#UWCL : Une première finale pour Barcelone, une huitième pour Lyon !

Les demi-finales retour de la Ligue des Champions féminine se jouaient ce dimanche. Avec une nouvelle victoire 1-0 et un nul 1-1  face au Bayern Munich et à Chelsea, Barcelone et Lyon ont obtenu leur ticket pour la finale de l’édition 2018/2019.

Demi-finales (retour)

Dimanche 28 avril

Chelsea (ENG) / Lyon (FRA, tenants du titre) : 1-1 (cum. 2-3)

ButsJ.So-Yun 32e ; Le Sommer 17e

Dans le petit stade de Kingston, l’ambiance était bien différente de celle du week-end passé au Groupama Stadium. Une enceinte dans l’esprit anglais et garnie de 4 670 spectateurs (plus grande affluence à ce stade de la compétition en Angleterre).

Comme au match aller, les Lyonnaises allaient ouvrir le score grâce à un démarrage de Delphine Cascarino sur le côté droit. La jeune Lyonnaise centrait pour Hegerberg qui lucide, décalait Le Sommer. Sa frappe était déviée par Mjelde dans son propre but et permettait à l’OL de prendre l’avantage (17e, 0-1). Le jeu était relativement hâché. La faute à beaucoup d’engagement, pas mal d’erreurs techniques et de fautes. La tension était palpable. A la 32e, Cuthbert accélérait et poussait Cascarino à la faute… La joueuse de Chelsea obtenait un coup-franc sur la ligne de la surface de réparation. Ji So-Yun enroulait sa frappe par-dessus le mur et trouvait la lucarne droite de Sarah Bouhaddi (34e,1-1). Un superbe coup-franc qui remettait les Blues sur la bonne voie.

La seconde période démarrait fort ! Les Lyonnaises s’installaient dans le camp anglais et enchaînaient plusieurs frappes mais la défense de Chelsea tenait bon. Après cela, les débats se rééquilibraient et Chelsea était même proche de prendre l’avantage. D’abord par sa capitaine, Karen Carney, qui frappait sur le montant gauche du but lyonnais (59e), puis sur un cafouillage et un ballon bien repoussé par Bouhaddi (65e). Les Fenottes prenaient elles aussi leur chance mais leurs frappes partaient hors cadre ou sans réel danger pour la portière anglaise. Les deux formations avaient l’occasion de scorer mais finalement aucune ne le fera. C’est donc sur un match nul 1-1 que les Lyonnaises s’ouvrent les portes de leur huitième finale en Ligue des Champions.

Barcelona (ESP) / Bayern Munich : 1-0 (cum. 2-0)

ButsM.Caldentey 45+2e sp

En s’imposant à nouveau 1 but à 0 face au Bayern Munich, le FC Barcelone a décroché son ticket pour la finale de la Ligue des Champions. Par la même occasion, le club espagnol s’est offert un record d’affluenceavec 12 764 spectateurs présents au Mini Estadi.

En première période, les Catalanes prenaient assez largement l’avantage au niveau de la maîtrise et de la possession de balle. Pourtant, c’est le Bayern qui frappait le poteau par l’intermédiaire de Melanie Leupolz. Finalement, il fallait attendre les arrêts de jeu de la première période pour voir le tableau d’affichage bouger. En duel, Lieke Martens était ceinturée dans la surface par Lewandowski et obtenait un pénalty. Ce dernier était transformé par Mariona Caldentey et permettait à Barcelone de rentrer au vestiaire avec un but d’avance (45+2).

Le Bayern revenait avec de meilleures intentions en seconde période mais ni Dabritz, ni Rolfö ne parvenaient à trouver les filets catalans. De son côté, le Barça ne faisait quasiment que défendre. A la 71eminute de jeu, Kheira Hamraoui était expulsée à cause d’un deuxième carton jaune. La Française ne jouera (encore) pas la finale de la Ligue des Champions…

———

Demi-finales (aller)

Dimanche 21 avril

Lyon (FRA, tenants du titre) / Chelsea (ENG) : 2-1

Il fallait attendre la demi-heure de jeu pour que les Lyonnaises ouvrent finalement le score par Delphine Cascarino (27e).  Venue de la droite, la jeune Fenotte prenait sa chance et voyait sa frappe déviée par Magdalena Ericsson dans son propre but. Huit minutes plus tard, Dzsenifer Marozsán frappait un corner rentrant, juste effleuré par Amandine Henry, qui permettait aux Lyonnaises de doubler la mise (38e). Juste avant la mi-temps la Suissesse Ramona Bachmann provoquait et obtenait un pénalty mais la tentative de Fran Kirby ne trompait pas Sarah Bouhaddi, partie du bon côté.

En conclusion d’une belle action collective des Blues de Chelsea, England remisait de la tête pour Erin Cuthebert qui prenait sa chance d’une demi-volée (72e). Sa frappe terminait au fond des filets, permettant à Chelsea de réduire le score mais surtout de marquer un but important à l’extérieur et de garder l’espoir pour la seconde manche.

Pour cette rencontre, le public a répondu présent à Lyon. Le Groupama Stadium a accueilli 22 911 spectateurs ce dimanche. La plus grande affluence dans cette compétition, exceptée pour une finale.

Bayern Munich (GER) / Barcelona (ESP) : 0-1

Une première plutôt à l’avantage des Espagnoles qui se créaient plus d’opportunités et trouvaient les montants par des fois, notamment par Vicky Losada. Il fallait finalement attendre la seconde période pour voir les Catalanes ouvrir le score par Kheira Hamraoui ! Après une passe intelligente et précise de Mariana Caldentey, la Française enchaînait une frappe croisée et marquait le seul but de la rencontre. Même si la seconde période aura été un peu meilleure pour les Allemandes de Munich, Sara Däbritz et ses coéquipières vont devoir faire mieux pour rattraper leur but de retard la semaine prochaine, à Barcelone.

———

Quarts de finale (retour)

Mercredi 27 mars
Paris SG (FRA) / Chelsea (ENG) : 2-1 (K.Diani 47e, A-K.Berger cdc 56e ; M.Mjelde 90+1)
Bayern Munich (GER) / Slavia Prague (CZE) : 5-1 (F.Rolfö 24e, M.Leupolz 33e, M.Islacker 41e, 55e, J.Roord 83e ; K.Svitkova 77e)
LSK Kvinner (NOR) / Barcelone (ESP) : 0-1 (L.Martens 7e)
Wolfsburg (GER) / Lyon (FRA, holders) : 2-4 (P.Harder 53e, 56e ; D.Marozsan 8e, W.Renard sp 25e, E.Le Sommer 60e, 80e)

Quarts de finale (aller)

Jeudi 21 mars
Chelsea (ENG) / Paris SG (FRA) : 2-0 (H.Blundell 73e, E.Cuthbert 88e)
Mercredi 20 mars
Slavia Prague (CZE) / Bayern Munich (GER) : 1-1 (K.Svitkova 73e ; F.Rolfo 62e)
Barcelone (ESP) / LSK Kvinner (NOR) : 3-0 (T.Duggan 3e, 24e, M Caldentey sp 36e)
Lyon (FRA, holders) / Wolfsburg (GER) : 2-1 (E.Le Sommer 11e, W.Renard 18e ; N.Fisher 64e)

———

8es de finale (retour)

Mercredi 31 octobre
Brøndby (DEN) / LSK Kvinner (NOR) : 0-2 (tot. 1-3)
Lyon (FRA, holders) / Ajax (NED) : 9-0 (tot. 13-0)
Bayern München (GER) / FC Zürich (SUI) : 3-0 (tot. 5-0)
Fiorentina (ITA) / Chelsea (ENG) : 0-6 (tot. 0-7)
Paris Saint-Germain (FRA) / Linköping (SWE) : 3-2 (tot. 5-2)
Atlético Madrid (ESP) / Wolfsburg (GER) : 0-6 (tot. 0-10)
Jeudi 1er novembre
Slavia Praha (CZE) / Rosengård (SWE) : 0-0 (tot. 3-2)
Glasgow City (SCO) / Barcelona (ESP) : 0-3 (tot. 0-8)

8es de finale (aller)

Mercredi 17 octobre
LSK Kvinner (NOR) / Brøndby (DEN) : 1-1 (G.Reiten 30e ; E.Henriksen 35e)
Linköping (SWE) / Paris Saint-Germain (FRA) : 0-2 (M-A.Katoto 42e, Wang Shuang 80e)
Barcelona (ESP) / Glasgow City (SCO) : 5-0 (K.Hamraoui 12e, A.Bonmati 38e, P.Guijarro 41e, Andressa 68e, M.Pilar 81e)
Ajax (NED) / Lyon (FRA, holders) : 0-4 (A.Majri 12e, S.Bacha 27e, A.Hegerberg 57e, I.Christiansen 89e)
Wolfsburg (GER) / Atlético Madrid (ESP) : 4-0 (P.Harder 46e, E.Pajor 49e, C.Hansen 61e, P.Harder 67e)
FC Zürich (SUI) / Bayern München (GER) : 0-2 (E.Herzog -csc 12e, D.Skorvankova 31e)
Chelsea (ENG) / Fiorentina (ITA) : 1-0 (K.Carney 8e)
Jeudi 18 octobre
Rosengård (SWE) / Slavia Prague (CZE) : 3-2

Les rencontres aller se joueront les mercredi 17 et  jeudi 18 octobre, tandis que les matches retour auront lieux les mercredi 31 octobre et jeudi 1er novembre.

———

16es retour (26-27 septembre 2018)

Les équipes qualifiées pour la suite de la compétition apparaissent en orange. Le tirage au sort des 8es de finale aura lieu ce lundi 1er octobre à 13h00 (à Nyon).

Zvezda-2005 0-1 LSK Kvinner (score cumulé : 0-4)
Slavia Praha 4-0 Gintra Universitetas (score cumulé : 7-0)
Lyon 5-0 Avaldsnes (score cumulé : 7-0)
Paris Saint-Germain 2-0 St. Pölten (score cumulé : 6-1)
FC Zürich 5-1 Honka (score cumulé : 6-1)
Glasgow City 0-1 Somatio Barcelona FA (score cumulé : 2-1)
Linköping 4-0 WFC Kharkiv (score cumulé : 10-1)
Barcelona 3-0 BIIK-Kazygurt (score cumulé : 4-3)
Wolfsburg 2-0 Thór/KA (score cumulé : 3-0)
Brøndby 1-0 Juventus (score cumulé : 3-2)
Sparta Praha 1-2 Ajax (score cumulé : 1-4)
Bayern München 4-0 ŽFK Spartak (score cumulé : 11-0)
FC Rosengård 2-0 Ryazan-VDV (score cumulé : 3-0)
Fortuna Hjørring 0-2 Fiorentina (score cumulé : 0-4)
Manchester City 0-2 Atlético Madrid (score cumulé : 1-3)
Chelsea 6-0 SFK 2000 Sarajevo (score cumulé : 11-0)

16es aller (12-13 septembre 2018)

Honka 0-1 FC Zürich
Fiorentina 2-0 Fortuna Hjørring
Ajax 2-0 Sparta Praha
Avaldsnes 0-2 Lyon
Ryazan-VDV 0-1 FC Rosengård
Juventus 2-2 Brøndby
SFK 2000 Sarajevo 0-5 Chelsea
Thór/KA 0-1 Wolfsburg
BIIK-Kazygurt 3-1 Barcelona
Somatio Barcelona FA 0-2 Glasgow City
ŽFK Spartak 0-7 Bayern München
St. Pölten 1-4 Paris Saint-Germain
WFC Kharkiv 1-6 Linköping
Atlético Madrid 1-1 Manchester City
Gintra Universitetas 0-3 Slavia Praha
LSK Kvinner 3-0 Zvezda-2005


8 commentaires

  • C’est bien que les Lyonnaises aient gagnée, mais elles ne le méritait pas. Match identique au match aller, sans construction, haché avec beaucoup de maladresses . On croirait qu’elles jouait la peur au ventre. Renard trop statique et dépassée a sûrement fait le plus mauvais match de sa carrière. A part jouer avec Sarah Bouhaddi, aucun ballons de relance valable vers l’avant. Même Bacha que j’apprécie beaucoup, n’a pas fait son match. Aucune ne mérite une palme pour ce match . Peut-être la fatigue des matchs consécutifs……….. Elles doivent se ressaisir contre Barcelone, même si Monsieur Aulas trouve qu’elles ont joué avec talent et une grande force mentale. C’est son point de vue ………..pas le mien.
    A suivre……….. le 18 mai prochain à Budapest pour la finale de la Ligue des Championnes.

  • Les lyonnaises ont su répondre au jeu un peu trop dur, à mon goût, des joueuses de Chelsea , à l’ image de Bachman , qui comme au match aller , n’ a pas arrêté de faire ses coups en douce. Toutefois, il me semble que les « fenottes » terminent la saison relativement fatiguées, pour preuve la fébrilité inhabituelle de la défense centrale Renard-M’bock , le replacement à la mi-temps de Majri a fait
    du bien. Quant aux attaquantes, elles ont fait preuve de beaucoup de maladresses devant le but anglais, Hederberg notamment .
    La qualification est acquise et c’est bien ce qui importe.
    Barcelone sera l’ autre finaliste , et je pense que nous aurons une belle finale . Dommage pour Keira Hamraoüi , qui était manifestement
    dans le viseur de l’ arbitre et qui le paye au prix fort . J’espère pour elle qu’elle ne finira pas sa saison par une déception plus grande encore, car sur les deux matches,elle a montré beaucoup d’ autorité et prouvé qu’elle avait sa place en Equipe de France .

  • C’est vrai que si les Lyonnaises jouent dimanche, comme elles ont joué ce week end, elles vont passer à la trappe.
    Trop d’imprécision dans les passes , pour ainsi dire aucune construction et des remplacements trop tardifs.
    Mais comme elles sont capable du meilleur comme du pire, je pense qu’elles peuvent le faire.
    Attendons dimanche…………
    Tout comme jpgiprou je suis content qu’Hamraoui ait marqué avec Barcelone et démontrer à madame Diacre qu’elle a sa place en Equipe de France. Mais je pense qu’elle n’est pas dans ses petits souliers et qu’elle ne sera pas dans sa liste le 7 juin.

  • Les Lyonnaises jouent avec le feu. Une première mi-temps où les anglaises n’ont pas vu le ballon, et au cours de laquelle l’ OL aurait
    dû enfoncer le clou . Le pénalty très généreux accordé à Chelsea aurait pu voir les anglaises réduire le score juste avant le retour
    aux vestiaires, sans le bel arrêt de Bouhaddi . En seconde période les fenottes ont paru ronronner , semblant se satisfaire de leur
    avantage de deux buts à rien . Suffisance ou fatigue ? Toujours est-il que Chelsea a marqué le but combien important, à l’ extérieur.
    En se rendant outre-manche dimanche prochain, les lyonnaises feraient bien de se souvenir de la mésaventure du PSG . Il faudra
    répéter le match de Wolsburg en marquant rapidement , car on peut compter sur Kirby et ses coéquipières pour jouer leur va tout.

    En ce qui concerne Barcelone , je suis content pour Hamraouï , qui outre le fait d’ avoir marqué le but qui permet aux catalanes
    de croire en leur qualification pour la finale, a réalisé un match plein . J’ espère une finale Lyon-Barcelone , ce serait bien .

  • L’élimination de Manchester City se fait au profit de l’Atletico Mardrid, et non à ses dépens (sans « d »). C’est la qualif des Espagnoles qui est aux dépens des Anglaises 😉

    Et (peut-être à corriger pour la prochaine fois ?) orange pâle sur fond blanc, ce n’est pas terrible pour mettre en valeur les noms des qualifiés. Peut-être en rouge bien sanglant ?

Laisser un commentaire