Bundesliga : coup d’arrêt fatal pour Francfort ?

Ce lundi de Pâques, le FFC Francfort a raté l’occasion de reprendre la tête de la Bundesliga, profitant du repos forcé du leader Potsdam. Le déplacement au Bayern Munich n’a rapporté qu’un point décevant (1-1), qui pourrait s’avérer insuffisant au décompte final.

 

 

 

Le FFC Francfort avait laissé des plumes lors de la journée précédente, incapable de s’imposer au Bayer Leverkusen (0-0). Du coup, son vieux rival du Turbine Potsdam lui avait chipé le fauteuil de leader (38 pts contre 37). Le voyage à Munich (4e, 30 pts) s’annonçait incertain. Les Bavaroises ont souvent été les bourreaux du FFC, avec 4 victoires sur les 5 dernières rencontres entre les deux équipes, toutes compétitions confondues. Francfort s’appuyant néanmoins sur le souvenir du match aller, facilement remporté à la maison (4-1).

 

Francfort prend l’avantage…

 

La première occasion est pour Célia Šašić dont le tir est bien stoppé par Kathrin Längert (7’). Il faut attendre la 20’ pour voir Lena Lotzen lui répondre, mais la frappe dévissée de la jeune internationale passe largement à côté des bois de Désiree Schumann… Le match s’anime alors après un début un peu poussif. À la 24’, un coup franc excentré sur la gauche et frappé par Melanie Behringer heurte la transversale de Längert. Partie remise. Une minute plus tard, la gardienne du Bayern ne peut bloquer un tir à ras de terre de Šašić, une grosse mêlée s’ensuit devant le but, et le ballon revient sur Kozue Ando. La championne du monde japonaise ne se pose pas de question, et expédie la balle au fond des filets (0-1, 25’)…

 

Le Bayern réagit par Lotzen qui saisit sa chance des 16 mètres à la 30’, mais sa frappe rase le montant de Schumann… Les locales se montrent plus en milieu de terrain, Francfort laissant venir les Bavaroises. À trois minutes de la pause, Clara Schöne fouette le ballon de la tête sur corner, mais ça passe au-dessus de la cage du FFC qui gère plutôt bien cette fin de première mi-temps. Celle-ci s’achève sur un léger, mais précieux avantage pour les partenaires de Dzsenifer Marozsán.

 

 

… et contrôle…

 

Dès le début de la seconde période, une tentative de Šašić passe au-dessus. Elle récidive quelques minutes plus tard de 25 mètres, sans grand danger pour Längert (52’). L’Italienne Rafaella Manieri, elle, se rend coupable d’une grosse faute d’antijeu sur Fatmire Alushi qui, l’ayant éliminée, s’apprêtait à filer au but (62’). Carton jaune. Le coup franc de Marozsán vole au ras de la barre… Francfort contrôle, le Bayern étant incapable de hausser le rythme ou de prendre le jeu à son compte, privé de ballon au milieu par le trio Behringer-Ando-Marozsán… À la 67’,  Alushi se retrouve au sol dans la surface adverse, victime du pied traînant de Manieri, sans que l’arbitre siffle le pénalty attendu…

 

… mal…

 

Dans les 20 dernières minutes, le Bayern se rappelle qu’il est mené au score. Il se réveille, tente de mettre à profit quelques coups de pied arrêtés ou des tirs lointains, telle la belle frappe de Katharina Baunach (77’), bloquée en deux temps par Schumann… Cinq minutes plus tard, coup de théâtre ! Sur un centre aérien d’Eunice Beckman, Schumann commet une énorme faute de main en relâchant la balle dans les pieds de Schöne, seule devant le but vide et qui, n’en demandant pas tant, n’a plus qu’à pousser le cuir au fond (82’, 1-1)… Le temps de remettre en jeu, et la gardienne du FFC doit claquer un tir lointain sur sa barre… Francfort subit un coup sur la tête, puis essaie de forcer le destin dans les ultimes instants, mais sans succès. Le rush de Schmidt sur le côté droit, suivi d’un centre de Gareferekes (90’) ne change rien… Francfort abandonne deux nouveaux points qui pourraient lui coûter le titre après lequel il court depuis 2008… L’ancien club de Sandrine Brétigny ne s’en prendra qu’à lui-même. Face à une équipe du Bayern très moyenne et toujours privée de Leonie Maier, mais aussi de son attaquante états-unienne Sarah Hagen, les joueuses de Colin Bell se sont trop comportées en sénatrices une fois le score ouvert. Une légère suffisance dont elles se mordront peut-être les doigts à la fin.

 

 

Autres résultats

 

En attendant que Potsdam et Wolfsburg ne se mettent à jour (1er mai, face à Leverkusen, et à Hoffenheim), les trois autres rencontres du week-end pascal n’ont livré aucune surprise… La lanterne rouge Sindelfingen a subi sa 15e défaite en 16 matchs, à domicile, face à Essen (0-2, buts de Hartmann 7’ et Janssen 40’). Le vainqueur en profite pour rejoindre au classement Duisburg et Fribourg qui se sont neutralisés (1-1, Sandra Starke, 55’, répondant à un but de Sofia Nati, 18’)… Iena, lui, conserve sa 5e place, après son succès à la maison devant Cloppenburg (2-0), des buts de la Néo-Zélandaise Amber Hearn (21’) et de Carolin Schiewe scellant la partie avant même la mi-temps…

 

Et maintenant ?

 

Si Francfort a recollé provisoirement au Turbine, celui-ci compterait 3 points d’avance en cas de victoire lors de son match du 1er mai (41 contre 38). Et les championnes en titre de Wolfsburg pourraient talonner le FFC (37). Avec six journées restantes, dont quelques rencontres explosives et déterminantes…

 

16 mai : Wolfsburg-Potsdam

1er juin : Francfort-Potsdam

8 juin : (22e et dernière journée) Potsdam-Bayern et Wolfsburg-Francfort

 

Un final dont on se pourlèche les babines par avance… Prosit !

 

Bayern Munich – 1.FFC Francfort : 1-1

VfL Sindelfingen – SGS Essen : 0-2

MSV Duisburg – SC Fribourg : 1-1

FF USV Iena – BV Cloppenburg : 2-0

 

 

 

Le replay de Bayern-Francfort 

 

 

Photos : dfb.de, tv.dfb, ffc-frankfurt.de