Les recrues guingampaises ont la parole !

L’En Avant Guingamp s’active sur le marché des transferts. Après avoir officialisé l’arrivée de quatre nouvelles joueuses en terre bretonne, trois d’entre elles ont accepté de nous livrer leurs premières impressions sur Foot d’Elles : Aminata Diallo ; Laura Douessin et Marine Dafeur. Interviews croisées.

 

 

 

Quel bilan pourriez-vous tirer de votre saison précédente ?

 

Aminata Diallo (ex-Arras) : C’était ma première saison en D1 donc je ne savais pas vraiment si j’avais le niveau ou pas. Je pense tout de même avoir fait une bonne saison dans l’ensemble, même s’il est vrai que c’était assez difficile. Je suis une joueuse qui aime jouer au sol, balle au pied et je suis tombée dans une équipe qui était davantage dans le jeu direct et dans les duels. Je n’ai pas pu m’exprimer pleinement à tous les matches. Le jeu d’Arras ne me convenait pas trop, je n’adhérais pas trop à leur philosophie de jeu, bien qu’il y ait eu des améliorations vers la fin de saison, avec le maintien à la clé. Malgré tout, je ne regrette pas mon passage du côté d’Arras, j’ai beaucoup appris et j’ai accumulé de l’expérience. Je peux dorénavant me tourner vers mon nouveau challenge à Guingamp.

 

Laura Douessin (ex-Le Mans) : Sur le plan personnel, j’avais fait une bonne première partie de saison, mais la seconde fut plus compliquée pour le coup… La défaite en Coupe de France au troisième tour contre Arras (2-1 NDLR) fut un véritable coup d’arrêt pour l’équipe. A la suite de cette élimination, nous avons connu une baisse de régime et les mauvaises prestations se sont enchaînées pendant un mois ou deux. Néanmoins, le bilan global de la saison est tout de même positif.

 

Marine Dafeur (ex-Hénin-Beaumont) : C’était une saison relativement compliquée pour moi. Comme ça a déjà été dit, j’ai été écartée du groupe héninois en cours de saison. Je ne vais pas entrer dans les détails, ça ne servirait à rien de polémiquer. Il faut savoir tourner la page. Globalement, j’ai connu une saison très mitigée avec une première partie convaincante où j’ai eu pas mal de temps de jeu et une seconde à oublier…

 

 

 

 

Pourquoi avez-vous fait le choix de quitter vos clubs respectifs pour rejoindre l’En Avant Guingamp ?

 

AD : J’ai été séduite par le projet sportif et les ambitions du club. Quand je suis arrivée à Arras, on m’avait parlé de jouer la 6e place en début de saison et au final, nous n’étions toujours pas maintenues au moment de la dernière journée. L’objectif à Guingamp sera de garantir assez tôt la cinquième place et si nous en avons les moyens, pourquoi pas aller chercher la quatrième. C’est un projet sur deux ans, si ça ne se fait pas la saison prochaine, ça se fera la suivante. Nous voulons intégrer le Top 4 dans les deux années à venir.

 

LD : J’avais envie d’un nouveau challenge en goûtant à la D1 ! Le projet guingampais m’a intéressé puisque le club veut bâtir une équipe capable d’aller chercher les quatre premières places du classement. A terme, l’objectif sur les prochaines années serait même d’aller chercher la troisième place. Il y a de jeunes joueuses qui arrivent à Guingamp, la coach en place (Sarah M’Barek NDLR) est compétente ; donc je pense qu’il y a vraiment la possibilité de progresser là-bas.

 

MD : Je pense déjà que Guingamp est une équipe d’un niveau supérieur à celle d’Hénin-Beaumont. Je vais être entourée de bonnes joueuses, ce qui va me permettre de progresser encore plus et de franchir un cap. Je voulais aussi rester en D1 pour pouvoir rêver à nouveau de l’Equipe de France A. Avant cela, j’espère déjà faire partie du groupe pour la Coupe du Monde des U20 au Canada cet été.

 

 

 

 

Que pensez-vous pouvoir apporter à Guingamp la saison prochaine ?

 

AD : C’est difficile à dire, il faudrait demander au coach (Rires). Quoi qu’il en soit, pour moi c’est une bonne chose car je connais quelques joueuses qui jouent en sélection. Cela nous permettra donc d’avoir déjà quelques automatismes et de nous trouver plus facilement. Le fait que la plupart des joueuses aient déjà joué ensemble devrait fluidifier le jeu guingampais.

 

LD : Peut-être ma fougue et mon « insouciance » puisque je ne connais pas encore la D1. Les débuts vont certainement être compliqués, étant donné qu’il y a un monde entre la D1 et la D2, mais je vais travailler dur pour m’intégrer et pouvoir progresser rapidement. Mon but sera déjà de gagner ma place de titulaire à Guingamp et ça ne sera pas simple. Quoi qu’il en soit, je vais essayer d’apporter mon maximum à l’équipe.

 

MD : Je vais donner le maximum et nous verrons bien lorsque la nouvelle saison débutera. Nous visons déjà la cinquième place, voire plus si possible. L’objectif est de rivaliser avec les quatre cadors du championnat. Je souhaite avoir le maximum de temps de jeu pour, je l’espère, refaire des apparitions avec l’Equipe de France A.

 

 

Crédit photo: Sportfile /FFF / Ouest France