#FIFAWWC – « L’Avis des Experts » – France/Brésil – Laure Lepailleur

Après chaque match des Bleues, retrouvez l’Avis des Experts. Pour la quatrième rencontre des joueuses de Corinne Diacre, c’est une ancienne défenseure de l’équipe de France qui s’y colle. Aujourd’hui membre de la Dream Team de RMC Sport, Laure Lepailleur partage avec nous ses impressions sur la courte victoire des Bleues face au Brésil (2-1), en huitième de finale de la compétition.

Quel est ton sentiment sur ce huitième de finale France /Brésil et cette courte victoire des Bleues ?

C’est une victoire acquise dans la douleur, au bout d’un match compliqué. Un match compliqué aussi parce que l’équipe du Brésil a fait plutôt bonne impression, a imposé beaucoup de duels et mise en difficulté cette équipe de France. Dans l’utilisation du ballon, j’ai trouvé les Brésiliennes beaucoup plus performantes alors que du côté des Françaises, c’est pour moi un domaine dans lequel elles ont pêché un petit peu.

Dans la maîtrise collective on attend davantage de cette équipe de France. On espérait un match référence sur ce huitième de finale alors on attendra encore un peu. Je parlerais plutôt de match fondateur au vu de la physionomie de la rencontre parce qu’il a vraiment fallu aller chercher cette victoire. Ce match aurait pu basculer d’un côté comme de l’autre et oui j’avoue qu’à un moment j’ai eu peur. Surtout en fin de deuxième période. On a vu l’équipe de France un peu scindée en deux. En face, on parlait pas mal des individualités « vieillissantes » comme Marta et Cristiane mais hier soir, elles ont montré un très beau visage. Des joueuses comme celles-ci sont forcément importantes dans ce genre de rencontres parce qu’elles sont aussi capables de tenir le ballon.

Finalement, les Bleues s’en sont plutôt bien sorties en prolongations ?

Je retiens surtout une chose : la sortie de Cristiane a fait beaucoup de mal à l’équipe du Brésil. Les Françaises en ont elles profité et ont mieux fini le match alors que je les avais pourtant trouvées en difficulté physiquement en fin de rencontre. Dans la répétition des efforts, on a senti des joueuses qui étaient un peu à la peine alors l’aspect athlétique m’a quand même un peu inquiété. Nous ne sommes qu’en huitième de finale et certaines joueuses ont fini avec des crampes. Les efforts en fin de match sont toujours difficiles et encore plus lors de prolongations alors j’espère qu’elles vont vraiment bien récupérer, pour aborder le quart de finale avec un maximum de fraîcheur.

Le tournant du match ?

Pour moi, le moment fort de cette rencontre qui aurait justement pu faire basculer le match en faveur des Brésiliennes, c’est le sauvetage de Griedge Mbock sur la frappe de Debinha pendant les prolongations (105+1). Un sauvetage qui permet de maintenir en vie l’équipe de France parce que je pense que si elle encaisse un but à ce moment-là, c’est très difficile de revenir.

Le bon et le moins bon de cette rencontre du côté de l’équipe de France ?

L’enseignement positif de cette rencontre pour moi, c’est que les Bleues ont eu le mental pour aller chercher cette victoire. Leurs têtes ont pris le relai lorsque les jambes avaient du mal. On sait aussi l’importance des coups de pied arrêtés sur ce genre de matches. Alors le coup-franc millimétré d’Amel Majri pour Amandine Henry fait partie des bonnes choses parce que clairement sur ce match, les Bleues n’avaient pas été en réussite ou avaient eu trop de déchet technique sur ces phases arrêtées. Les CPA peuvent faire basculer les rencontres et celui d’Amel (Majri) a permis de libérer la France.

Ce qui m’inquiète un peu c’est le manque de maîtrise collective de cette équipe de France et surtout le nombre d’erreurs techniques. Ce n’est pas habituel pour les Bleues. Ce sont des joueuses que l’on suit toute la saison et on n’a pas l’habitude de les voir faire ce genre d’erreurs notamment des erreurs de relance. Ce qui m’a aussi un peu alerté c’est que  j’ai parfois senti un certain manque de sérénité. L’équipe de France a toujours été considérée comme favorite sur ses rencontres depuis le début du Mondial. Si c’est les États-Unis en quart de finale alors espérons que le côté « outsiders » les libèrent un peu plus dans le jeu.

Ta Bleue du match ?

J’ai été impressionnée par la prestation de Kadidiatou Diani. Je l’ai trouvée assez exceptionnelle ! Pour moi, elle est la joueuse qui est la plus ressortie dans ce match face au Brésil. Offensivement, c’est souvent elle qui a fait la différence, capable d’éliminer son adversaire directe à maintes reprises. C’est aussi elle qui délivre la passe décisive sur le but de Valérie Gauvin. Kadidiatou Diani a également été impressionnante dans ses efforts défensifs. Dans les moments difficiles, elle est venue colmater des brèches, quitte à parfois dépasser ses milieux terrain pour donner un coup de main à la défense. Pour moi, c’est quelque chose d’assez révélateur et il faut qu’elle continue dans ce sens. C’est vraiment un plus pour l’équipe de France.


Crédits photos : RMC, FIFA

Laisser un commentaire