#FIFAWWC – Bleues : Marion Torrent, l’infatigable « lâche rien »

Pour la dernière ligne droite menant à la coupe du Monde, Foot d’Elles vous propose de (re)découvrir, jour après jour, chacune des 23 Bleues qui composent le groupe de Corinne Diacre. Aujourd’hui, zoom sur Marion Torrent, une défenseure latérale qui a les crocs.

Née à Châlons-en-Champagne (anciennement Châlons-sur-Marne), c’est dans le club de cette même ville que Marion Torrent signe sa première licence et foule ses premiers terrains de football. Nous sommes alors en 1998 et Marion a six ans. L’histoire dans la Marne ne dure finalement qu’une saison et c’est le chemin du Sud que suit la Châlonnaise l’année suivante (1999). Passée par le club de Luynes, dans la banlieue d’Aix-en-Provence, de 1999 à 2004, Marion Torrent pose ensuite ses valises à Montpellier. C’est ici que débute sa longue histoire avec le club de Loulou Nicollin, le MHSC. Une histoire d’amour, de fidélité, presque une histoire de famille tellement la latérale des Bleues est attachée au club héraultais. Une histoire qui dure depuis quinze ans et qui pourrait semble-t-il, durer jusqu’à la fin de carrière de la défenseure. Avec son équipe du Montpellier Hérault, Marion Torrent joue les premiers rôles du championnat de D1 et participe même à plusieurs campagnes en Ligue des Champions. Pourtant, la Sudiste d’adoption, n’a remporté qu’un titre : un Challenge de France en 2009 (devenu Coupe de France depuis).

Côté bleu, Marion Torrent porte le maillot floqué du coq avec toutes les sélections jeunes et est d’ailleurs sacrée championne d’Europe U19 en 2010. Pour enfin découvrir la sélection « A » il a pourtant fallu un peu de patience à la Montpelliéraine de cœur. L’aventure avec les Bleues, les grandes, commence le 15 septembre 2017 et coïncide avec l’arrivée de Corinne Diacre à la tête de l’équipe de France. Depuis, la sélectionneure des Bleues lui fait confiance et a même fait d’elle, LA titulaire au poste de latérale droite. Marion Torrent est une grande travailleuse et sa capacité à répéter les courses est impressionnante. Elle fait partie des joueuses avec les plus grandes VMA (vitesse maximale aérobie). Si l’on ajoute à cela, son tempérament combatif et lâche rien, alors on obtient une joueuse que l’on préfère avoir dans son équipe plutôt que contre soi. La latérale fait le job défensif et apporte aussi offensivement. Marion Torrent a également une bonne technique de passes et de frappes même si parfois la précipitation peut avoir raison d’elle. Capable de jouer milieue défensive, voire même de « dépanner » en défense centrale, la polyvalence est une corde supplémentaire à son arc. Malgré un petit gabarit et un visage d’ange, on vous le dit, Marion Torrent est bien armée et prête à aller au combat pour son équipe, pour les Bleues, pour la France !


Crédit photo : Antonio Mesa/FFF

Illustration fiche : Sandrine Dusang pour Foot d’Elles

Laisser un commentaire