Une idée pour… décomplexer la pratique du foot des filles

Parti du constat que les colonies de football n’attiraient pas les filles, l’organisme Vitacolo s’est lancé en 2017 dans la colonie de vacances spéciale foot féminin. Le concept : vivre un grand championnat de football tout au long du séjour !

C’est quoi Vitacolo ?

Vitacolo est une association née en 2008, dans un contexte où le secteur des colonies de vacances était en mutation. Depuis sa création, Vitacolo propose des colonies tournées vers les passions des jeunes. En parallèle des « classiques » – grands jeux, veillées, temps collectifs -, chaque colonie proposée est dotée d’un projet spécifique. L’éventail de disciplines est large : du basket à l’équitation, en passant par le handball ou l’escalade, les jeunes sportives et sportifs y trouveront forcément leur compte. La dernière innovation de Vitacolo date de 2017 et vise tout particulièrement les jeunes joueuses de football.

Rassembler les jeunes autour d’un projet pédagogique

Chaque séjour est décomposé en trois temps. Comme dans chacune de ses « colonies à projet », la vie quotidienne prend une place importante dans le séjour foot. Il ne s’agit pas d’un stage pour de futures professionnelles mais d’une réelle colonie de vacances, où les enfants doivent d’abord apprendre à vivre ensemble. Lysias Maneval, chargée de mission en web référencement et en communication chez Vitacolo, nous explique qu’il est important que les jeunes trouvent leurs marques, se sentent en sécurité et vivent des temps ensemble pour parler de la journée écoulée.

Vitacolo insiste sur la dimension collective des colonies.

Le deuxième tiers de la colo est constitué des activités hors thématique. Enfin, le dernier tiers est consacré au projet thématique, qui se construit autour de la passion de l’enfant : ici le foot. En réalité, ce projet sert d’excuse pour rassembler les jeunes, leur faire prendre conscience qu’ils vivent ensembles une aventure commun et leur faire découvrir qu’ils viennent d’horizons différents.

Le projet : normaliser et décomplexer la pratique du foot pour les filles

Durant 13 jours, les jeunes joueuses créent leur propre championnat où prenant tour à tour le rôle de joueuse, de commentratice et même d’arbitre, elles développent une autonomie propre et construisent un projet collectif. Mais alors pourquoi ne pas intégrer les garçons ? Lysias Maneval nous indique qu’il s’agit de normaliser et décomplexer la pratique du foot par les jeunes filles. La finalité ultime est de voir ensuite ces jeunes filles s’inscrire dans des colos de foot ou de foot à 7 mixtes, avec pour message que le sport n’est pas genré et accessible à toutes et à tous.

Vitacolo, la colo où l’on apprend à jouer… et même à arbitrer.

Le bilan depuis 2017 est positif selon Lysias Maneval.  « Des filles s’inscrivent désormais sur les autres colos foot que l’on propose. La mission est donc réussie, nos colos foot ne sont plus composées uniquement de garçons. » La médiatisation de la Coupe du monde qui aura lieu en 2019 et la valorisation du foot féminin sont évidemment bien perçues par Vitacolo, qui voit son nombre de colones augmenter depuis 2017. Mais sur le long terme, Vitacolo espère, et c’est tout ce qu’on leur souhaite, ne pas avoir besoin d’évènements spécifiques pour attirer ces jeunes footballeuses.

En attendant, cette année, ces jeunes joueuses partiront le 7 juillet dans un contexte de Coupe du monde pour vivre cette belle expérience. Et ce qui est sûr, c’est que la première veillée du séjour, spéciale Finale de Coupe du monde, promet déjà.

Laisser un commentaire