1/2 F Ligue des Championnes : les casse-têtes post 0-0

Huit jours après leurs 0-0 des matchs allers, Tyresö et Birmingham d’une part, Wolfsburg et Potsdam de l’autre, se retrouvent pour une deuxième manche décisive dimanche après-midi (27 avril). Au bout des 90 ou 120 minutes, voire d’une séance de tirs au but : une place en finale le 22 mai à Lisbonne !

 

 

La question pourrait presque passer pour un sujet de bac de philo : « Vit-on heureux/se avec un 0-0 à l’extérieur en match aller d’une demi-finale de Ligue des Championnes ? ». Avec son corollaire : « Un 0-0 à domicile en demi d’une 1/2 F, etc., est-il créateur d’inquiétude ? ». Suédoises, Anglaises et Allemandes (plus quelques autres nationalités rattachées) planchent dessus depuis samedi dernier. Copies exigées dimanche. Certaines bondiront de joie, reçues avec mention. Les autres sécheront leurs larmes avec difficulté. Aux Allemandes alors recalées resterait toujours l’espoir de redoubler et retenter le coup l’an prochain (les Suédoises étant d’ores et déjà inscrites). Les Anglaises, elles, auront la certitude en cas d’échec de demeurer au pays en 2015…

 

Tyresö-Birmingham (14h15) : pas si évident ?

 

Soyons lucides et francs : Marta, Boquete, Seger, Press, Engen et Klingenberg, plus de la moitié de l’équipe suédoise, ne se préoccupent sans doute guère de l’avenir de leur club en Damallsvenskan. Pas toutes titulaires lors des deux premiers matches de Tyresö en championnat (deux défaites), toutes ces partantes n’ont qu’une idée en tête : décrocher une Ligue des Championnes avant de quitter la Suède. Tenir, briller encore 180 minutes, voire 240 et des poussières, voilà probablement leur credo. Car qui pourrait imaginer Tyresö ne sortant pas les modestes Anglaises de Birmingham, dominées à domicile à l’aller ? Une élimination des favorites plongerait le club non plus dans la crise (il y est déjà), mais aussi dans une très profonde sinistrose…

 

 

 

Des stats qui compliquent le problème…

 

Tyresö a la réputation d’une grosse puissance offensive. Cependant, l’équipe n’a marqué que deux buts de plus que Birmingham dans la compétition (16 contre 14). Sans surprise, le rapport s’inverse sur le plan défensif. Les Brummies n’ont vu le ballon franchir leur ligne de but que 2 fois, les Suédoises 3. Même en nombre de tirs, Tyresö ne domine pas outrageusement (44 – 41). Différent, si l’on observe les statistiques du match aller : près de quatre fois plus de shoots pour les Sang et Or, évoluant pourtant à l’extérieur (18-5). Mais le bon positionnement de la défense anglaise a réduit ces 18 tentatives à une peau de chagrin : 3 tirs cadrés seulement (dont un poteau), 10 hors cadres, 5 contrés… Dimanche, physionomie identique ? Tyresö attaquera et Birmingham comptera sur des contres de Linnett, Lawley ou Carney, vraie plaque tournante de sa formation. Un seul, bien mené, pourrait suffire.

Vous aimerez peut-être aussi cet article  D1-J19 : La guerre des nerfs continue

 

Jetons un nouveau regard sur les statistiques… Tyresö a marqué 14 de ses 16 buts à domicile, en encaissant 2 sur les 3 pris au total. De quoi effrayer Birmingham ? Oui, pas de doute… Mais le BCLFC a planté 7 pions sur ses 14, la moitié, à l’extérieur… sans en prendre un seul, avec notamment une victoire 0-2 sur le terrain d’Arsenal… Tyresö aurait tort, grand tort, de ne pas se méfier de cette jeune équipe de Birmingham, inexpérimentée, mais plus solide qu’elle n’en a l’air…

 

 

 

 

N’oublions pas un élément déterminant dans ce genre de rencontre : toute la pression reposera sur les épaules de Marta, Press, Boquete, Seger and Co. De la pression à la peur de perdre, de la peur à la maladresse et à la défaite, tout peut s’enchaîner très vite…

 

Wolfsburg-Potsdam (17h15) : le duel des géantes

 

Le 0-0 de l’aller cachait une partie très plaisante. Cette fois encore, ou plutôt plus que jamais, pas de calcul, attaquer s’impose. Les championnes d’Europe en titre de Wolfsburg jouent devant leur public et savent qu’un score de 1-1 les éliminerait. Et avec ces diables de Turbinen, amoureuses d’un football d’attaque, on n’est jamais assuré de ne pas en prendre un… Le combat s’annonce intense, et l’on rêve d’un suspense et des émotions équivalant à la finale de Pokal Cup de la saison dernière, ou les Louves avaient vaincu 3-2 après avoir mené 3-0, et avec les 4 derniers buts inscrits en l’espace de dix minutes…

 

 

 

 

La somme des expériences individuelles de WOB l’emportera-t-elle sur la jeunesse du TP ? Nadine Keßler — éblouissante à l’aller — et son alter ego Lena Goeßling étoufferont-elles les Turbinen comme elles avaient si bien su le faire en première mi-temps au Karl-Liebknecht Stadium ? La vitesse de Lisa Evans laissera-t-elle sur place Luisa Wensing ? La classe d’Ada Hergerberg, décevante samedi dernier, mettra-t-elle à mal Nilla Fischer ? « La Martina » et « Poppi » martyriseront-elles la gardienne Berger, et enverront-elles les Louves défendre leur titre à Lisbonne ? Toute l’Allemagne du football féminin retient son souffle, et se demande si Ralf Potter va définitivement supplanter Bernd Dumbledore dans l’ordre des sorciers tactiques…

 

 

Dimanche 27 avril

 

Tyreso FF – Birmingham City LFC (14h15) Streaming probable (sera indiqué par Foot d’Elles).

VfL Wolfsburg – 1.FFC Turbine Potsdam (17h15) En direct sur Eurosport.

 

 

 

Crédits photos : tyresoff.se, birminghamcityladiesfc.co.uk, ffc-turbine.de