#FIFAWWC – Bleues : Viviane Asseyi, prête à l’attaque

Pour la dernière ligne droite menant à la coupe du Monde, Foot d’Elles vous propose de (re)découvrir, jour après jour, chacune des 23 Bleues qui composent le groupe de Corinne Diacre. Aujourd’hui, la Bleue du jour est Viviane Asseyi, auteure d’une saison complète à tous les niveaux.

2019, année du déclic pour Viviane Asseyi ? Il y a des grandes chances pour que l’on réponde par l’affirmative. Rien ne semble l’arrêter depuis plusieurs mois que ce soit avec les Girondines ou les Bleues. Ses prestations successives sont de plus en plus intéressantes. Cet exercice 2018/2019 en est la preuve. Il est d’ailleurs le meilleur de l’attaquante bordelaise (avec 12 buts en championnat) depuis ses premiers pas en D1 voilà presque dix ans. L’effet coupe du Monde ? Peut-être.

Mais avant de rayonner dans son désormais club aquitain, la normande de naissance a d’abord usé ses crampons sur les pelouses de sa région d’enfance. Son premier club fut l’US Quevilly, cette même équipe de la banlieue de Rouen, très souvent héroïne et amoureuse de la Coupe de France. Très jeune, « Vivi » progresse à pas de géant. Et de plus grosses structures s’intéressent vite à son profil. Parmi eux, le FC Rouen. En 2008, le club de Seine-Maritime, évoluant en D2 féminine repère et détecte le potentiel d’Asseyi. Elle y reste une saison et demi après avoir marqué 23 buts avant de traverser la France et de s’engager avec le Montpellier HSC découvrant par la même occasion la coupe d’Europe. Entre le sud et Viviane un grande histoire d’amour se met en place. Après son aventure montpelliéraine, c’est Marseille, tout fraîchement promu en D1 qui lui ouvre les bras. Malgré son talent et deux saisons dans les Bouches-du-Rhône, elle ne peut empêcher les phocéennes de retrouver l’échelon inférieur en 2018. Bordeaux a alors eu du nez de l’enrôler lors de l’été dernier. L’attaquante est une des grandes bâtisseuses de la 4e place finale des Marine en D1 cette saison. Son aventure chez les Bleues débute en 2013, elle n’a que 19 ans lorsqu’elle prend part à une rencontre amicale face à la Norvège à Reims. Souvent appelée en B, ce n’est que depuis la prise des rênes de la sélection par Corinne Diacre en 2017 qu’elle arrive à s’épanouir véritablement chez les A. Le premier but de ses 5 actuels buts en bleu, inscrit un soir de septembre 2017 face au Chili en est clairement l’exemple. Après une belle dernière saison dans l’élite, sa présence dans les 23 pour ce Mondial est justifiée. « Mon modèle c’est Zidane, quand je le regardais jouer, je voulais tout faire comme lui », avoue Viviane Asseyi. Comme Zizou, elle a déjà revêtu le maillot bleu de l’équipe de France et celui au scapulaire de Bordeaux, il lui manque plus qu’à aller chercher un titre de championne du monde pour ressembler davantage à son héros d’enfance.

Crédit photo : FFF/A. Mesa
Illustration fiche : Sandrine Dusang pour Foot d’Elles

Laisser un commentaire