La Fondation FIFA : mettre des moyens aux ambitions

Le football, ce n’est plus qu’un sport, ce n’est pas qu’une compétition ou du loisir. C’est devenu un enjeu socio-politique crucial. La FIFA l’a bien compris et, en plus de ses programmes mettant en avant les initiatives sociales, elle met, depuis mars 2018, les moyens à ses projets. Découvrez la FIFA Fondation.

La FIFA est l’un des organismes les plus puissants du monde. On l’accuse de tout : corruption, abus, manipulations… Ces dernières années, la maison mère Suisse se rachète une conduite, sous la présidence de Gianni Infantino, venu laver sa mauvaise réputation suite au scandale Sepp Blatter. Le geste fort du président Italien a été de se montrer pour la première fois en fonction à la toute première conférence sur l’inclusion et les femmes de la FIFA, où il se présente sous toute sa bienveillance.

Lorsque la FIFA parle d’égalité, de mixité, de faire avancer les choses, on ne peut pas s’empêcher de grincer des dents et se demander si tout ceci n’est pas une énième sortie politique, où l’on résoudrait tous les problèmes du monde avec de belles paroles. Comme s’il y avait un écart entre la bureaucratie idéaliste et les invités qui ont écumé le terrain et se sont épuisés face à la réalité du monde d’aujourd’hui. On pense à Khalida Popal, on pense à Billie Jean King ou encore à Moya Dodd. 

Cette année, avec son programme de développement féminin et son soutien financier concret à la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, que cela soit en dotation comme en aide organisationnelle,  la FIFA nous montre que, tant bien que mal, elle se veut actrice du changement. Elle prend au sérieux les affaires d’abus – entre Mark Sampson ou le dernier scandale au sein de la fédération Afghane, qui en a résulté de la suspension de son président – et s’implique plus en profondeur dans les diverses actions.

3 axes majeurs pour la Fondation FIFA

La Fondation FIFA, c’est le niveau supérieur : une fondation dirigée par le président de la FIFA et au moins deux membres, impliquant les partenaires de la FIFA et les FIFA Legends, qui feront bénéficier aux actions leur notoriété pour un plus grand impact. C’est tout un système de communication reposant sur des leviers digitaux pour promouvoir les changements positifs et reconstruire les terrains sportifs quand la guerre ou les catastrophes naturelles les ont ravagé. 

Articulé sur 3 grands angles pour l’instant, la mission de la FIFA Foundation souhaite impacter tous les niveaux de la vie des passionnés de football : le Community Programme soutiendra financièrement les initiatives et associations qui utilisent le football comme outil pour provoquer des changements positifs dans la vie des jeunes défavorisés, que cela soit sur l’éducation, la santé, la vie de communauté, la question des réfugiés, le leadership et l’égalité de genres. Le Recovery Programme se concentrera sur les infrastructures endommagées ou détruite’s suite à des catastrophes naturelles et autres évènements – il est d’ailleurs déjà en place au Guatemala, qui souffre des conséquences d’une éruption volcanique : Michel Salgado y conduit des cliniques pour les enfants tandis que le programme s’attelle à fournir de l’équipement. Enfin le programme « Football for Girls in the Middle East » a défini un programme de 8 ans pour faire évoluer les mentalités sur la condition féminine dans des territoires sensibles.

D’autres événements plus ponctuels ont vu le jour sous la houlette de la Fondation, comme le FIFA Fondation Festival, pendant la Coupe du Monde Masculine en Russie.

En bref, la Fondation FIFA est une bonne initiative, à voir évoluer sur la durée. C’est aussi une bonne piqûre de rappel pour se rappeler que le Football est bien plus qu’un sport et que ses thématiques sont si importantes et délicates que se donner d’une telle autorité est plutôt une bonne chose.


Crédits photos : FIFA

Laisser un commentaire