USA-France : Alex Morgan, le facteur X

Deuxième match de la double confrontation USA-France cette nuit, et la France termine sa saison Bleue par un match nul 2-2 contre l’équipe n°1 au classement FIFA. Retour sur le match.

 

 

 

 

 

 

 

Une première mi-temps convaincante

 

Contrairement au match de samedi, les Bleues ont cette fois-ci mis la pression d’entrée sur les Américaines. Les consignes étaient très clairement différentes, avec un pressing tout terrain mis en place lors des 45 premières minutes. Les Bleues ont montré une envie de se battre, une solidarité et une agressivité qui leur avait cruellement fait défaut samedi. Et du coup, ce sont les Françaises qui sont rentrées au vestiaire avec l’avantage au tableau d’affichage grâce à un pénalty obtenu suite à une faute sur Necib, et qu’elle a transformé elle-même.

 

 

Morgan, l’héroïne

 

Dès le début de deuxième mi-temps, les Françaises se sont mises à reculer, comme si elles avaient voulu gérer leur avance au tableau d’affichage. Alex Morgan, de retour avec l’équipe nationale après une longue blessure en profitait donc pour marquer un superbe but des 25 mètres, qui remettait les deux équipes à égalité (56′). Les Françaises continuaient à être dominées, mais allaient marquer par l’intermédiaire de Henry, dont la frappe touchait une défenseure et prenait Harris à contre-pied. 2-1 pour la France à 20 minutes de la fin du match, il est alors possible de croire à l' »impossible » : battre l’USWNT chez elle. Mais comme pour signer son retour, Alex Morgan marquait un second but (85′) salvateur qui évitait la défaite à une équipe des Etats-Unis peu à son avantage.

 

Au final, la France aura été bien meilleure que samedi, notamment au niveau de l’attitude. Un match donc plus convaincant de la part des Bleues (notamment du duo Necib/Henry), même si on regrette le déchet au niveau de la passe et le manque – toujours présent – d’efficacité. En face, l’équipe des Etats-Unis a été plus que moyenne, mais elle retrouvait une joueuse d’exception, qui en marquant un doublé plus d’un an après son dernier but sous le maillot de l’équipe nationale permettait à l’USWNT d’éviter une défaite (méritée) qui aurait fait date…

 

 

Composition :

 

USA : Harris, Krieger, Sauerbrunn, Engen (Rampone 46′), Klingenberg (O’Hara 79′), Long (Heath 59′), Lloyd, Holiday, O’Reilly (Morgan 46′), Leroux (Rodriguez 79′), Press

 

France : Bouhaddi, Houara, Renard, Georges, Soyer, Henry, Bussaglia, Necib, Thomis (Makanza 72′), Le Sommer (Abily 84′), Thiney  (Delie 89′)