Les lesbiennes bannies au Nigeria ?

C’est une annonce assez hallucinante qui est tombée il y a quelques jours. Principale dirigeante de la « Nigeria Women’s Football League », Dilichukwu Onyedinma aurait déclaré l’interdiction des championnats locaux et de l’équipe nationale aux joueuses homosexuelles… La FIFA a réagi par courrier aujourd’hui.
La nouvelle a déjà enflammé un certain nombre d’associations… Dans une allocution publique datant du 28 février dernier, la dirigeante du football féminin nigérian a décrété le bannissement des joueuses homosexuelles des ligues nationales. « Des choses (l’homosexualité) se passent en ce moment. Nous devons parler aux clubs et regarder à l’intérieur. Ils doivent contrôler leurs joueuses » aurait déclaré Dilichukwu Onyedinma selon plusieurs journaux locaux. « Il y a des clubs en particulier qui n’ont pas envie d’en entendre parler et une fois qu’ils connaissent des joueuses impliquées, il les renvoie » aurait-elle ajouté avant d’aller plus loin : « chaque joueuse ayant un rapport avec cela sera disqualifiée. […] Ces joueuses ne pourront pas jouer pour l’équipe nationale.« 

Des propos particulièrement violents sur lesquels la FIFA a réagi ce jeudi matin en envoyant un courrier à la Fédération du Nigeria. Un porte parole de la FIFA a confirmé l’envoie d’un tel courrier auprès de l’agence Reuters, soulignant toutefois qu’il ne s’agissait que d’une enquête préliminaire. Le Président Sepp Blatter a reçu de nombreux courriers d’associations de défense des droits des homosexuels. Ces derniers devraient attendre la réaction de Dilichukwu Onyedinma avant d’agir.

En juin 2011, après sa défaite face à la France en Coupe du monde, la coach du Nigeria Eucharia Uche avait déjà tenu des propos similaires : « les lesbiennes dans notre équipe étaient vraiment un gros problème, mais depuis que je suis sélectionneur, le problème est réglé. Il n’y a plus de joueuses lesbiennes dans mon équipe […] Elles sont beaucoup plus concentrées comme ça et savent que le football peut leur apporter la renommée, le bonheur et l’amusement. L’homosexualité détruit tous ces espoirs. » Cela n’avait pas permis au Nigeria de passer le premier tour en tout cas…



Dilichukwu Onyedinma, patronne du foot féminin au Nigeria

 

Crédits photos : Fifa.com – DR