FAWSL : Manchester City fait peau neuve

Nouveau nom, nouvelles joueuses, nouvelles ambitions, et même… soutien de Patrick Vieira ! La section féminine de Manchester City semble fin prête pour faire une entrée fracassante en FA Women’s Super League pour la saison 2014. Rendez-vous en avril pour le redémarrage du Championnat anglais. En attendant, on fait un point sur cette intrigante refonte à Manchester City.

 

Au cours d’une conférence de presse en grande pompe, Manchester City – dont ce sera la première année en D1 – a lancé officiellement sa saison à venir. Et par la même occasion envoyé un message fort à ses concurrents en FAWSL : il faudra compter sur le club mancunien dans les années à venir. Etaient présents entre autres : les joueuses de l’équipe féminine originelle de Manchester City (fondée en 1988), Manuel Pellegrini l’entraîneur de la section masculine, et Patrick Vieira en tant que responsable du développement des sections de jeunes du club. A noter que la section féminine ne s’appellera désormais plus Manchester City Ladies FC, mais Manchester City Women’s FC. Un nouveau nom pour un nouveau départ ?

 

 

Le soutien de Patrick Vieira au football féminin

 

Lors de cette conférence de presse, l’ancien international français n’a pas manqué de s’exprimer sur le football féminin. Comme le rapporte The Guardian, il a eu l’occasion de suivre la discipline au travers des résultats de l’Equipe de France féminine et des Arsenal Ladies lors de son passage chez les Gunners. Il confie être maintenant un « grand fan » du football féminin et loue l’évolution de la discipline: « sur le plan technique, la progression est incroyable. Quand on regarde les matchs internationaux, les joueuses sont vraiment à l’aise balle au pied ».

 

Patrick Vieira parle football féminin lors de la conférence de lancement de MCWFC

 

Il avoue que le football féminin n’a pas toujours été très reconnu par les joueurs, mais les affiliations de sections féminines à des clubs masculins peuvent changer la donne. A Manchester City, les joueuses partageront certaines infrastructures avec leurs homologues masculins, qui viendront les voir aux entraînements : « il y aura des interactions, cela montre qu’il n’y a pas de différence, on est une famille. C’est positif pour le club, mais plus globalement pour toutes les jeunes filles qui veulent jouer au football, elles voient que le football peut devenir un travail, comme c’est le cas pour les hommes ».

 

 

Recrutement international

 

Le Championnat anglais redémarrera en avril, avec deux divisions (FAWSL 1 & 2) et pour la première fois l’apparition d’un système de relégation/montée entre ces deux divisions. City fait son entrée directement en D1 grâce à sa bonne santé financière, ce qui constitue un critère pour accéder à la D1. Le club, qui évoluait dans une division inférieure l’an dernier, a anticipé son arrivée dans l’élite avec la signature de plusieurs internationales anglaises : la gardienne de la sélection britannique Karen Bardsley (ex-Lincoln), Jill Scott (ex-Everton), l’attaquante Toni Duggan (13 buts l’an dernier avec Everton), Isobel Christiansen (ex-Birmingham) et Steph Houghton (ex-Arsenal). Cette dernière héritera du capitanat. A noter que City a également recruté une internationale néo-zélandaise, en la personne de la jeune milieu de terrain Betsy Hassett.

 

 

L’équipe version 2014

 

 

L’effectif sera composé d’un petit noyau de joueuses professionnelles et d’autres qui cumuleront foot et activités parallèles (études, travail). Les nouvelles arrivantes ont été séduites par le « projet » du club mancunien, ainsi que par la qualité des infrastructures, la fréquence des entraînements et la rémunération attractive. Ce n’est pas sans nous rappeler en France les débuts du PSG féminin version Qatar.

 

 

Entre ambition et construction

 

Certains ne voient pas d’un bon œil l’arrivée de Manchester City new-look dans l’élite. L’exode de joueuses vers Manchester est pointé du doigt, et le club est accusé de déséquilibrer les forces en présence en FAWSL par son pouvoir financier. Mais City va-t-il vraiment révolutionner le Championnat ? Il convient de relativiser. Pour bousculer la hiérarchie, il faudra du temps car le club va connaître une période de construction comme tous les clubs qui ont commencé à investir sérieusement dans le football féminin. Attirer du monde au stade, fidéliser un public et développer l’équipe, voilà les objectifs raisonnables pour cette première saison, selon la capitaine Steph Houghton, qui s’exprimait récemment à ce sujet dans l’émission Women’s Football Podcast.

 

 

crédits photos : mcfc.co.uk