#FIFAWWC – Groupe A : Les Bleues partent favorites

Le début de la coupe du Monde France 2019 approche à grand pas… À J-20 du coup d’envoi, Foot d’Elles vous propose d’en découvrir un peu plus sur le Groupe A. Celui dans lequel évolueront la France, la Corée du Sud, la Norvège et le Nigéria. Une poule où les Bleues partent favorites. Présentation.

Le 7 juin prochain, tous les yeux seront rivés sur ce groupe A. D’abord, parce que le match d’ouverture entre la France et la Corée du Sud lancera les débats et la compétition que le monde entier attend depuis des mois. Ensuite, parce que c’est celui dans lequel la France, pays hôte, évoluera.

La France ??

L’équipe de France emmenée par Corinne Diacre fait partie du Top 5 mondial (4ederrière les USA, l’Allemagne et l’Angleterre) alors forcément elle est la favorite de ce groupe A. Cette année, les Bleues ont été relativement convaincantes sur leurs matches de préparation. Jouer la compétition à domicile devrait également être une source de motivation supplémentaire pour Amandine Henry et ses coéquipières. Avec un collectif et un jeu qui se sont développés et améliorés au fil du temps, l’équipe de France semble la mieux armée pour sortir en tête de ce groupe. On dit souvent que les victoires en phase de préparation ne veulent rien dire ou pas grand-chose alors les Bleues devront confirmer pendant la compétition.

 La liste des 23 : 

Gardiennes : Sarah Bouhaddi, Pauline Peyraud-Magnin, Solène Durand – Defenseures: Wendie Renard, Griedge MBock, Marion Torrent, Amel Majri, Aïssatou Tounkara, Ève Périsset, Sakina Karchaoui, Julie Debever – Milieues: Gaëtane Thiney, Élise Bussaglia, Amandine Henry, Charlotte Bilbault, Viviane Asseyi, Grace Geyoro, Maéva Clemaron – Attaquantes : Valérie Gauvin, Eugénie Le Sommer, Kadidiatou Diani, Emelyne Laurent, Delphine Cascarino.

La Corée du Sud ??

L’équipe sud-coréenne n’est pas la plus simple à suivre, à moins de parler ou de lire la langue. Pourtant, il ne faut pas la sous-estimer. Comme la plupart des formations de la zone Asie, le jeu de l’équipe de Corée du Sud est principalement basé sur les aspects techniques et tactiques. Dans l’effectif, l’excellente meneuse Ji So-yun et Cho So-hyun devraient en régaler plus d’un durant cette coupe du Monde. Appliquées et disciplinées, les Guerrières Taegeuk occupent actuellement la 14eplace du classement mondial. Preuve qu’il faudra bien compter sur elles cet été !

 La liste des 23 : 

Gardiennes : Kang Kaae, Jung Boram, Kim Minjeong – Défenseures : Kim Hyeri, Shin Damyeong, Lim Seonjoo, Lee Eunmi, Kim Doyeon, Jang Selgi, Jeong Yeonga, Hwang Boram – Milieues : Lee Youngju, Kang Yumi, Lee Sodam, Moon Mira, Cho Sohyun, Lee Mina, Kang Chaerim – Attaquantes : Jung Seolbin, Ji Soyun, Lee Geummin, Yeo Minji, Son Hwayeon.

La Norvège ??

Si l’équipe de Martin Sjogren semble avoir perdu un peu de sa superbe, elle reste malgré tout parmi les grandes nations mondiales du football pratiqué par les femmes. 12e du classement FIFA, la formation scandinave est passée par la case « reconstruction » mais sa campagne pour le Mondial a prouvé qu’elle était relativement performante (seulement 3 points de perdus face aux Pays-Bas). À défaut de compter sur les services du Ballon d’Or féminin, Ada Hegerberg, la formation norvégienne pourra s’appuyer sur le leadership de Maren Mjelde et le talent de Caroline Graham Hansen notamment. Suffisant pour voir la Norvège briller en France ?

 La liste des 23 : 

Gardiennes : Ingrid Hjelmseth, Cecilie Fiskerstrand, Oda Maria Hove Bogstad – Défenseures : Maria Thorisdottir, Maren Mjelde, Stine Hovland, Synne Skinnes Hansen, Kristine Minde, Cecilie Reidisch Kvamme, Ingrid Moe Wold Milieues : Frida Leonhardsen Maanum, Vilde Bøe Risa, Ingrid Syhrstad Engen, Therese Sessy Åsland, Amalie Vevle Eikeland, Emile Bosshard Haavi, Guro Reiten, Karina Sævik – Attaquantes : Caroline Graham Hansen, Isabell Herlovsen, Lisa-Marie Karlseng Utland, Emilie Nautnes, Elise Thorsnes.

Le Nigéria ??

Enfin, c’est une équipe africaine qui complète le groupe : Le Nigéria. En pointant à la 38eplace du classement mondial, l’équipe nigériane est la moins bien classée de ce groupe A. Est-elle pour autant la moins bonne ? Vouée à terminer dernière de la poule ? Pas forcément non. Emmenées par le Suédois, Thomas Dennerby, les Super Falcons sont athlétiques, puissantes et partantes pour le combat. Si elles sont prêtes physiquement, les Nigérianes seront difficiles à jouer. Autrement, l’équipe du Nigéria devra compter sur les coups d’éclat de sa star, Asisat Oshoala.

 La liste des 27 (réduite à 23 début juin) : 

Gardiennes : Tochukwu Oluehi, Alaba Jonathan, Chiamaka Nnadozie, Christy Ohiaeriaku – Défenseures : Osinachi Ohale, Ngozi Ebere, Onome Ebi, Josephine Chukwunonye, Faith Michael, Chidinma Okeke – Milieues : Cecilia Nku, Rita Chikwelu, Ngozi Okobi-Okeoghene, Evelyn Nwabuoku, Ogonna Chukwudi, Halimatu Ayinde, Amarachi Okoronkwo – Attaquantes : Desire Oparanozie, Anam Imo, Asisat Oshoala, Chinaza Uchendu, Uchenna Kanu, Rasheedat Ajibade, Francisca Ordega, Ini-Abasi Umotong, Alice Ogebe, Chinwendu Ihezuo.

 


Crédit photo : Fifa.com

Illustrations : Sandrine Dusang pour Foot d’Elles

Laisser un commentaire