CdM U20 : La Corée du Nord, tenante du titre, espère récidiver

Dans un groupe B relevé avec le Mexique, le Brésil et l’Angleterre, la République démocratique populaire de Corée (Corée du Nord) tenante du titre va tenter de surclasser ses adversaires, comme elle l’a si bien réussi il y a deux ans.

La Corée du Sud était candidat pour organiser la compétition mais c’est son homologue du Nord qui jouera finalement en France le tournoi, dans le groupe B. Classée 10e au classement Fifa, la Corée du nord est un pays de football féminin, et les U20 ne dérogent pas à la règle. Les jeunes coréennes comptent déjà 7 participations dans la compétitions remportées deux fois (2006 et 2016). Elles ont aussi échoué une fois en finale (2008) et terminé au pied du podium en 2014.

Ce sera donc l’une des équipes à surveiller. Même si le groupe B est relevé, et que les Coréennes devront se battre face au Mexique, Au Brésil (4e au classement Fifa) et à l’Angleterre (4e) pour espérer passer les phases de poules.

Meilleur palmarès derrière les USA

Les tenantes du titre remporté en 2016 en Papouasie-Nouvelle-Guinée détiennent aussi trois records dans cette compétition : le plus grand nombre de buts inscrits en finale (5, lors de la finale Corée du Nord-Chine en 2006), la plus grande différence de buts en finale (5 dans le même match) et le plus grand nombre de buts marqués par le vainqueur.

Ce pedigree remarquable, dépassé par les seules Américaines (trois fois championnes du monde), est confirmé cette année par les phases de qualification que les Coréennes ont remportées haut la main.

Yong Bong Hwang, aussi bon que son prédécésseur ?

Il faut aussi noter le nom de l’entraineur des joueuses pour les préliminaires de la compétition : l’ancien défenseur allemand Thomas Gerstner, passé notamment par le VfL Wolfsbourg et l’Arminia Bielefeld. Il a pris les commandes de la sélection en mai 2017 et l’a encore fait progresser. C’est la première fois que la Corée du Nord avait recours à un coach étranger. Pour tous les coachs, manager une équipe tenante du titre est un challenge. Dans le cas de la Corée du Nord, le challenge est donc peut-être plus grand encore. La Corée s’en est sortie brillamment en marquant 13 buts et en n’en encaissant aucun pendant le premier tour. Puis en ne laissant que le Japon lui inscrire un but, en finale.

Après ces matches, Thomas Gerstner, 51 ans, a finalement rejoint son pays pour reprendre, en mars 2018, les rênes du MSV Duisburg. C’est donc Yon Bong Hwang qui tentera de maintenir le cap de cette sélection pendant la Coupe du Monde en France. Reste à savoir jusqu’où il parviendra à l’emmener. En tout cas, la motivation est là, pour continuer le travail effectué par son prédécesseur et faire en sorte que les Nord-Coréennes puissent défendre leur titre, malgré la forte concurrence.


Crédits photos : Fifa.com

 

Les présentations des autres équipes du groupe B :

Laisser un commentaire