Mercato D1F 2018-2019

Accueil Forums France Mercato Mercato D1F 2018-2019

Ce sujet a 645 réponses, 36 participants et a été mis à jour par  bougezvous, il y a 3 semaines et 5 jours.

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 646)
  • Auteur
    Messages
  • #142712

    gromit
    Participant

    On parle très sérieusement de la venue de la gardienne internationale espagnole du Barça Sandra Paños à Lyon.

    PPM va apprécier…
    <div></div>

    #142713

    gromit
    Participant

    5 joueuses ex-internationales ont d’ores et déjà annoncé arrêter leurs carrières, on ne les reverra donc pas en D1 la saison prochaine : Camille ABILY, Corinne PETIT, Elodie THOMIS (Lyon), Laure BOULLEAU (PSG), Laetitia TONAZZI (MHSC).

    Un page supplémentaire de l’Histoire du foot hexagonal qui se tourne…
    <div></div>

    #142717

    bougezvous
    Participant
    #142718

    ebro95
    Participant

    Pas facile la situation de PPM. Quel club de D1F (hormis le Top 3) est disposé à faire un effort pour recruter PPM?

    #142720

    gromit
    Participant

    Elle aurait dû rester à l’OM… Avec elle, peut-être – sans doute ? – que l’OM se serait maintenu et – peut-être ? – reparti la saison prochaine avec de nouvelles ambitions pour réintégrer le Top 4, voire le Top 3… J’ai conscience que ça multiplie les « peut-être », mais ça peut tenir parfois à peu de choses.

    On joue au foot pour… jouer au foot, non ? Pour faire des matchs, pas des entraînements. Je ne comprendrai jamais (mais c’est une question de caractère, de personnalité) le fait de préférer un palmarès qui ne correspond à rien de personnel au simple plaisir de pratiquer un métier qui est avant tout une vocation… Lionel Charbonnier rappelle souvent que s’il a sur son CV « Champion du Monde 1998 », il ne se sent pas ainsi, a toujours eu l’impression de ne pas vraiment en faire partie (il n’avait pas joué une seule minute). Et là, je ne parle que d’une sélection nationale, qui est un peu différent d’un club où on peut passer une saison complète, et pas un mois, sans jouer.

    Il me semble plus logique de partir pour avoir du temps de jeu [pour une gardienne, comprendre : être titulaire] à peu près n’importe où, comme Lavogez, Dali, Kaci, Cissoko, Moroni, Saoudi, Thomas, Tarrieu, etc., plutôt que de cirer éternellement le banc juste afin d’avoir sur son CV des titres auxquels on n’a pas été partie prenante. Comment se vanter de ceux-ci après ? Je pourrais évoquer Romane Bruneau, aussi, dont je ne comprends pas la démarche.
    <div></div>

    #142721

    ebro95
    Participant

    Une partie du problème est que, à la différence de la ligue 1 (où il est peut-être plus facile de décliner le cirage de banc en échange d’énormément d’argent afin de privilégier du temps de jeu en échange de beaucoup d’argent), les filles doivent choisir entre le cirage de banc (en échange de «pas mal d’argent» et le temps de jeu (en échange de «pas grand-chose»).

    #142723

    bougezvous
    Participant

    « On joue au foot pour… jouer au foot, non ? Pour faire des matchs, pas des entraînements »

    Tu parles de ton expérience en tant que joueur amateur. Elle est professionnelle, dans un des plus grands clubs du monde, rien à voir avec ta vision des choses. Et tu crois sérieusement que son ambition se résume à coucher des titres auxquels elle n’a pas participé sur son CV ? très réducteur pour elle 🙁  Non, elle espère jouer, progresser et certainement remplacer Bouhaddi si celle ci s’en va. Peut être cela n’arrivera jamais, hé bien si elle en a marre, elle saura trouver un autre club peut être plus ambitieux que l’OM qui n’a pas su faire l’effort (et je parierais bien sur le fait que ce ne devait pas être un si gros effort…) de la garder.

     

     

    #142732

    gromit
    Participant

    Mais ça n’a rien à voir avec amateurisme/professionnalisme, mais entre choix de priorité : privilégier de jouer en gagnant moins d’argent, ou privilégier de gagner de l’argent sans jouer.
    On ne parle pas d’un métier « forcé » qu’on prend car on n’a guère le choix, mais d’une vocation.

    J’en ai un peu marre qu’on renvoie systématiquement et faussement au duel amateurisme/professionnalisme ce qui est relève d’une problématique intra-professionnalisme. PPM à l’OM, Lavogez à Fleury, ou Dali au LOSC ont toutes des contrats qui en font de facto des professionnelles. Elles gagnent moins qu’à Lyon, mais elles jouent plus.
    <div></div>

    #142734

    romkou55
    Participant

    Pour PPM pourquoi n’irait elle pas ,chez l’un des 2 promus ( Dijon ou Metz ) elle aurait plus de chance de joué . Franchement c’est un manque de respect envers PPM et Romane Bruneau , car on les fait revenir ,l’une pour ciré le banc en D1 et la seconde pour joué en D.H , pour moi c’est gâché leur talent.

    #142735

    sweetheart
    Participant

    Ce n’est pas aussi simple que celà. Méline Gérard ressassait à qui voulait l’entendre qu’elle quittait Lyon pour trouver du temps de jeu,être numéro 1 en club et s’installer comme numéro 1 en EDF. Elle est donc partie pour Montpellier où, comme chacun le sait,elle est(de nouveau et comme à Lyon) numéro 2  portée disparue en EDF.Bonjour le choix!

    Qui nous dit que si PPM quitte Lyon pour un autre club, la même mésaventure ne lui arrivera pas?Ce qui peut se passer à Lyon peut se passer n’importe où.

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 646)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.