CDF : Deux équipes de D1 éliminées…

Les 16e de finale de la Coupe de France se jouaient ce dimanche aux quatre coins de l’Hexagone. Les cadors du championnat se sont logiquement qualifiés face à des adversaires pensionnaires de deuxième division. Ça passe aussi pour Arras, Soyaux, Hénin-Beaumont, Saint-Etienne et Rodez. Fin de parcours en revanche pour Muret et Yzeure.

 

Patrice Lair a pris l’équipe de Claix (D2) au sérieux en alignant d’entrée ses titulaires habituelles, à l’exception de Pauline Peyraud-Magnin à la place de Sarah Bouhaddi dans les cages rhodaniennes. Une grosse armada sur le papier, qui a éprouvé des difficultés toutes relatives en première mi-temps, avec « seulement » un but inscrit en l’espace de 45 minutes par l’intermédiaire de Laëtitia Tonazzi (25e). Coup dur pour l’OL cinq minutes plus tard en revanche, avec la sortie sur blessure d’Eugénie Le Sommer, vraisemblablement touchée à la cuisse gauche.

 

Pas de quoi enrayer la machine lyonnaise, qui scella définitivement le sort de la rencontre en l’espace de deux minutes en seconde période. Camille Abily (63e) puis Amandine Henry (64e) ont scoré coup sur coup pour donner trois longueurs d’avance à l’OL. En fin de match, Lara Dickenmann (79e), Elise Bussaglia (81e) et une joueuse de Claix contre son camp ont permis à l’Olympique lyonnais de s’imposer très nettement 6 à 0.

 

 

En déplacement à Algrange (D2), le Paris Saint-Germain a tenu son rang en disposant de son adversaire sur le score de 5 à 0. Sabrina Delannoy a rapidement ouvert la marque sur penalty (9e) avant que Kheira Hamraoui ne double la mise avant la mi-temps. Les Parisiennes ont géré les 45 dernières minutes en creusant l’écart par trois fois grâce à Kenza Dali et Marie-Laure Delie, auteure d’un doublé. Sans surprise, les Parisiennes seront bien au rendez-vous des 8e de finale de Coupe de France.

 

Juvisy et Montpellier sans problème

 

Ça passe également pour Juvisy qui n’a pas eu à forcer son talent contre la formation de Compiègne, pensionnaire de deuxième division. Les Essonniennes ont fait le travail en première mi-temps avec cinq buts inscrits. Gaëtane Thiney avait ouvert la marque (5e) avant de s’offrir un doublé avant la pause (40e). Sandrine Bretigny, Camille Catala et Amélie Coquet ont également pris part au festival en première période. Laure Lepailleur, Camille Catala et Janice Cayman ont donné plus d’ampleur au score pour un résultat final de 8 à 0 en faveur de la Juv’.

 

 

Autre rencontre pliée à la pause, celle opposant Blanquefort (D2) à Montpellier. Les Héraultaises ont rapidement pris le dessus sur leur adversaire grâce à une ouverture du score précoce signée Viviane Asseyi (6e). Avant le terme du premier acte, la jeune retraitée internationale Josefine Öqvist corsa l’addition par deux fois en faveur du MHSC (21e ; 44e). Aucun autre but ne fut inscrit au cours de la partie (3-0). Suffisant pour faire le bonheur des Montpelliéraines, qualifiées pour la suite de la compétition.

 

Soyaux s’est fait peur. Hénin et Arras passent

 

Retournées aux vestiaires avec un but de retard au tableau d’affichage contre Albi (D2), les Sojaldiciennes ont finalement redressé la barre en revenant vite dans la partie dès l’entame de la seconde période. Annabelle Faure a profité d’un service d’Anaïs Dumont pour remettre les deux équipes à égalité (49e). Dans la foulée, Laura Bourgouin a donné l’avantage à l’ASJ Soyaux. L’ancienne avant-centre du Mans s’offrit même un doublé en seconde période d’une jolie frappe lobée (78e), permettant ainsi à son équipe de se qualifier pour le prochain tour aux dépens d’Albi, défait 3 buts à 1.

 

 

Hénin-Beaumont n’a pas tremblé sur la pelouse de Tremblay (DH). Les Héninoises n’ont pas fait dans la dentelle en étrillant leur adversaire du jour sur le score de 11 buts à 1 grâce notamment à quatre doublés signés Marie Schepers, Justine Rougemont, Marine Dafeur et Marie-Charlotte Léger ! De son côté, Arras s’est défait du Mans FC (D2) en s’imposant à domicile lors d’un match engagé (2-1). Marie Gosse sur penalty et Leïla Iloudje avaient trouvé le chemin des filets lors du premier acte. La réduction du score mancel en fin de partie n’y changea rien, les Arrageoises seront bien présentes en 8e de finale le mois prochain.

 

Ciel bleu pour les Vertes, Muret s’effondre

 

Le choc de ces 16e de finale de Coupe de France opposait Saint-Etienne à Yzeure et force est de constater qu’il n’y a pas vraiment eu de match. Audrey Chaumette (10e) et Rose Lavaud (27e ; 32e), par deux fois, avaient d’ores et déjà assuré la qualification des Vertes au moment de regagner les vestiaires à la pause. Julie Debever conclut finalement un bien beau dimanche pour les Stéphanoises en scorant le quatrième et dernier but de sa formation (90e), large vainqueur d’Yzeure (4-0).

 

 

Dans le second duel opposant deux équipes de D1, Rodez a difficilement disposé de la lanterne rouge du championnat de France, l’AS Muret. Les Rafettes se sont imposées 3 à 2 grâce à des réalisations signées Anaïs Ribeyra (15e), Flavie Lemaître (40e) et Laurie Cance (75e). Les Ruthénoises seront bien de la partie pour les 8e de finale de la Coupe de France qui se disputeront le 16 mars prochain. Pour les Murétaines, la pénible saison 2013/2014 se poursuit encore et encore…

 

 

 

Crédits photos: asse.fr / olweb / Giovani Pablo