Et c’est parti…

L’Euro féminin de football 2013 touche à sa fin. Après 18 belles journées de compétition, le tournoi délivrera son vainqueur ce dimanche à Solna. L’Allemagne et la Norvège se disputeront la victoire finale à 16h00 devant près de 45.000 spectateurs pour une rencontre qu’on attend d’une extrême intensité.
Vous vouliez une belle finale pour l’Euro 2013. En voilà une qui ne manquera pas d’histoire. Les deux nations historiques du football féminin européen s’affronteront ce dimanche à la Friends Arena de Solna pour livrer le verdict du Championnat d’Europe de football féminin. Finaliste pour la deuxième fois en trois éditions, la Norvège retrouve l’Allemagne, vainqueur des cinq dernières.

« Tout le monde sait que nous sommes une équipe qui répond présente lors des grands rendez-vous, a clamé la gardienne et capitaine allemande Nadine Angerer sur Uefa.com. Nous savions avant le tournoi que nous avions du potentiel, même si nous avons eu quelques difficultés au début de la compétition. C’est génial de voir une telle volonté de gagner au sein du groupe.« 

En réponse, la défenseuse et capitaine norvégienne Maren Mjelde rappelle la victoire de la Norvège sur l’Allemagne en phase de poule (1-0). « Nous avons battu l’Allemagne pour la première fois depuis je ne sais combien de temps et nous pensons que nous pouvons le faire nouveau, a-t-elle expliqué à l’UEFA. On va le faire à nouveau. Je suis extrêmement pressée. Ce sera notre deuxième match contre l’Allemagne dans ce tournoi et ce serait vraiment génial pour nous de brandir ce trophée.« 



 

Silvia Neid : « Une finale n’a rien à voir avec un match de poule »


De son côté, le sélectionneur de la Norvège Even Pellerud a parlé d’une rencontre entre amis… « Il y a des liens étroits entre les staffs norvégien et allemand depuis des décennies, nous sommes un peu dans la position d’une équipe qui rencontre des amis, a-t-il concédé avant de relancer. Lorsque le coup d’envoi sera donné, nous mettrons ces sentiments de côté. » A la question de la forme de son équipe, le coach norvégien s’est montré confiant en conférence de presse : « les filles sont en forme, elles ont eu deux jours de récupération. Le moral est bon. Elles vont tout faire pour décrocher une nouvelle victoire pour la Norvège. Je ne m’inquiète pas pour leur condition physique. En revanche, j’attends plus sur le plan mental.« 

Silvia Neid part prudente, surtout lorsqu’elle évoque les points forts de son adversaire du jour. « La Norvège est une équipe compacte, solide qui peut jouer et presser sur toutes les parties du terrain, a expliqué la coach allemande. Les joueuses sont polyvalentes ; elles peuvent défendre assez bas mais aussi jouer très haut sur le terrain. Elles savent évoluer dans différents styles de jeu, il sera important de ne pas prendre de but.« 

Concernant l’incidence psychologique que pouvait avoir la victoire norvégienne contre l’Allemagne lors des matches de groupe, Silvia Neid a tranché : « la défaite lors de la phase de groupes contre la Norvège ne nous donne pas une motivation supplémentaire. Nous savons que nous devons mieux jouer. Une finale n’a rien à voir avec un match de poule.« 



Crédit photo : DPA / NFF