Le Foot Féminin Douaisis : un club atypique et 100% féminin

À Douai dans le Nord-Pas-de-Calais, des filles qui jouent au foot, ça ne choque plus personne. François-Xavier Dufour dirige le Foot Féminin Douaisis, un club 100% féminin. Le seul club entièrement féminin à avoir deux labels : le label or pour l’équipe féminine, et le label espoir pour le club, d’habitude réservé aux clubs masculins. Immersion dans un club où éducation est le maître-mot.

La valeur des encadrants comme principe fondamental du club

Déçu du foot masculin lors de la Coupe du monde 2010, François-Xavier Dufour se lève un beau matin de janvier 2011 avec l’idée en tête de créer un club 100% féminin : « Je voulais faire l’inverse de ce qui se fait habituellement, je voulais partir de l’école de foot, m’appuyer sur la formation. » explique-t-il. Et qui dit club féminin, dit des femmes aux postes de présidente et d’éducatrice de l’école de foot. Des femmes pour encadrer des petites filles, une règle primordiale pour François-Xavier. Le problème, c’est qu’il est compliqué de trouver des éducatrices femmes, vu le peu de possibilités d’évolution pour les femmes dans le monde du foot. Aujourd’hui, elles représentent 40% de l’équipe dirigeante du club de Douai :

« Bien sûr, mon rêve serait d’avoir un homme et une femme pour chaque équipe. On essaye de pousser nos joueuses vers l’encadrement. Mais on a une bonne équipe encadrante. Cinq éducateurs sont diplômés d’Etat et dix diplômés fédéraux. C’est ce qui fait qu’on attire de nombreuses jeunes filles. »

«Touche féminine» : portraits de passionnées

Par ce club atypique, le réalisateur Maurice Ferlet a été inspiré et en a fait un documentaire, diffusé lors de notre Festival. Grand lecteur de L’Equipe, et lasse de voir si peu de pages réservées aux femmes dans son quotidien préféré, il s’est plongé dans le football féminin :

« Il y a 20 ans j’étais ce genre de mec qui regardait un match d’une équipe féminine en rigolant. Aujourd’hui, je préfère regarder jouer les filles car elles sont plus proches de l’essence du jeu. Elles respectent les consignes, et surtout elles ont une certaine intelligence collective. Elles jouent avec des passes, elles arrivent à faire oublier les individualités au profit du collectif. Dans l’Equipe de France on ne voit pas forcément une joueuse ressortir en particulier contrairement aux garçons, c’est le collectif d’abord. »

Pendant toute une saison, il suit les entraînements, les matchs, les réunions des filles du Foot Féminin Douaisis. De là émerge un documentaire au nom de Touche féminine. On peut y voir les parcours de Naïma, jeune joueuse dont la maman accepte qu’elle se mette au foot seulement après avoir eu son bac. Lina, évoluant désormais au centre de formation de Liévain. Ou encore Olwenn, qui passe déjà beaucoup de temps sur les terrains à seulement 9 ans. On suit également de près l’évolution de l’équipe séniors, dont l’objectif est de monter en D2. À la fin du film, on est marqués par la convivialité du club, chère aux dirigeants.

« Il y a quelque chose d’idyllique dans ce club et de très familial. Les parents sont très investis. Car je pense qu’ils veillent plus sur leurs filles que leurs garçons, étant donné que le foot est considéré comme un terrain hostile pour elles. »

Amoureux des aventures humaines, c’est celle-ci que Maurice a voulu raconter. Celle d’un club qui permet aux filles de jouer au foot dès 6 ans, et où les éducateurs mettent toute leur bienveillance pour les faire grandir. Aujourd’hui, le club compte 214 licenciées de 6 à 38 ans, alors qu’il a émergé en 2011 avec 26 filles. Une belle évolution, qui n’est pas la seule. François-Xavier Dufour aimerait voir son équipe fanion monter en D2, ses U19 en national, mais surtout continuer à développer la formation des jeunes.

Ce club n’est pas le seul 100% féminin en France, les initiatives autour du foot féminin fleurissent de plus en plus. Et on s’en réjouit !

Laisser un commentaire