Reprise de… coupe !

Une nouvelle année commence et la saison continue… La trêve hivernale terminée, les équipes sont à nouveau sur le pont pour débuter 2019 de la meilleure des manières. Au menu de cette reprise : Les 16es de finale de coupe de France qui verront les formations de D1 entrer dans la compétition. Tour d’horizon…

Contrairement aux pensionnaires de D1, les équipes étaient déjà concernées par la coupe de France depuis plusieurs semaines. Passées par les tours régionaux, certaines équipes ont su tirer leur épingle du jeu pour atteindre les 16es de finale de la compétition, une étape importante et symbolique puisqu’elle peut donner l’occasion aux « petits » d’affronter des cadors du football français.

14/25 pour les clubs de D2

Les équipes de deuxième division, entrées dans la compétition il y a deux tours, n’ont pas toutes pu sortir vainqueur de leur rencontre. Si Arras, Yzeure, Nancy, Montauban et Saint-Denis s’étaient déjà fait éliminer au premier tour fédéral (le 25 novembre), la liste des clubs de D2 a continué de se réduire au second tour avec six autres éliminés. En effet, Toulouse, Angers, Saint-Maur, Orléans, Saint-Etienne et Marseille ont chuté.

L’AS Saint-Étienne, relativement bien classé dans son championnat (3e du groupe B) s’est fait surprendre et éliminer par son homologue de Strasbourg Vauban, 10e de ce même championnat. Mais la plus grande surprise revient à l’Olympique de Marseille, seule formation de D2 à s’être fait sortir par une division inférieure, puisque les Phocéennes se sont inclinées 1-2 face à l’AC Avignon (R1).

Sur vingt-cinq engagés dans la compétition, seulement quatorze disputeront les seizièmes de finale ce week-end. Ce chiffre descendra au moins à douze ce dimanche puisque deux rencontres opposeront des équipes de D2 : le derby Vendenheim/Strasbourg Vauban et Issy/Le Havre. Le nombre de pensionnaires de D2 dans la compétition pourrait même dégringoler jusqu’à six puisque Portet, Albi, Saint-Malo, Rennes, Reims et Brest affronteront des équipes de D1.

Cinq R1 et une R2

Parmi les trente-deux équipes qualifiées pour ce tour, cinq évoluent dans un championnat de Régional 1 et une en Régional 2. Quatre équipes de R1 n’ont jusque-là affronté que des formations de même niveau ou de niveau inférieur, et seul Avignon a réussi l’exploit d’éliminer une D2 (Marseille, 2-1). L’ES Chily, seul représentant de R2 et donc petit poucet de ces seizièmes de finale, a lui largement battu deux pensionnaires de R1 pour se hisser à ce stade de la compétition (Louhans-Cuiseaux, 5-0, puis Heillecourt, 4-0).

Ce week-end, cela s’annonce – très – compliqué pour les « petits » puisque tous seront opposés à des clubs de D1 ou de D2. Nantes, Rouen, Avignon, Valence et Vaux le Pénil La Rochette affronteront respectivement Lille, Fleury, Ambilly, Metz (ESAP) et La Roche. Le petit poucet de Chily recevra quant à lui Grenoble. Dur dur pour les pensionnaires de Régional mais qui sait, après avoir éliminé Marseille, peut-être qu’Avignon récidivera et réalisera un deuxième exploit en sortant une seconde équipe D2. N’en déplaise à Ambilly.

Deux matches « face à face de D1 »

Comme tous les jeux de hasard, le tirage au sort laisse derrière lui des chanceux et des moins chanceux. Pour une entrée en lice, les clubs de D1 ont souvent droit à un tour de chauffe contre une formation de niveau inférieur… Mais parfois, les moins chanceux n’ont pas ce luxe et doivent déjà affronter un de leurs homologues de D1.

Dans cette édition 2018-2019, c’est le cas pour quatre équipes : Lyon, Montpellier, le Paris FC et Rodez. Si le dernier cité semble avoir retrouvé un peu de couleurs en championnat avant la trêve, la tâche s’annonce bien plus que compliquée pour cette rentrée puisque c’est face à l’ogre lyonnais que les Rafettes devront batailler en coupe ce samedi.

L’autre rencontre entre clubs de D1 verra elle Montpellier accueillir le Paris FC. Les actuels quatrième et sixième du championnat de D1 qui se sont affrontés en novembre dernier pour le compte de la 9e journée vont devoir à nouveau en découdre. Les joueuses de Jean-Louis s’étaient imposées 2 buts à 0 lors de cette rencontre, mais en sera-t-il de même pour ce seizième de coupe ? En tout cas, pas de doute, cette opposition sera LE match à suivre de ce tour.

Le programme des rencontres


Crédits photos : FFF, Le Dauphiné, MHSC

1 commentaire

  • Et nouvel exploit pour l’AC Avignon qui sort encore une D2 et récupère le titre de « petit poucet » pour les 8èmes!
    Dernier club de PACA depuis le tour précédent, dernier du bassin méditerranéen (défaite du MHSC) et dernier club de tout le SUD de la France puisque c’est le seul situé sous le 45° parallèle encore en course (Valence, Portet, Albi, .Rodez, Bordeaux éliminés)

Laisser un commentaire