D1 : Ça y est, c’est la rentrée !

Fini la trêve hivernale, la préparation physique et les matchs amicaux : l’heure de la reprise a sonné ! La 14e journée du championnat de D1 féminine s’annonce palpitante avec d’entrée le choc au sommet que tout le monde attend entre Lyon (1er) et Paris (2e). La rencontre sera diffusée samedi à 20h45 sur Eurosport. Mais la confrontation la plus chaude pourrait bien être le déplacement de Saint-Etienne à Juvisy… Décryptage.

 

 

Rencontre de gala à Gerland

 

Match de reprise alléchant ce samedi ! Paris (2e, 46 pts) se rend chez l’ogre lyonnais (1er, 52 pts), ce qui est loin d’être une promenade de santé au retour de la trêve.

 

Farid Benstiti regrettait récemment que le championnat de D1 soit plié dès lors que l’on concède deux mauvais résultats face à Lyon. Alors, que peut faire le PSG, sèchement battu à domicile à l’aller (0-3) ?

 

Il reste encore une infime chance de chiper le titre aux Lyonnaises. Pour cela, il faut cumuler deux conditions: les Parisiennes doivent l’emporter par au moins 4 buts d’écart et Lyon doit concéder une défaite impromptue contre un autre club durant la suite de la saison. Mathématiquement possible, mais difficilement envisageable tant l’OL domine la D1 (13 matchs, 13 victoires) et semble filer droit vers son 8e titre de champion d’affilée.

 

Ce match peut surtout servir à mesurer les progrès des filles de Benstiti face à de « gros » adversaires. On souhaite aux Parisiennes de s’inspirer des Allemandes de Potsdam. Car oui, le Lyon est battable à domicile comme l’ont démontré les Allemandes en ligue des champions cette saison (victoire 1-2). Il faudra un mental d’acier aux joueuses de la capitale et un effectif au complet pour espérer faire un coup.

 

 

 

 

 

Tension à Bondoufle

 

L’ambiance risque d’être lourde du côté de l’Essonne. Saint-Etienne (10e, 24 pts) et Juvisy (4e, 43 pts) se retrouvent pour la première fois depuis le fameux match aller et l’imbroglio qui a mené au retrait de 4 points de Juvisy. Pour rappel, lors du match aller, Camille Catala (Juvisy) avait participé à la rencontre sans être inscrite sur la feuille de match. Côté stéphanois, Laura Bouillot avait quant à elle joué avec une licence non conforme. Les 2 clubs ont chacun fait appel de ces irrégularités. Or, la FFF a sanctionné la Juv’ d’un retrait de 4 points sans en ajouter à l’ASSE. Si cette décision est maintenue, elle handicape grandement la fin de saison de la Juv’, qui briguait une place en Ligue des Champions 2014/2015. Les Essonniennes vivent sans doute cette décision comme une injustice et même si les joueuses stéphanoises n’y sont pas pour grand-chose, il pourrait y avoir des « règlements de comptes » sur le terrain.

 

Les deux équipes feront tout pour gagner : Juvisy veut rester au contact des trois premiers de D1, tandis que Saint-Etienne, auteur d’un début de saison très décevant, a besoin de points pour éviter la relégation. Chaud bouillant, on vous dit !

 

 

On remet la machine en marche partout ailleurs

 

Grand écart Nord-Sud avec le déplacement de Rodez (8e, 25 pts) à Hénin (7e, 26 pts). Les deux équipes s’étaient séparées sur un match nul à l’aller (1-1) et se tiennent dans un mouchoir de poche au classement, juste au-dessus de la zone de relégation. Le vainqueur grappillerait des points à un concurrent direct au maintien, toujours intéressant…

 

Montpellier (3e, 43 pts) reçoit le surprenant Soyaux (5e, 33 pts). Cela s’annonce compliqué pour Soyaux (battu 7-0 à l’aller) car les sudistes risquent d’être sur-motivées : si Paris perd à Lyon samedi et que Montpellier gagne dimanche, le MHSC reviendrait à hauteur des points du PSG… Idéal avant le PSG-MHSC qui se profile le 1er février.

 

 

 

Guingamp (6e, 31 pts) accueille Yzeure (11e, 20 pts) pour espérer récupérer sa 5e place au classement en cas de défaite de Soyaux dimanche. Les Bretonnes auront aussi à cœur de se reprendre après leurs deux derniers matchs de 2013 décevants (défaite à domicile contre Saint-Etienne 0-3 et nul contre Rodez 0-0).

 

Enfin pour Arras (9e, 24 pts), le déplacement chez la lanterne rouge Muret (12e, 14 pts) constitue une bonne occasion d’engranger une victoire et de se sortir de la zone de relégation au moins momentanément. Mais attention, il faudra rester concentré, car pour l’anecdote Muret n’a concédé depuis le début de saison que des défaites, sauf un match nul (2-2) contre… Arras !

 

 

Crédits photos : Giovani Pablo, Olweb.fr, footfemininyzeure.com