#FIFAWWC – « L’Avis des Experts » – France/Norvège – Janice Cayman

Après chaque match des Bleues, retrouvez l’Avis des Experts. Pour la deuxième rencontre des joueuses de Corinne Diacre, c’est l’internationale belge et pensionnaire de la D1 française, Janice Cayman, qui s’y colle. L’attaquante partage avec nous ses impressions sur la victoire des Bleues face à la Norvège (2-1), ce mercredi soir à Nice.

Quel est ton sentiment sur l’ensemble de la rencontre ?

C’était un beau combat athlétique avec beaucoup d’intensité. La France s’est montrée plus dangereuse sur le but norvégien que l’inverse, même si les Scandinaves ont eu quelques opportunités. Je pense que les Norvégiennes auraient peut-être pu faire mieux sur certaines de leurs occasions si elles avaient eu une vision plus globale de la situation et si elles avaient été meilleures dans la prise de décision. En première période, on sentait qu’il y avait de la place sur le côté droit pour les Bleues, avec Diani notamment. Mais il manquait parfois le bon appel ou la justesse de la dernière passe. En deuxième période, cela a été un peu inversé et finalement le danger est davantage venu du côté gauche. À l’image du premier but des Françaises.

Justement parlons des buts… Peux-tu revenir sur les trois buts de la soirée ?

1-0, 46e (V. Gauvin)

Le premier est assez proche de la perfection. Cela part d’une récupération d’Eugénie (Le Sommer) dans le milieu de terrain qui temporise un peu puis donne à Amandine (Henry) qui se projette. Elle percute, fixe la défenseure et décale Majri qui prend l’espace couloir gauche. Elle adresse un très bon centre à Valou (Valérie Gauvin) qui finit bien. Ce qui m’a aussi plu sur cette action, c’est les déplacements de toutes les joueuses dans la surface. L’appel de Gaëtane (Thiney) au premier poteau permet de libérer l’espace pour Valérie, parce qu’elle emmène et bloque Mjelde avec elle. Il y avait beaucoup de présence et toutes les zones importantes pour la réception d’un centre étaient occupées.

1-1, 54e (W. Renard CSC)

Pour l’égalisation norvégienne et le but contre son camp de Wendie. Forcément, c’est un moment qu’une défenseure veut à tout prix éviter mais bon ce sont des choses qui arrivent. En tout cas Wendie ne s’est pas laissée abattre. Au contraire, elle s’est montrée déterminée et on voyait sa volonté de rattraper cette erreur. Mais sans tomber dans le truc de vouloir trop en faire. L’équipe de France a su rebondir et a montré qu’elle avait une solidarité et un collectif assez fort pour rester dans la partie. On sent que les joueuses se battent les unes pour les autres et qu’elles ont les crocs.

2-1, 72(E. Le Sommer SP)

C’est d’ailleurs avec cet état d’esprit que Marion (Torrent) obtient le pénalty qui permet de marquer le second but français. Après, honnêtement, je pense que sans la VAR il n’y aurait jamais eu pénalty mais c’est peut-être un coup du sort. Le karma était du côté français et tant mieux parce que je pense que sur l’ensemble du match la France méritait de gagner. Eugénie a su garder son sang-froid pour transformer le pénalty et par le fait, assurer une meilleure nuit à Wendie (Rires).

Si tu devais nous donner un ou deux points forts/points faibles de l’équipe de France sur ce match…

Comme je l’ai dit toute à l’heure, j’ai beaucoup aimé l’état d’esprit des Bleues. Ensuite, je trouve très intéressante la manière dont l’équipe de France utilise les couloirs.

Elles devront se méfier des contres parce qu’aujourd’hui la Norvège s’est créé les opportunités comme ça, avec parfois des espaces laissés entre les défenseures ou dans leur dos.

Enfin, comment vois-tu la suite pour les Bleues ?

Je pense que les organismes seront peut-être fatigués après le match d’aujourd’hui alors il faudra sans doute gérer un peu l’effectif contre le Nigéria. Mais la qualif’ est acquise à 90% alors c’est déjà une bonne chose. Je crois que ce match face à la Norvège était un bon test pour préparer l’équipe de France à la suite de la compétition. En tout cas, je leur souhaite le meilleur et surtout d’aller le plus loin possible dans cette coupe du Monde à domicile.


Suivre Janice Cayman sur Twitter et Instagram

Crédits photos : MHSC, FFF/AFP, Belgian Red Flames

1 commentaire

  • Janice Cayman a très bien résumé le match. Quand une française débordait soit son centre était imprécis, dans le cas contraire non exploité car absence de joueuses dans les 16 m . En somme un manque d’inspiration, de précision dans d’autres cas..

Laisser un commentaire