Saint-Etienne sur la bonne voie

Alors qu’il reste seulement un match à disputer avant la trêve hivernale, les Vertes reçoivent Metz dimanche, dans une rencontre que l’on annonce d’ores et déjà capitale pour le maintien. Hervé Didier, l’entraîneur stéphanois, fait le bilan d’une première partie de saison contrastée, avant d’évoquer la Coupe de France et l’échéance du week-end. Interview.

 

  

Une période difficile et sans victoire

 

« On ne peut pas dire que nous ayons eu un début de saison très intéressant ». Hervé Didier a bien résumé les débuts qu’a connus sa formation début septembre. Saint-Etienne a eu du mal à entrer véritablement dans sa saison, connaissant une première phase négative, due en partie à des matches compliqués face à des adversaires pensionnaires du Top 5. « Il y a eu des phases intéressantes, mais également des prestations inquiétantes », poursuit l’entraîneur stéphanois. En effet, si son équipe s’est remise dans le droit chemin depuis quelques matches, force est de constater que certaines confrontations auraient pu être négociées de meilleure façon. Nous nous rappellerons notamment la deuxième journée de D1, où les joueuses du Forez concédaient un résultat nul sur la pelouse d’une équipe arrageoise en manque de repères depuis l’entame du championnat. Les coéquipières de Laurie Dacquigny occupent d’ailleurs, à ce propos, la position de lanterne rouge. Si l’AS Saint-Etienne est parfois intéressant dans le jeu, avec un collectif aux indéniables qualités, la difficulté majeure de ce début de saison réside « dans la régularité ».

 

 

 

 

Une dynamique positive

 

Il fallait une réaction pour que les Vertes se remettent à faire de bons résultats. Hervé Didier s’avoue satisfait de la rencontre face au Paris Saint-Germain, où son équipe a été « intéressante dans le contenu », malgré une courte défaite. « Nous avons eu une véritable réaction depuis ce match, même si nous n’avons pas pris de point. J’ai vu des éléments très positifs, qui me permettent d’avoir des bases solides pour travailler durant toute la deuxième partie de saison ». Après une victoire à l’arrachée sur la pelouse de Soyaux lors de la 11e journée (1-2), les coéquipières de Sarah Palacin, « auteure, au passage, d’un début de saison remarquable d’efficacité », glissera le technicien stéphanois, les Vertes s’en sont allées balayer Arras, à domicile, sur un score fleuve de 5 buts à 1. L’occasion de respirer après un match en retard disputé contre Lyon, où Saint-Etienne a certes concédé une lourde défaite (6-0), « mais il y a indéniablement eu des éléments intéressants ainsi que des phases de jeu qui m’ont beaucoup plu », souligne Hervé Didier.

 

 

 

 

Guingamp, le match du regret

  

« Durant la première demi-heure, nous n’avons pas vraiment été mis en danger. Ce n’est que dans le quart d’heure suivant que nous avons eu beaucoup de mal à tenir. Sur le banc, nous avons eu peur de prendre 6, voire 7 buts », raconte le coach stéphanois. Vue de l’extérieur, cette rencontre s’apparentait à une simple formalité pour l’EA Guingamp, tant les Bretonnes dominaient leur sujet à l’issue des 45 premières minutes. Il aura fallu attendre la seconde période pour voir l’AS Saint-Etienne passer à l’offensive, et être finalement auteur d’un tout autre match ! « Les filles ont eu une réaction extrêmement positive dès le début de la seconde période, en retrouvant un peu les valeurs qui nous ont permis de nous imposer face à Soyaux et Arras notamment ». Une belle réaction, qui n’aura pas suffi à arracher un match nul que Saint-Etienne méritait. Neuvième au général, l’ASSE doit désormais se concentrer sur le match du week-end, et cette opposition qui les attend face au FC Metz-Algrange. Là encore, Hervé Didier reste méfiant. « Nous nous attendons à une opposition difficile, face à une équipe qui joue, comme nous, son maintien dans l’élite ». Un maintien de plus en plus disputé, tant l’étau s’est resserré entre les différentes formations de D1 depuis quelques années. Au moment de conclure, le Stéphanois d’origine précise, « à chaque fois, nous jouons des matches de coupe, car tout est important. Cette rencontre face à Metz est primordiale, nous devrons l’emporter en nous donnant les moyens d’y arriver ».

 

 

 

 

 

Crédit Photos : ASSE.