Sarah Palacin (ASSE) : « Continuer sur cette lancée »

Neuvième de D1 à l’heure actuelle, l’AS Saint-Etienne s’éloigne progressivement de la zone rouge. Grâce à des performances plus convaincantes à l’issue des dernières sorties en championnat, les joueuses d’Hervé Didier vivent de meilleurs jours. Sarah Palacin, prolifique attaquante aux huit buts depuis le début de saison, dresse un premier bilan, avant d’évoquer la Coupe de France et les objectifs du club. Entretien.

 

 

 

 

 

Le début de saison

 

Nous avons eu un début de saison assez compliqué. Les résultats n’ont pas été à la hauteur de nos attentes. Je pense que, depuis les mois de novembre et décembre, le grand public voit une bien plus belle image de l’AS Saint-Etienne. Nous jouons mieux, chaque match est accroché, même lorsqu’il s’agit de jouer face à un pensionnaire du top 5 (Juvisy par exemple). On essaie de montrer nos qualités au mieux, et nous sentons véritablement un gros changement depuis quelques temps. Nos résultats sont différents, et c’est de très bonne augure pour la suite du championnat et la fin de saison. Même si nous restons sur deux défaites en D1 face à Montpellier et Juvisy, il y a un certain nombre de points positifs à tirer de ces confrontations. Nous allons tenter de continuer sur cette lancée. 

 

 

« Un certain nombre de points positifs »

 

 

Insister sur la régularité

 

Notre premier adversaire ? Nous-même ! En début de saison, nous avions perdu des matches importants, notamment face à Issy-les-Moulineaux, où nous n’avions été que peu dangereuses. Les occasions n’étaient pas au rendez-vous. Je pense également au match contre Rodez lors de la première journée, qui ne nous permet pas de rentrer correctement dans ce championnat version 2014-2015.

 

« Notre premier adversaire ? Nous-même ! »

 

Nous avons été trop irrégulières, mais les choses vont de mieux en mieux. 2015 sera l’année de la régularité, je n’en doute pas ! C’est un aspect sur lequel nous essayons de travailler au mieux, et qui peut nous permettre d’enchaîner les bonnes performances. Nous allons continuer à développer notre jeu, en restant cohérantes avec ce que le coach et les dirigeants attendent de nous. Je pense pouvoir dire que nous avons été auteures de certaines bonnes performances, qui permettent d’avoir une solide base de travail afin de conclure notre saison de manière positive. 

 

Le mental avant tout

 

Hervé Didier a beaucoup insisté sur le mental du groupe, ainsi que notre capacité à réagir dans les moments difficiles. Nous avons un groupe relativement jeune, qui possède d’indéniables qualités. Nous nous appuyons sur notre combativité et notre envie de gagner. De plus, le club a récemment fait signer deux nouvelles joueuses (Sabrina Viguier et Arianna Criscione), ce qui démontre une réelle détermination quant au fait d’obtenir des résultats. Saint-Etienne possède un véritable atout, qui réside dans le fait de pouvoir allier jeunesse et expérience. Je pense que c’est primordial. 

 

 

« Allier jeunesse et expérience »

 

La Coupe de France

 

C’est une compétition que nous apprécions énormément. Toute joueuse qui se respecte a envie de gagner des titres, et la Coupe de France en fait parti. Au-delà de l’objectif d’aller le plus loin possible, cela permet de ne pas avoir de coupure dans l’année, et d’enchaîner des matches tout le temps, en alternance avec le championnat. Cela permet de rester dans le rythme. Nous étions allées en finale de Coupe de France il y a deux ans, alors pourquoi pas cette année ? 

 

 

« Rester dans le rythme »

 

 

Un objectif en tête

 

Nous jouerons deux matches capitaux pour le maintien après la rencontre face au Paris Saint-Germain (contre Issy-les-Moulineaux, puis face à Albi). Autant dire que ce seront deux rencontres de coupe ! Nous allons tout donner pour prendre un maximum de points. Il faudra rester sérieuses jusqu’au bout, c’est très important. Notre priorité ne sera donc pas le match à domicile contre Paris ce mercredi. L’objectif sera bien évidemment de parvenir à nous maintenir, tout en enchaînant les bonnes performances. Tout est lié.

 

Crédits photos : ASSE / Eurosport / Ronan Masson.