Griedge, « le roc » Mbock

A seulement 19 ans, Griedge Mbock est certainement l’une des futures stars du football français. Elue deuxième meilleure joueuse de la Coupe du monde U20 au Canada, la défenseure impressionne de par sa maturité et sa sérénité sur les terrains. A l’aube de la saison 2014-2015 de D1, la Guingampaise devrait une fois encore faire les beaux jours du club breton. Zoom sur une joueuse déjà hors-norme.

 

 

Vous n’avez pas besoin d’être un fervent supporter de l’En Avant de Guingamp pour avoir entendu parler de Griedge Mbock. A seulement 19 ans, la défenseure s’est déjà fait un nom en France et à l’international. Ballon d’or de la Coupe du monde U17 en Azerbaïdjan et Ballon d’argent du Mondial U20 au Canada, l’internationale française présente déjà un palmarès honorable pour son jeune âge. Outre les distinctions individuelles évoquées précédemment, l’arrière centrale fut également sacrée championne du monde U17 en 2012 et championne d’Europe U19 en 2013. Vous pouvez également ajouter à ces deux titres la médaille de bronze obtenue à l’issue du Mondial U20 canadien ainsi qu’une victoire finale lors du Tournoi de Chypre 2014 avec l’Equipe de France A… Prometteur à seulement 19 ans !

 

Sur les traces de Renard

Griedge Mbock nous confiait s’inspirer de Wendie Renard, mais elle fait bien mieux en l’imitant à merveille. Défenseure centrale au même titre que la tour de contrôle lyonnaise, Griedge Mbock a découvert l’Equipe de France senior très tôt, à seulement 18 ans, soit deux ans plus tôt que Wendie Renard. Solides et sereines à leur poste, les deux défenseures sont considérées comme des « taulières » dans leur club respectif, raison pour laquelle celles-ci portent fréquemment le brassard de capitaine à Lyon et à Guingamp. Facile en défense et impressionnante de sérénité, la Bretonne semblait s’être trompée de catégorie d’âge en participant au Mondial U20 cet été. En avance sur les autres, le « roc » Mbock sera davantage à sa place en juin 2015 pour la Coupe du monde sénior. Si les qualités défensives de la native de Brest ne sont plus à présenter, cette dernière a bien d’autres cordes à son arc…

 

 

 

Une véritable archère

Si vous pensiez que la comparaison entre Griedge Mbock et Wendie Renard s’arrêtait au simple fait qu’elles soient de véritables remparts défensifs, vous vous trompiez ! Nettement plus petite que son aînée (1m72 contre 1m87), Mbock n’en reste pas moins une redoutable joueuse de tête. Son apport sur les coups de pied arrêtés est indéniable comme en témoignent ses buts inscrits. Lors du Mondial U20, la Guingampaise a scoré ses deux uniques buts à la réception d’un corner. Même constat en championnat lors de la saison 2013-2014 où la défenseure a inscrit ses trois seuls buts de la tête sur corner ! Pour Wendie Renard, le constat est pratiquement identique. Sur ses sept réalisations la saison passée en championnat, la Lyonnais en a inscrits six à la suite d’un corner.

Peut-être encore plus technique que la Rhodanienne, Griedge Mbock est aussi très à l’aise lorsqu’il s’agit de quitter sa zone de confort pour monter aux avant-postes. La Guingampaise est parfaitement capable de prendre l’initiative balle au pied pour transpercer une défense. Sa chevauchée fantastique amenant le troisième but tricolore face aux Pays-Bas lors du Tournoi de Chypre en est la parfaite illustration. Enfin, s’il y a bien une dernière qualité que l’on retrouve à la fois chez Griedge Mbock et Wendie Renard, c’est au niveau du jeu long. Les transversales distribuées par la joueuse de l’EAG sont bien souvent d’une précision chirurgicale, à l’instar de celles proposées par son aînée lyonnaise. Le caviar offert par Griedge Mbock à Faustine Robert lors du match face au Costa-Rica témoigne parfaitement de l’aisance de la défenseure bretonne dans le jeu long.

 

 

La transversale de Griedge Mbock face au Costa Rica (00:05 sec) :

 

 

La transversale de Wendie Renard face à l’Irlande (00:31 sec) :

 

 

La juste récompense

Pratiquement assurée de prendre part à la Coupe du monde senior 2015 comme nous le confiait dernièrement Philippe Bergeroo, Griedge Mbock est incontestablement promise à un avenir radieux. Le Groupe d’Etude Technique (TSG) de la FIFA ne s’est pas trompé en décernant à l’arrière tricolore le Ballon d’argent à l’issue de la Coupe du monde U20 au Canada. Ces distinctions récompensant fréquemment les buteuses (et les buteurs), atterrissent tout de même bien souvent entre de bonnes mains lorsque Griedge Mbock prend part à une compétition… Mais après tout, comment pourrait-il en être autrement ?

 

 

 

Crédit photo et vidéo: FFF / direct 8