D1 : Un Top 3 se détache !

La 15e journée de D1 féminine s’est achevée ce dimanche. Après les succès du Paris Saint-Germain et de l’Olympique lyonnais samedi, Juvisy a également pris ses quatre points lors de son déplacement à Rodez. Avec sa victoire du côté de Soyaux, Guingamp s’est emparé de la 5e place au profit de son adversaire du jour. De son côté, Saint-Etienne sort provisoirement de la zone rouge du fait de sa victoire face à Muret.

 

Le leader et son dauphin n’ont pas tremblé. En ouverture de la 15e journée de D1 féminine samedi, le Paris Saint-Germain n’a pas laissé la moindre chance à son adversaire montpelliérain en s’imposant à domicile, 2 à 0. Bien que le score ne soit pas forcément des plus flatteurs pour les Parisiennes, ces dernières ont néanmoins dominé de la tête et des épaules une rencontre où les Héraultaises n’auront jamais véritablement existé. Avec l’ouverture du score rapide signée Kenza Dali (7e), les filles de Farid Benstiti ont pu tranquillement dérouler leur jeu jusqu’à la 70e minute de jeu et la seconde réalisation de Shirley Cruz, synonyme de victoire pour les hôtes. Le PSG aurait pu prendre le large au tableau d’affichage mais c’était sans compter sur une Laëtitia Philippe absolument remarquable dans les cages du MHSC. S’il y avait bien une joueuse à sortir du lot côté montpelliérain hier soir, c’était assurément la gardienne héraultaise.

 

Leader l’espace de quelques minutes, le Paris Saint-Germain a finalement retrouvé sa place de dauphin au détriment de l’Olympique lyonnais. Les Fenottes n’ont pas fait dans la dentelle lors de leur déplacement du côté d’Arras en s’imposant nettement par 9 buts d’écart (2-11). Sur une pelouse s’apparentant davantage à un champ de mines qu’à un terrain de football, les Lyonnaises ont tout de même dû attendre la 24e minute et l’ouverture du score de Louisa Necib pour prendre les devants. L’OL pointait nettement en tête avant les réductions du score arrageoises signées Marie Gosse (56e) et Ludivine Bultel (64e). Côté rhodanien ; Wendie Renard (27e ; 75e), Eugénie Le Sommer (36e ; 48e), Lara Dickenmann (46e ; 52e ; 90e), Camille Abily (53e), Laëtitia Tonazzi (53e) et Elodie Thomis (88e) ont permis aux filles de Patrice Lair de rebondir après le revers subi deux semaines auparavant contre Paris.

 

 

Du Big Four au Top 3 ?

S’il y a bien une formation qui aurait encore son mot à dire dans la course à le Ligue des champions, c’est bien Juvisy. En déplacement au stade Paul Lignon pour y défier Rodez, la Juv’ a lâché les chevaux ! Sans pitié, les Franciliennes ont aisément disposé du RAF (1-6). Tounkara, Jaurena, Brétigny, Catala et Thiney par deux fois ont permis au FCF Juvisy de passer un bon dimanche et ce, malgré la réduction du score de Marine Augis en toute fin de match… Si la décision de rendre ses 4 points à Juvisy se confirmait, ce dernier se positionnerait en tant que principal rival du PSG dans la course à l’Europe. De son côté, avec 4 défaites cette saison en autant de rencontres face à Lyon, Paris et Juvisy, le club de Montpellier semble définitivement hors course pour viser la deuxième place. Et si l’enseignement de cette 15e journée était que finalement, Montpellier ne faisait plus partie des cadors du championnat de France ?

 

Guingamp double Soyaux

C’était sans doute la deuxième affiche de la 15e journée de D1. Soyaux –cinquième avant la rencontre- recevait son plus proche poursuivant guingampais. Plutôt dominatrices lors du premier acte, les Sojaldiciennes ont notamment heurté la barre transversale d’Emmeline Mainguy, la portière bretonne. l’ASJ ne le savait pas encore, mais il venait de laisser passer sa chance. A l’heure de jeu, la gardienne de Soyaux, Amandine Guérin, se rendait coupable d’une vilaine faute qui lui valu un carton rouge… Sur le coup-franc qui suivit, Lalia Dali-Storti transforma l’offrande d’un missile sous la barre. Aucun autre but ne fut inscrit au cours du match. Comme à l’aller, Guingamp s’impose sur le plus petits des scores face à Soyaux et en profite ainsi pour chiper la 5e place à son nouveau poursuivant sojaldicien.

 

Sans grande surprise, Saint-Etienne a profité de l’aubaine murétaine pour renouer avec la victoire. En recevant la lanterne rouge du championnat, les Vertes savaient qu’elles auraient une belle opportunité d’ajouter 4 points supplémentaires à leur escarcelle. Ce fut chose faites pour l’ASSE qui a disposé du club de Muret sur le score de 2 à 0. Nora Coton-Pélagie en première période et Rose Lavaud en seconde, ont assuré la victoire des leurs. Les Amazones profitent ainsi du report du duel entre Yzeure et Hénin-Beaumont pour sortir de la zone de relégation.

 

Pour rappel, cette rencontre entre Yzeuriennes et Héninoises qui devait avoir lieu ce dimanche, a été reportée en raison d’un arrêté municipal. Aucune nouvelle date n’a pour le moment été communiquée.

 

 

 

Crédits photos: Giovani Pablo