.Papp, 15.Rácz, 23.Szuh, 9.Kaján, 16.B. Szabó

Entr. Marko Edina

 

9236 spectateurs

stade léo-lagrange de besançon

 

 

crédits photos : frédérique grando