#FIFAWWC – Bleues : Grace Geyoro, la tête sur les épaules

Pour la dernière ligne droite menant à la Coupe du Monde, Foot d’Elles vous propose de (re)découvrir, jour après jour, chacune des 23 Bleues qui composent le groupe de Corinne Diacre. Aujourd’hui, zoom sur Grace Geyoro, l’une des benjamines des Bleues !

Du haut de ses 21 ans – et qui fêtera ses 22 ans en plein coeur de la Coupe du Monde -, ce serait cliché quoique véridique d’affirmer que Grace Geyoro a tout d’une grande. Ce qui impressionne beaucoup, après ses performances – et on l’a tour à tour comparée à N’Golo Kanté et à Kylian M’bappé, dans un effort buté de vouloir toujours mettre un homologue masculin à une joueuse -, c’est son calme, autant avec les médias que sur le terrain. La native de Kolwézi, en République Démocratique du Congo, tient sa force de son travail et aussi de sa famille et de ses origines : en 2018, en compagnie de sa mère, Grace Geyoro s’est embarquée dans un marquant voyage initiatique à la recherche de sa famille et de ses racines, qui lui a transmis une perspective nouvelle sur la force et l’inspiration qu’elle véhicule, auprès des siens, des gens, des jeunes.

Côté football, Parisienne depuis toujours, Grace fait partie de l’incontournable relève qui fera les beaux jours des Bleues : en 2016, elle est l’une des rares à jouer l’intégralité de la Coupe du Monde U20 qui verra la France s’incliner face à la Corée du Nord en finale. Elle endossera le maillot de l’équipe A en 2017 et participe à son premier Euro la même année, où elle est la benjamine de l’équipe et offrira une performance encourageante au sein d’une équipe de France vacillante. En 2019, Geyoro inscrit son premier but en Bleue contre l’Uruguay sous l’ère Diacre. Son sérieux sur le terrain, son envie d’apprendre et la vitesse de la jeunesse nous feront pardonner les lacunes de la jeunesse, qui sauront être comblées tant les années à venir n’augurent que du beau pour Grace.

Laisser un commentaire