#UWCL – OL/Barça : À un match du titre européen

Ce samedi 18 mai, le Ferencváros Stadium de Budapest sera l’antre de la finale de la Ligue des Champions féminine qui opposera l’Olympique Lyonnais au FC Barcelone. Tenantes du titre, les Lyonnaises espèrent soulever le trophée une sixième fois alors que les Catalanes jouent elles la première finale européenne de l’histoire du FC Barcelone. Présentation.

Pour clôturer cette saison 2018/2019 en club, Lyonnaises et Barcelonaises ont rendez-vous à Budapest, ce samedi, pour la finale de la Ligue des Champions féminine (📺18h00, en direct sur Canal+ et TMC). Après cela, les joueuses concernées par la coupe du Monde pourront rejoindre leur équipe nationale respective pour la suite de la préparation au Mondial. Pour rappel, la coupe du Monde France 2019 débutera le 7 juin prochain à Paris et s’achèvera un mois plus tard, à Lyon.

L’OL, grand favori

Plus qu’un habitué, l’Olympique Lyonnais est devenu le détenteur de nombreux records dans la compétition. En effet, le club rhodanien détient le record de titres (5), le record de sacres consécutifs (3) et également le record de finales jouées (celle de samedi sera la 8e). Si l’on ajoute à ça, les performances et les statistiques de certaines individualités alors on comprend pourquoi l’Olympique Lyonnais est encore le grand favori au titre cette année.

Lors de l’édition 2017/2018, Ada Hegerberg est devenue la meilleure buteuse de l’histoire de la compétition en inscrivant 15 buts sur la saison. Wendie Renard est, avec Camille Abily, la joueuse qui a participé au plus grand nombre de matches européens. La capitaine lyonnaise prendra d’ailleurs seule la tête de ce classement, le jour de la finale, puisqu’elle disputera son 82e match en Ligue des Champions. Wendie Renard, Sarah Bouhaddi et Eugénie Le Sommer sont les trois Lyonnaises à avoir remporté les 5 titres européens de l’OL. Des preuves supplémentaires de l’expérience présente dans les rangs lyonnais.

Barcelone écrit son histoire…

Très loin des records de son concurrent, le FC Barcelone continue lui d’écrire son histoire en Ligue des Champions, saison après saison. Si cette édition 2018/2019 est synonyme de septième épopée européenne pour Barcelone, c’est en revanche la première fois que l’équipe catalane atteint la finale de la compétition. C’est même d’ailleurs la première fois pour une formation espagnole tout court.

Jusque-là, le club barcelonais avait échoué une fois en seizième (contre Arsenal en 2013), une fois en huitième (face à Bristol en 2015), trois fois en quarts (contre Wolfsburg, Paris et Lyon, en 2014, 2016 et 2018) et une fois en demi-finale (face à Paris en 2017). Alors oui, l’histoire du FC Barcelone en Ligue des Champions n’est pas celle de Lyon mais à l’aube de jouer cette finale historique, Marta Torrejón et ses coéquipières sont quand même loin de partir de zéro au niveau expérience. Malheureusement pour Kheira Hamraoui, la Frenchy de l’équipe, cette finale n’est toujours pas la bonne. Déjà présente sur trois autres finales (2 avec Lyon et 1 avec le PSG), Hamraoui n’a jamais participé – par choix du coach ou à cause de « blessure » -. Cette année, la finale lui passe sous le nez à cause de deux cartons jaunes qui ont fait « rouge » lors de la demi-finale contre le Bayern. Suspendue, c’est des tribunes que la Française vivra la finale.

Une affiche particulièrement attrayante

Ce n’est pas forcément la finale sur laquelle les connaisseurs auraient parié en début de saison mais il faut bien l’admettre, cette affiche a de la gueule ! C’était déjà le cas pour les demi-finales avec quatre grands noms du football européen : l’Olympique Lyonnais, le Chelsea FC, le Bayern Munich et le FC Barcelone. Preuve du développement et de la structuration du football pratiqué par les femmes en Europe. Les noms des clubs pousseront peut-être à la curiosité certains réticents ou sceptiques… Si c’est le cas, alors cette finale de Ligue des Champions féminine aura sans doute de quoi leur donner envie d’être plus assidus dans le futur.

Lyon et Barcelone ne se sont affrontés qu’une fois dans l’histoire de la compétition. C’était en quart de finale de la précédente édition et l’Olympique Lyonnais s’était imposé 2-1 à l’aller, puis 1-0 au retour. Des scores sans grand écart et surtout deux matches où le spectacle avait été plutôt agréable. Comme Lyon, Barcelone aime le beau jeu. Comme Lyon, Barcelone aime avoir la possession de balle. Comme Lyon, Barcelone a du talent et des joueuses capables de faire le spectacle. Mais contrairement à Lyon, Barcelone n’a gagné ni coupe, ni championnat cette saison. Alors, sixième sacre européen et quatrième triplé pour l’Olympique Lyonnais ou LA coupe de l’année et première de l’histoire pour le FC Barcelone ?


Crédits photos : ol.fr, fcbarcelona.com, uefa.com

Les articles en lien sur OL.fr :

  • Suivre la préparation des Lyonnaises jusqu’à la finale à Budapest ici
  • Sarah Bouhaddi et Amel Majri en conférence de presse ici
  • Reynald Pedros en conférence de presse ici

1 commentaire

  • Le foot féminin européen et mondial a pris un essor considérable et il peut y avoir des surprises . Je pense que les Lyonnaises peuvent le faire, mais attention….. il faudra se battre.
    A la coupe du monde……. on pourrait aussi avoir des surprises sur les finalistes .

Laisser un commentaire