Ici, c’est Juvisy…

Victoire importantissime pour Juvisy ce vendredi soir à Charléty contre le PSG en match avancé de la 11e journée de D1 féminine (1-0) grâce à un but de Sandrine Brétigny. En plus d’avoir démontré une véritable force collective, très encourageante pour la suite de la saison, la Juv’ relègue Paris à quatre longueurs au classement. Idéal à une semaine de la visite de Lyon à Bondoufle.

 

Juvisy a rappelé à ceux qui l’avait oublié qu’il demeurait le club historique de la région Ile de France. En battant Paris ce vendredi soir à Charléty (1-0), Juvisy fait un pas intéressant pour la suite de la saison avec une deuxième place qui deviendrait presque confortable si le PSG n’avait pas un match en retard à disputer face à Hénin-Beaumont  mercredi prochain.

 

C’est collectivement que la Juv’ a fait la différence, grâce à des individualités en grande forme. La paire Jaurena – Soubeyrand a parfaitement maîtrisé l’entre-jeu où Shirley Cruz a beaucoup manqué pour Paris. Précieuse, Thiney a mené le jeu offensif des Essonniennes avec brio, provoquant le danger sur quasiment tous ses ballons. La numéro 17 a ainsi obtenu la faute à 40 mètres des buts permettant l’ouverture du score de Sandrine Bretigny de la tête  sur coup-franc. Une libération évidente pour l’attaquante partie fêter son pion avec son staff et ses copines près du banc.

 

Mission accomplie pour Pascal Gouzenes

 

Malgré un remaniement obligatoire en l’absence de plusieurs joueuses défensives, Pascal Gouzenes a réussi sa mission en replaçant l’attaquante Janice Cayman dans le couloir droit. La Belge a réussi une prestation plus que convaincante, contenant Laure Boulleau et Kosovare Asllani avec une combativité symbolique de l’engagement juvisien ce soir.

 

Aux retours des vestiaires, Paris a tenté de réagir en haussant le ton. Mais l’équipe de Farid Benstiti n’a jamais semblé capable de réagir à la pression adverse. Sans Horan ni Heath, blessées, le PSG a manqué de solutions pour s’en sortir. De grosses situations  parisiennes ont donné chaud à la Juv’ en fin de partie, mais quand la précision était là, Céline Devile aussi. Avec deux défaites contre Lyon et Juvisy à la mi-saison, en plus de l’élimination européenne, Paris aura besoin d’une sérieuse remise en question pour réussir ses objectifs. Pour Juvisy, les voyants sont au vert avec un 4e succès consécutif. Et un duel chaud bouillant à domicile contre Lyon le week-end prochain…