#FIFAWWC – Confirmation pour les Bleues face au Danemark

Après s’être brillamment imposée 3 buts à 1 face au Japon jeudi dernier, l’équipe de France féminine a largement dominé le Danemark ce lundi soir, à Strasbourg (4-0). A moins de deux mois du début de la coupe de Monde, les Bleues ont confirmé être sur la bonne voie. Corinne Diacre, satisfaite de ce rassemblement, va désormais pouvoir peaufiner sa liste des 23.

Cette rencontre face au Danemark, 17enation au classement mondial FIFA/Coca-Cola, était la dernière avant l’annonce de la liste des 23 sélectionnées par Corinne Diacre pour cette coupe du Monde en France. Pour certaines, c’était donc la dernière opportunité de marquer des points et de montrer qu’elles méritent leur place dans le groupe France.

Tout vient à point à qui sait attendre…

Contrairement à leur précédent match face au Japon, les Bleues ont eu besoin d’un peu de temps avant de rentrer dans la partie. L’entame de match de l’équipe de France féminine manque un peu de rythme et le bloc semble plus dans l’attente que dans l’action. Il faut finalement laisser passer le premier quart d’heure pour voir les Tricolores jouer plus haut et commencer à s’engager davantage dans le camp danois.

Au fur et à mesure des minutes qui passent, les joueuses de Corinne Diacre prennent la possession mais sans trouver la faille face à un bloc danois relativement bien en place et performant dans les duels, surtout aériens. En quinze minutes, les Bleues n’ont frappé qu’une fois et le cuir s’est envolé dans les tribunes bien garnies du stade de la Meinau (15 874 spectateurs). C’est finalement le Danemark qui se procure la première véritable occasion de la rencontre par l’intermédiaire de Nadia Nadim (20e). La joueuse du PSG arme une tête mais cette dernière est sans danger et fini dans les gants de Sarah Bouhaddi.

Cascarino frappe fort !

Impressionnante par sa vitesse, Delphine Cascarino est souvent utilisée dans un registre de percussion et débordement pour dynamiser le couloir et offrir des centres. Ce lundi soir, la Lyonnaise de 22 ans a rappelé combien sa technique est précise et comment on peut aussi compter sur elle pour marquer. Sur une superbe transversale de Griedge Mbock, Cascarino contrôle, crochète et enchaîne d’une frappe croisée. Un enchaînement technique propre et efficace qui permet aux Bleues de prendre l’avantage à la 31eminute de jeu, sur leur première frappe cadrée de la partie.

L’attaquante française ne s’arrête pas là et en tout début de seconde période, elle fait à nouveau trembler les filets danois. A la suite d’un corner, Eugénie Le Sommer frappe mais voit sa tentative contrée par une défenseure. Le ballon revient dans les pieds de Cascarino à une vingtaine de mètres du but adverse. La Lyonnaise contrôle pour se mettre dans de meilleures conditions et enchaîne une frappe en demi-volée, hors de portée de la gardienne (2-0, 47e). Un second but pour Cascarino qui met l’équipe de France un peu plus à l’abri et surtout un peu plus sur les rails pour la suite de la rencontre.

Les Bleues en démonstration

La seconde période est bien plus rythmée que la première. Les Bleues privent de plus en plus le Danemark de ballon et se créent davantage d’opportunités. Les consignes de Corinne Diacre à la mi-temps sont mises en pratique. Les Bleues sont plus appliquées sur les centres, plus présentes dans la surface et mettent davantage de rythme que lors des quarante-cinq premières minutes. Des ingrédients qui vont parfaire la prestation des Tricolores et leur permettre de prendre le large au tableau d’affichage, grâce à des buts de Griedge MBock (54e) et Valérie Gauvin (66e).

Cette seconde période est aussi l’occasion de voir des changements. Dernier match avant la l’annonce de la liste des 23, Corinne Diacre profite de l’occasion et des six changements qui lui sont offerts sur cette rencontre amicale. Avec des entrées convaincantes qui ont permis à l’équipe de France de garder le rythme, l’envie et le score jusqu’au coup de sifflet final, Asseyi, Périsset (57e), Laurent, Bussaglia (66e), Geyoro et Karchaoui (76e) pourraient bien être les grandes gagnantes de la soirée. En tout cas, elles ont probablement marqué des points importants auprès de Corinne Diacre, satisfaite de leur entrée en jeu, qui a déclaré ne plus avoir beaucoup d’interrogations sur sa liste de 23 joueuses pour la coupe du Monde…


Crédits photos : FFF.fr

Laisser un commentaire