Sidonie Asseyi, supportrice la plus fidèle

Maman de l’attaquante de l’Equipe de France Viviane Asseyi, Sidonie est devenue la véritable mascotte des Bleues lors de cette Coupe du Monde. Soutien infaillible, bonne humeur contagieuse, elle a été la plus fidèle supportrice de sa fille, mais aussi de la France. Elle a marqué les esprits et une chose est sûre, on s’en souviendra !

Un soutien indéfectible depuis 20 ans

Sidonie n’a qu’une fille. Alors forcément, elle est fortement engagée dans sa réussite sportive, et ce depuis 20 ans. Dès les premiers pas de Viviane avec un ballon, au Petit-Quevilly dans la banlieue sud de Rouen, sa mère a toujours été derrière elle. Sa mère, mais aussi sa coach, son agent. Le football au féminin est donc un milieu que Sidonie, originaire du Gabon, connaît bien. « Les matches, les stades, c’est ma vie, ma famille, cela fait 20 ans que je vis ça. » confie-t-elle. Alors pas question d’abandonner à un moment aussi important, la première Coupe du monde de sa fille.

Pendant toute la compétition, elle suit l’Equipe de France partout où elle va, et en tant que catholique pratiquante allume toujours un cierge dans la ville où elle joue. Et avec son grand cœur et sa générosité, elle soutient autant l’équipe que sa fille : « Je ne le fais pas pour Viviane mais pour l’équipe, parce que Viviane ne fait pas l’équipe. » affirme-t-elle. Et ce soutien semble plus que bénéfique pour sa fille avec qui elle entretient une relation fusionnelle : « Ma mère me donne de l’énergie » sourit Viviane Asseyi.

Vedette malgré elle

Avant assez inconnue, tout le monde a entendu parler de Sidonie le 2 mai 2019, lors de l’annonce de la liste des sélectionnées pour le Mondial, qui a en réalité fait au moins 24 heureuses. Une vidéo a tourné dans la France entière, où on voit mère et fille Asseyi dans l’appartement de Viviane à Bordeaux pour l’annonce de la liste, et une explosion de joie de la part de la maman quand elle voit le prénom de sa fille. Pour une petite fille qui disait à sa maman « je veux être Zidane », « tu verras, je ferai une Coupe du monde, hein dis ? », c’est pari gagné. « Je suis sa coach. Je suis sa mère. Voir qu’elle réalise un rêve de gamin… » dit Sidonie les larmes aux yeux.

Succès inattendu, mais Sidonie s’est prise au jeu médiatique pour défendre la cause du football féminin. Pendant un mois, elle a enchaîné les plateaux télés. Du coup, elle est un peu devenue la mascotte des Bleues pendant cette Coupe. Aussi drôle qu’émouvante, on se souviendra de son soutien indéfectible, de sa bonne humeur et de ses cris de joie, comme de ses larmes… Une supportrice atypique, et sûrement la meilleure de la compétition !

Crédits Photo : AFP

Laisser un commentaire