Le Stade Français bientôt conjugué au féminin ?

Du ballon ovale au ballon rond ; il n’y a qu’un pas. Si le Stade Français est avant tout connu pour son équipe de rugby, il dispose également de son club de football. Bien qu’exclusivement masculin à cinq exceptions près, le Stade Français football compte bien rééquilibrer les choses en créant sa section féminine de football dès la saison prochaine. Un grand pas vers la mixité en somme. Zoom.

 

 

« Nous avons le projet de monter une équipe féminine au Stade Français la saison prochaine ». Oubliez le rugby, le Stade Français possède déjà sa section féminine depuis quelques années. Tarek Nessereddine – directeur sportif du Stade Français football – a bien l’intention de faire bouger les choses au sein de son club. « Toutes les autres sections sportives, que ce soit le rugby ou le hockey, sont mixtes. Il n’y a pas de raison que le football fasse exception à la règle », nous confiait Tarek. « Je ferai le maximum pour créer notre section féminine de football ». A commencer par instaurer la gratuité des licences pour les filles désireuses d’intégrer le Stade Français football. Une journée portes ouvertes devrait être organisée à la rentrée ; celle-ci sera exclusivement réservée aux féminines, qui font encore grandement défaut à cette véritable institution qu’est le Stade Français…

 

 

 

« Où sont les femmes ? »

Deux filles seulement il y a trois ans ; deux supplémentaires l’an passé ; une autre arrivée mi-juin 2014, et vous voilà avec seulement cinq filles âgées entre 7 et 10 ans au club. « Il est vrai qu’à la base, monter une section féminine de football n’était pas la priorité du club », nous confessait Bernard Goudard, le directeur administratif du club. « Nous n’avions pas forcément les infrastructures suffisantes et le terrain d’entraînement situé à Vaucresson est difficilement accessible. C’est très mal desservi ». Comme bien souvent dans ce cas, trouver un terrain est une véritable mission et les clubs n’ont comme seule solution que d’attendre un signe salvateur de la Mairie de Paris… Outre les soucis logistiques, certaines barrières d’ordre « culturel » persistent.

 

« Ma fille voulait déjà s’inscrire au football l’année dernière, mais je n’étais pas trop pour ; je trouvais que c’était un sport de garçon ». C’est ce que nous confie la maman de la petite Elise, 7 ans et fraîchement inscrite au Stade Français football depuis quelques jours. « Elise joue toujours au football avec les garçons à la récréation, j’ai donc décidé de l’inscrire au Stade Français cette année », avant de conclure :« Je suis très fière que ma fille joue au football ! ». Et ces futures stars du ballon rond qui s’entraînent à la récré, quelles sont leurs commentaires lorsqu’une fille empiète sur leur rectangle vert ? « Ils ne me font pas de remarques, ils trouvent ça normal », rétorque Elise. Quant à la question de savoir si elle souhaite devenir footballeuse professionnelle plus tard, elle secoue la tête de gauche à droite après une longue hésitation qui en dit long… Mais, sait-on jamais, sa première expérience footballistique au Stade Français la fera peut-être changer d’avis !

 

 

 

Crédits photos: StadeFrançaisFootball