D1 : Les retardataires au rattrapage

Ce dimanche auront lieu deux matches de D1 en retard. Saint-Etienne recevra Juvisy. Les deux équipes vont enfin pouvoir rejouer cette rencontre de la 4e journée. Le leader lyonnais se déplacera à Rodez pour disputer le match en retard de la 17e journée. Petit rappel des faits.

 

 

Un point final à l’affaire

 

Le 29 septembre dernier s’est déroulée la 4e journée de Division 1. Celle-ci a été marquée par plusieurs litiges. Coupable d’avoir aligné l’internationale Camille Catala alors qu’elle ne figurait pas sur la feuille de match, Juvisy, qui l’avait pourtant emporté 2-0, avait obtenu match perdu par pénalité. Après de nombreux rebondissements, l’affaire autour de ce match a trouvé sa fin. Saint-Etienne recevra donc les Franciliennes dimanche.

 

Après avoir accroché le PSG le week-end dernier, les Stéphanoises s’attaquent à un nouveau prétendant à l’Europe. En effet, si Juvisy venait à l’emporter, l’équipe de Pascal Gouzenes reviendrait à un petit point du PSG. Autant dire que les Essonniennes donneront tout pour s’imposer. Côté stéphanois, on espère évidemment le scénario inverse. Dans la lutte pour le maitien, tous les points sont bons à prendre. Le match sera donc à suivre de très près, avec un enjeu pour les deux équipes. 

 

 

 

Lyon pour s’envoler

 

Le match programmé le samedi 1er mars entre Rodez et Lyon, comptant pour la 17e journée, avait été reporté à cause de conditions climatiques exécrables. 

 

Depuis, beaucoup de choses ont changé. L’OL est repassé leader du championnat suite au match nul des Parisiennes. Et Rodez s’est incliné le week-end dernier face à Arras, un concurrent direct pour le maintien. 

 

Une victoire de Lyon dans ce match lui permettrait de s’envoler au classement et de filer vers un 8e titre de champion de France consécutif. Dans l’autre cas, un succès de Rodez lui permettrait d’oublier la dernière défaite, et de faire un pas de plus vers le maintien. 

 

 

 

 

Les 2 matches qui se joueront dimanche auront donc un véritable enjeu pour les 4 équipes. Et c’est ce qui rend le championnat si passionnant.

 

 

 

Crédits photos : Giovani Pablo, ladepeche.fr