#FIFAWWC J-40 : Les mondialistes débutants

Plus que 40 jours avant le début de la coupe du Monde féminine ! A l’occasion de cette nouvelle étape du compte à rebours, Foot d’Elles vous propose un focus sur les quatre mondialistes débutants. En effet, pour l’Afrique du Sud, le Chili, l’Ecosse et la Jamaïque cette coupe du Monde sera la première de leur histoire.

Afrique du Sud

Dans le groupe B avec l’Allemagne, le Chine et l’Espagne

Les Banyana Banyanaqui occupent actuellement la 49eplace du classement mondial FIFA/Coca-Cola, ont décroché leur ticket pour la coupe du Monde en terminant deuxièmes de la CAN. L’équipe nationale d’Afrique du Sud s’était imposée 2 buts à 0 en demi-finale face au Mali, avant de s’incliner aux tirs au but contre le Nigéria lors de la finale (0-0, puis 3-4 aux TAB).

Sélectionneure : Desiree Ellis

Ancienne joueuse internationale et pionnière du football pratiqué par les femmes dans son pays, Desiree Ellis a su construire une équipe solidaire et lui faire prendre conscience de ses qualités. Elle est aussi la première, hommes et femmes confondus, à avoir remporté le championnat COSAFA en tant que joueuse (2002) puis coach (2017, 2018).

Joueuses clés :

Janine van Wyk, la plus capée des joueuses/joueurs d’Afrique du Sud (159 sélections) et du continent Mère.

Thembi Kgatlana, meilleure joueuse et meilleure buteuse de la CAN 2018

Chili

Dans le groupe F avec les États-Unis, la Thaïlande et la Suède

C’est en battant l’Argentine 4 buts à 0 lors du tour final de la Copa América, organisé chez elles en avril dernier, que les Chiliennes ont validé leur participation à la coupe du Monde 2019. Le Chili, 39edu classement mondial FIFA/Coca-Cola aujourd’hui, n’avait connu la défaite que face au Brésil, en finale de la compétition sud-américaine.

Sélectionneur : José Letelier

Ancien joueur, José Letelier a commencé à entraîner les jeunes d’un des clubs les plus réputés du pays et sans aucun doute le plus titré : le CSD Colo-Colo, basé dans le quartier de Macul à Santiago. En 2010, il prend la tête de l’équipe féminine du club qui est aujourd’hui sur une lancée de 10 titres nationaux. C’est en 2015 que Letelier a pris les rênes de la sélection féminine du Chili.

Joueuses clés :

Christiane Endler, capitaine de la Roja, la gardienne du PSG met son expérience et son mètre quatre-vingts au service de l’équipe chilienne depuis plus de dix ans déjà.

Francisca Lara, aussi appelée Pancha Lara, qui évolue à Séville au poste de milieu de terrain, joue parfois dans un rôle plus offensif avec la sélection. Elle fait partie des Chiliennes qui marquent.

Écosse

Dans le groupe D avec l’Angleterre, l’Argentine et le Japon

Pour s’ouvrir les portes de la coupe du Monde 2019, l’Ecosse est passée par les qualifications de la zone Euro. Dans le groupe 2 avec la Suisse, la Pologne, l’Albanie et la Belarus, les Ecossaises sont sorties en tête avec 7 victoires et 1 défaite. Aujourd’hui 20edu classement mondial FIFA/Coca-Cola, les Scottishveulent confirmer leur progrès lors de la compétition.

Sélectionneure : Shelley Kerr

Ancienne capitaine de l’équipe écossaise, Shelley Kerr a ensuite fait ses gammes de coach avec les U19 du pays et l’équipe d’Arsenal. Kerr a été la première femme à la tête d’une équipe masculine au Royaume-Uni et est également entrée dans l’histoire en qualifiant son pays pour son premier Mondial.

Joueuses clés :

Kim Little, élue récemment meilleure joueuse aux États-Unis et en Angleterre, la joueuse de 28 ans sait se montrer décisive lors des matches importants.

Jane Ross est probablement la joueuse la plus expérimentée de l’effectif écossais. Son leadership est un véritable atout pour l’équipe.

Erin Cuthbert, l’étoile montante écossaise. Précieuse et efficace, la joueuse de vingt ans qui évolue à Chelsea fera à n’en pas douter, partie des joueuses à suivre lors de ce tournoi.

Jamaïque

Dans le groupe C avec l’Australie, l’Italie et le Brésil

A la 53eplace du classement mondial FIFA/Coca-Cola, la Jamaïque a su tirer son épingle du jeu lors du dernier tournoi CONCACAF. En terminant 2ede leur groupe puis 3edu tournoi en battant le Panama aux tirs au but (2-2, 4-2 aux TAB), les Reggae Girlz ont décroché leur ticket pour France 2019 et une première participation à une coupe du Monde.

Sélectionneur : Hue Menzies

Fort d’une expérience de 30 ans sur les bancs de touche, Hue Menzies a notamment coaché plusieurs équipes universitaires aux États-Unis.

Joueuses clés :

Jody Brown. A tout juste 17 ans, l’attaquante caribéenne s’est déjà pas mal fait remarquer. Meilleure buteuse de son équipe lors du tournoi CONCACAF (4 buts), elle a également été élue meilleure jeune joueuse de ce même tournoi.

Khadija Shaw dit « Bunny » Shaw, l’autre attaquante phare de la formation jamaïquaine. Avec son mètre quatre-vingts et ses grandes enjambées, difficile de ne pas la remarquer.


Crédit photos : FIFA

Laisser un commentaire