Sébastien Duret, le bénévole de l’ombre

Sébastien Duret est footofeminin.fr depuis l’âge de 20 ans. Passionné de football grâce au titre de champion de France du FCNA en 1995, le fondateur du site référence du football féminin en France effectue un travail énorme depuis 12 ans. Lui-même impliqué professionnellement au district Loire Atlantique, le Nantais est l’un des premiers à avoir dirigé la lumière vers ces joueuses, ces entraîneurs et ces clubs qui demeurent souvent dans l’anonymat.

Il est l’une des mémoires du football féminin français. Chez Sébastien Duret, il y a des archives départementales, des compos d’équipes, des coupures de presse. Assez d’informations pour écrire un bouquin sur le foot féminin des années 1960 à nos jours… Outre son emploi au district Loire-Atlantique, ce Nantais consacre plus de 15 heures par semaine à l’actualisation de son site Internet, footofeminin.fr.

 

« Je me suis lancé dans cette aventure durant la saison 2000/2001 ; j’étais encore étudiant en urbanisme, donc j’étais assez libre. Une personne tenait une page perso à l’époque, c’était une joueuse de La Rochelle. Elle essayait de compiler les infos qu’elle pouvait trouver à droite à gauche…, sachant que c’était très difficile. De mon côté, que ce soit sur le foot amateur ou féminin, j’ai toujours été en quête d’informations. Je me suis rapproché de cette personne, j’ai commencé à aller voir des matches, faire des comptes rendus, prendre contact avec les clubs. Cela s’est fait comme ça au fil des années. 2000/2001, c’était vraiment le tout début ».

 

En parallèle, Sébastien se rapproche du club de Saint-Herblain, dont il devient vice-président durant plusieurs années. Il s’y occupe ainsi des tâches administratives depuis 2003. Engagé sur plusieurs fronts, il intègre le District de Football de Loire-Atlantique en tant que bénévole de la Commission féminine départementale, puis de la Commission régionale de la Ligue Atlantique. Il y occupe la fonction d’agent de développement depuis 2009. En charge de l’organisation des évènements, de la communication et des outils d’aide aux clubs. Avec toujours ce même but : aider les clubs à acquérir connaissance et reconnaissance.

 

Conséquences de son engagement intense, fini les réunions de famille le dimanche. « J’avertis à l’avance pour les week-ends sans match, sinon je ne suis pas là. Mais ça ne dérange personne, c’est une passion, comme quelqu’un qui fait du foot avec ses entraînements les soirs et ses matches le week-end ».

 

« Ce qui m’a motivé, c’était vraiment le fait d’aller sur une pratique qui n’était pas du tout traitée dans les médias », nous a-t-il confié. « D’aller creuser de l’information là où il n’y en avait pas et où il y avait certainement des choses à mettre en avant ». La mission est une réussite. 12 ans après ses premiers pas, footoféminin.fr demeure une référence, avec la plus grosse base de données statistique du football féminin français. Près de 10 années, des milliers de matches, de joueuses, de buts, de cartons, de changements. Quasiment tout y est.

 

Son club de Saint-Herblain a débuté sa 11e saison d’affilée en D2 féminine, une stabilité rare dans le football féminin où la mode est plutôt au yoyo entre les divisions. Le district Loire-Atlantique est chaque année plus investi dans le football féminin. Entre le désormais célèbre « Fémi Plage », la multiplication des tournois féminins (jeunes, futsal, foot à 7 etc.) et la santé bien entretenue des écoles de football féminin.

 

 

Voir aussi :

 

Les 11 Foot d’Elles : Egalité des chances

Audrey Keysers, l’engagement politique

Arnaud Simon, l’accélérateur médiatique