Iryna ZVARYCH: « La Ligue des Champions me fait rêver…»

Tout juste débarquée de Russie, Iryna Zvarych, la nouvelle recrue du FCF Juvisy répond à quelques questions sur son arrivée et ses objectifs. A 29 ans, la gardienne ukrainienne semble très motivée et prête à marquer au fer son arrivée dans le championnat de France…

Peux-tu brièvement te présenter ?


Je suis née à Chernigov en Ukraine. Je suis gardienne de but, et joue avec l’équipe nationale. J’ai commencé à jouer au football à 9 ans dans un club près de chez moi, puis en Russie, où le championnat est plus relevé qu’en Ukraine. Aujourd’hui, je suis ravie de signer à Juvisy et de jouer en France.
 

Tu as joué à Rossiyanka, où tu as remporté plusieurs titres, et participé à la Ligue des Champions. Etait-ce une bonne expérience pour toi?


En effet, je jouais à Rossiyanka depuis 2005. J’ai gagné plusieurs titres avec cette équipe, alors je garde de bons souvenirs des années passées dans le club. La Ligue des Champions est une compétition à part…une expérience unique, mais j’aurai aimé aller encore plus loin dans cette compétition. J’espère y arriver avec Juvisy !
 

Pourquoi avoir choisi de venir jouer en France ?


Pour l’expérience humaine et sportive. Je ne connaissais pas trop le championnat français, mais je sais quand même qu’il est d’un bon niveau et j’avais vraiment envie de tenter cette aventure.
 

Pourquoi Juvisy, plutôt qu’un autre club ?


Comme je le disais toute à l’heure, la Ligue des Champions est un de mes objectifs alors c’était évidemment un critère de sélection. En me renseignant auprès d’ami(e)s, j’ai aussi eu beaucoup d’échos positifs sur le club de Juvisy, alors je ne me suis pas vraiment posée de questions… J’ai sauté sur cette opportunité, et j’en suis très contente.
 

Connais-tu déjà certaines joueuses ?


Je n’ai pas eu l’occasion de regarder des matchs à la télé en Ukraine ou en Russie, alors non je ne connaissais pas vraiment mes nouvelles coéquipières. En revanche, quand je suis arrivée dans le vestiaire pour mon premier entrainement, quelques visages ne m’étaient pas inconnus… En effet, j’ai joué contre certaines avec la sélection ou en Ligue des Champions avec Rossiyanka.
 

Les gardiennes, Marion Mancion et Tanya De Souza sont relativement jeunes. Penses-tu pouvoir leur faire partager ton expérience, et les aider à progresser ?


Je l’espère vraiment. La notion de partage est quelque chose d’important pour moi, et je suis quelqu’un d’assez sociable alors j’espère construire une vraie relation de confiance et d’échange avec Marion et Tanya. Je suis plus âgée et expérimentée qu’elles, alors je ferai tout mon possible pour les aider si elles en ont besoin.
 

Quels sont les objectifs que tu te fixes avec ton nouveau club ?


Pour moi, les objectifs collectifs priment sur les objectifs personnels. Les objectifs qui ont été définis par le club en début de saison, sont les miens. La Ligue des Champions est une compétition qui me fait rêver alors j’espère que nous irons le plus loin possible. Ensuite, j’espère que nous gagnerons un maximum de matchs, pour terminer au plus haut en championnat, et pourquoi pas remporter la Coupe de France. D’un point de vue personnel, j’espère apporter un vrai plus à l’équipe.
 

En Mars, Juvisy rencontrera Göteborg en quart de finale de la Ligue des Champions. Connais-tu cette équipe, ou certaines joueuses de l’effectif ?


Honnêtement non, je ne connais l’équipe de Göteborg que de nom. J’ai déjà joué contre Umeå et Linköpings alors j’ai peut-être quelques notions du jeu suédois, mais pas suffisamment pour donner des informations sur notre prochain adversaire en Champions League.
 

Que penses-tu de l’équipe de France ?


Je trouve que l’équipe de France a énormément progressé depuis quelques années, et je suis impressionnée par le jeu collectif qu’elle produit. Le football féminin français a fait un grand pas, et je pense que cela va se poursuivre dans les années futures.
 

L’Ukraine ne s’est malheureusement pas qualifiée pour l’Euro en Suède cet été, mais pour toi qui sont les favoris?


Bien sûr, il y a l’Allemagne, qui aura certainement à cœur de se racheter de sa dernière Coupe du Monde. Ensuite, je dirai la France, l’Angleterre et un pays scandinave. Je sais que la Suède est capable de faire quelque chose chez elle, mais la Norvège a aussi une très bonne équipe… Alors si je devais donner le dernier carré, je dirai : Allemagne, France, Angleterre et Norvège.

Propos recueillis par Sandrine Dusang

Crédit photo: Vadim Trouchkov