#FIFAWWC – Groupe B : En chasse derrière l’Allemagne

Le début de la coupe du Monde France 2019 approche à grand pas…  Le compte à rebours indique un peu plus de deux semaines avant le coup d’envoi, Foot d’Elles vous propose d’en découvrir un peu plus sur le Groupe B. Au sein duquel, reconquête, challenge, ambition et découverte seront les maîtres-mots.

Elles n’auront pas le temps de tergiverser pour entrer pleinement dans la compétition, les représentantes des sélections du groupe B entameront les joutes de cette 8e édition du Mondial dès le samedi 8 juin. Une poule où l’Allemagne, double championne du monde possède un statut incontestable de favorite. Derrière la lutte sera rude …

L’Allemagne ??

Elle aurait pu être sur le banc suisse si la sélection helvétique avait décroché sa qualification pour cette coupe du Monde en terres françaises comme elle l’avait fait il y a quatre ans au Canada. Mais l’ancienne internationale allemande, Martina Voss-Tecklenburg va bien coacher l’équipe de sa patrie avec qui elle a disputé trois phases finales de cette compétition. Emmenée par Alexandra Popp et Dzsenifer Marozsan, la lyonnaise récemment élue meilleure joueuse UNFP de D1, la Nationalmannschaft vivra cette épopée comme une reconquête. Depuis le dernier Mondial, la génération des joueuses allemandes s’est renouvelée. Avec comme seul objectif, accrocher une troisième étoile au dessus de l’aigle de sable, après celles de 2003 et 2007.

 La liste des 23 : 

Gardiennes : Almuth Schult, Laura Benkhart, Merle Frohms – Défenseures : Carolin Simon, Katrin Hendrich, Leonie Maier, Marine Hegering, Johanna Elsig, Giulia Gwinn, Sara Doorsoun – Milieux : Lena Oberdorf, Lea Schuller,Lena Goessling, Svenja Huth, Dzsenifer Marozsan, Sara Däbritz, Linda Dallmann, Verena Schweers, Alexandra Popp – Attaquantes : Klara Bühl, Turid Knak, Lina Magull, Melanie Leupolz

La Chine ??

La sélection des Roses d’acier fut la première équipe, mis à part le pays hôte, à s’être qualifiée pour cette coupe du Monde. Avec à leur tête un pionnier du football chinois en la personne de Jia Xiuquan, la 16e nation au classement de la FIFA tentera un coup dans ce groupe afin de s’adjuger une des deux premières places qualificatives directes. Vingt ans après leur finale aux États-Unis et ne dépassant plus le stade des quarts de finale depuis, l’équipe espère des jours plus cléments lors pour cette phase finale en lorgnant sur les matchs à élimination directe et au-delà. Et si la surprise venait de l’Empire du milieu ?

 La liste des 23 : (à venir) 

Gardiennes :
Défenseures :
Milieux :
Attaquantes :

L’Espagne ??

Sans nul doute l’épouvantail de cette poule. L’autre équipe européenne va tout faire pour dépasser la phase de groupe. Rappelons que malgré la liste pleine de talent composée par Jorge Vilda, l’Espagne ne disputera en France que son deuxième Mondial. Quatre ans après son bref séjour canadien, où la sélection ibérique a terminé à une cruelle quatrième place de son groupe, les espagnoles veulent écrire une page nouvelle de leur histoire. Et la Roja a de la ressource. La jeunesse et l’expérience se mélangeront pour accomplir au mieux ce dessein. Etoile montante de l’autre côté des Pyrénées, Patricia Guijarro, qui s’est dévoilé aux yeux du monde l’an dernier lors du Mondial U20 incarne le mieux cette ambition. Invaincue en qualifications mais surtout vainqueure de toutes ses rencontres, l’Espagne a-t-elle trouvé la bonne recette pour aller très loin dans la compétition ?

 La liste des 23 : 

Gardiennes : Sun Quiñones, Sandra Paños, Lola Gallardo – Défenseures : Celia Jiménez, Ivana Andrés, Leila Ouahabi, Mapi León, Andrea Pereira, Marta Torrejón, Irene Paredes – Milieux : Virginia Torrecilla, Aitana Bonmatí, Alexia Putellas, Patricia Guijarro, Vicky Losada, Andrea Falcón, Amanda Sampedro, Silvia Meseguer – Attaquantes : Nahikari Garcia, Lucía García, Marta Corredera, Mariona Caldentey, Jennifer Hermoso

L’Afrique du Sud ??

Ce sera un baptême du feu pour les Banyana Banyana lorsque l’arbitre donnera le coup d’envoi de leur duel face aux Espagnoles au Havre, le 8 juin prochain. L’Afrique du Sud de la capitaine Janine van Wyk sera bien évidemment poussée par tout un peuple d’ores et déjà fière de voir ses dignes représentantes disputer la plus grande des compétitions. Les baptêmes, Desiree Ellis les connaît bien. L’actuelle coach sud-africaine participa à la toute première rencontre internationale de son pays en 1993, face au Swaziland. Mais difficile de se fixer un cap quand vous êtes un des petits poucets de la compétition et que vous allez affronter dans votre poule trois autres équipes aux hautes attentes. L’attaquante de la nation arc-en-ciel Thembi Kgatlana sera une des pièces maîtresses, élue joueuse africaine de l’année en 2018, qui sera certainement surveillée de très près par les défenses adverses pas décidées à la laisser passer.

 La liste des 23 : 

Gardiennes : Mapaseka Mpuru‚ Andile Dlamini, Kaylin Swart – Défenseures : Lebogang Ramalepe‚ Nothando Vilakazi‚ Bambanani Mbane, Noko Matlou‚ Janine van Wyk‚ Tiisetso Makhubela‚ Bongeka Gamede – Milieux : Refiloe Jane‚ Mamello Makhabane‚ Karabo Dhlamini‚ Busisiwe Ndimeni‚ Leandra Smeda‚ Kholosa Biyana‚ Sibulele Holweni‚ Linda Motlhalo – Attaquantes : Thembi Kgatlana‚ Ode Fulutudilu‚ Amanda Mthandi‚ Jermaine Seoposenwe‚ Rhoda Mulaudzi

Crédit photo : FIFA
Illustrations : Sandrine Dusang pour Foot d’Elles

Laisser un commentaire