1/4 F de LdC : ALLERS SIMPLES POUR LES DEMIES

Les trois premiers quarts de finale aller de Ligue des Championnes joués ce dimanche en ont décidé ainsi : pas de suspense le week-end prochain pour les matches retours. Tandis que le Turbine Potsdam (8-0 au Torres Calcio) et Tyresö FF (8-1 face à Neulengbach) n’ont pas fait dans la dentelle, compostant par avance leurs billets pour les demi-finales, qui pourrait douter que le VfL Wolfsburg ne figure dans le dernier carré les 19 et 20 avril prochains après son succès 3-0 contre Barcelone ? Dernier quart ce lundi avec une partie 100 % anglaise opposant Birmingham et Arsenal.

 

 

 

 

Bernd Schröder, Tony Gustavsson et même Ralf Kellerman, les entraîneurs de Potsdam, Tyresö et Wolfsburg auront l’opportunité d’opérer à une rotation de leurs effectifs pour la seconde manche des quarts de finale de Ligue des championnes dans moins d’une semaine. Leurs équipes ne risquent en effet pas grand-chose après leurs festivals respectifs, offerts à l’occasion des rencontres allers. Évitons la langue de bois, et avouons que les dés jetés et les jeux faits, les qualifications paraissent bien acquises.

 

Tyresö et Potsdam, la preuve par 8

 

En Chine, le chiffre 8 s’affirme porte-bonheur et promesse de prospérité. Tyresö et Potsdam ont beau être des clubs suédois et allemands, ils en adopteront la croyance sans souci. En passant chacun 8 buts à leurs adversaires du jour, ils s’assurent d’ores et déjà une place dans le dernier carré de la compétition.

À domicile, Tyresö a oublié un instant les menaces de faillite en pulvérisant les Autrichiennes du SV Neulengbach (8-1). Quatre but par mi-temps, avec deux triplés signés Christen Press (qui a scoré dès le coup d’envoi), et Marta, toutes deux en grande forme, Dahlqvist et Edlund participant à la fête. Leurs adversaires, bien impuissantes, se contenteront d’avoir sauvé l’honneur par la Taiwanaise et ex-stéphanoise Tseng Shu-ho qui ne cachait pas sa joie alors que la marque affichait déjà 5-0… Pour sa première participation à la LdC, l’équipe suédoise, impressionnante (sept buts sur huit au moins sont magnifiques), peut rêver d’aller au bout. La Brésilienne Marta aspire, elle, à une deuxième couronne personnelle, après celle décrochée il y a tout juste 10 ans en arrière avec Umeå.

 

https://www.youtube.com/watch?v=nVSSz7YKiGI

 

 

De son côté, le Turbine Potsdam a éparpillé par petits bouts, façon puzzle, et sur leur propre pelouse de Sardaigne les Italiennes du Torres Calcio (0-8) ! Comme Tyresö, les Allemandes ont joué et marqué avec la régularité d’un métronome, avec quatre buts par période.

Après avoir profité d’un malheureux csc de l’Italienne Cimini dès la 2e minute, les Turbinen ont enfilé les buts les uns derrière les autres : Wälti, Bremer, Simic pour un doublé, Anonma, Elsig, et Evans… Patrizia Panico et ses coéquipières ont bien tenté un sursaut d’orgueil en deuxième période, matérialisé par une frappe sur le poteau, mais la statistique finale est sans appel… TP : 17 tirs, 12 cadrés, 8 buts. TC : 10 tirs, 3 cadrés, 0 but…

 

Les Louves de Wolfsburg avaient faim

 

On les avait annoncées favorites ici même, mais on ne pensait pas voir les Allemandes si dominatrices et, pour tout dire, offrir une telle démonstration de football collectif aux championnes d’Espagne du Barça, réputées pour leur style de jeu, tout en possession de balle. Soyons directs : ceux et celles qui attendaient ou espéraient un Barça féminin conquérant et possédant la maîtrise du ballon face aux tenantes du titre en auront été pour leurs frais.

 

Face à une excellente équipe de Wolfsburg jouant pied au plancher de la première à la dernière seconde, les Catalanes, repliées dans leurs trente mètres, n’ont pas vu le jour pendant les 45 premières minutes, soulagées de retourner aux vestiaires avec un seul but de retard.

Vous aimerez peut-être aussi cet article  D1-J20 : (Presque) Rien n'est joué !

 

Un but imparable, parti d’une superbe passe à la limite du hors-jeu de Lena Goeßling pour Magull, qui servait un caviar à Nadine Keßler, isolée devant la cage. (34’, 1-0)… Auparavant, Lina Magull avait échoué à bout portant sur Laura Rafols (5’), puis une belle reprise de la Hongroise du WOB Jakabfi avait filé au ras du montant opposé. Les Blaugrana, elles, n’eurent qu’une occasion, leur seule de toute la rencontre, avec une tête de Torrecilla sur le poteau (12’). Sur le contre extrêmement dangereux, Dieguez descendait Goeßling et récoltait un carton jaune indiscutable… Le 2-0 était peut-être au bout…

Après son but, Wolfsburg combina de mieux en mieux, avec Goeßling, Magull (19 ans et future grande star, à n’en pas douter), Keßler, Jakabfi aux manettes, et une Müller très en jambes. Peu avant la pause, il s’en fallut d’un poteau pour que le coup de tête de Nadine Keßler ne fasse le break (42’).
Le milieu du Barça était littéralement annihilé par celui du WOB. Devant, Bermudez ne voyait pas la balle, et la jeune Alexia Putellas pointait aux abonnées absentes.

 

Leçon de football

 

La 2e mi-temps s’avéra du même tonneau, les championnes d’Europe en titre continuant à dérouler leur leçon de football face à des Catalanes totalement désarmées. Et sur un corner de Magull, suivi d’une première tête de Keßler repoussée, Martina Müller plaçait la sienne et la balle finissait sa course dans les filets (52′ 2-0)… Nouvelle occasion cinq minutes plus tard pour la capitaine des Louves après une première tentative de Jakabfi. Cette dernière mettait à son tour Rafols en grand danger grâce à une belle tête sur un centre de Wensing.

 

Il n’y avait qu’une équipe sur le terrain, et plusieurs classes d’écart entre les deux formations Un troisième but arriva sans surprise à la 65e minute. Une action d’école : Magull décalait Popp à gauche, qui envoyait un centre tendu et parfait, Müller laissait très intelligemment passer pour Jakabfi qui propulsait le cuir au fond des filets (3-0)… Les Catalanes peuvent s’estimer heureuses de repartir d’Allemagne sans une valise plus lourde, tant elles ont été dominées dans tous les compartiments du jeu : physique — on s’y attendait —, mais aussi tactique et technique.

 

L’Allemagne (sûrement) une nouvelle fois en finale

 

La qualification de Potsdam en poche, et celle de Wolfsburg ne faisant guère de doute, une équipe allemande sera bel et bien en finale pour la 7e année consécutive (sur un total de 13 éditions), puisque Turbinen et Louves s’affronteront en demi…. Quant aux Suédoises, autres présentes certaines au prochain tour, elles ne savent qu’une chose : elles iront en Angleterre pour y arracher une place en finale. Mais pour y rencontrer qui ? Arsenal ou Birmingham ? Début de réponse peut-être ce lundi… Si une rencontre doit être plus serrée et offrir un retour à suspense, ce pourrait être celle-là…

 

Tyresö FF – SV Neulengbach : 8-1 (4-0)
Press (1′, 64′, 80′) Marta (5′, 27′, 85’), Dahlqvist (31’), Edlund (74’).
Tseng Shu-o (68’).

 

Torres Calcio- FFC Turbine Potsdam : 0-8 (0-4)
Cimini (csc, 2’), Wälti (27′), Bremer (28′), Simic (43′, 50′), Anonma (55′), Elsig (79′), Evans (82′).

 

VfL Wolfsburg- FC Barcelone : 3-0 (1-0)
Keßler (34’), Müller (52’), Jakabfi (65’).

 

 

Crédits photos : Ralph Richter/https://www.vfl-wolfsburg.de