#FIFAWWC – Bleues : Delphine Cascarino, vitesse et talent purs

Pour la dernière ligne droite menant à la coupe du Monde, Foot d’Elles vous propose de (re)découvrir, jour après jour, chacune des 23 Bleues qui composent le groupe de Corinne Diacre. Aujourd’hui, la Bleue du jour est Delphine Cascarino, joueuse pleine d’explosivité qui ne demande qu’à confirmer son talent dans une grande compétition.

Percussion, vitesse, accélération et technique hors-pair, Delphine Cascarino possède de sérieux atouts pour mettre le feu dans les défenses adverses. Véritable point d’appui entre les avants et le milieu de terrain, penchant côté droit, son rôle est d’être un véritable piston pour faire circuler la balle le plus rapidement vers les cages adverses lors des phases de transitions défense-attaque. Une vocation offensive qui sera une arme ô combien utile pour débloquer des situations étriquées lors de la coupe du Monde et qui vient compléter les options de Corinne Diacre dans ce domaine.   

La San-Priode a connu le football très jeune. A l’image de sa partenaire de l’Olympique Lyonnais et chez les Bleues Amel Majri, Delphine tape ses premiers ballons en club en compagnie de sa sœur jumelle Estelle, internationale et joueuse du Paris FC. Signant sa première licence chez elle à Saint-Priest, elle a toute juste 12 ans lorsque le prestigieux club voisin, l’OL, lui offre la possibilité d’intégrer les équipes de jeunes. Commence alors une formation à la lyonnaise pour celle qui sera toujours accompagnée de sa jumelle jusqu’à leur première joute en D1 en 2015. Quelque temps plus tard, Estelle part en région parisienne vers Juvisy et le PFC alors que pour sa sœur, l’aventure rhodanienne continue. Et va même prendre de nouveaux tournants avec un palmarès qui, de saison en saison, ne cesse de s’étoffer. Régulièrement appelée avec les sélections de jeunes, Delphine Cascarino remporte entre autres la coupe du Monde U17 en 2012 et l’Euro u19 en 2016. En cette même année 2016, en finale, elle ne peut empêcher la Corée du Nord de s’emparer du trophée du Mondial U20. Une compétition dont elle décrochera le ballon de bronze. Sa première rencontre chez les A, la lyonnaise, l’a disputée face à l’Angleterre en octobre 2016. Mais la tunique bleue des grandes va la quitter un petit moment et ceci en raison d’une grave blessure, une rupture du ligament croisé au genou gauche contractée lors du stage de l’équipe de France au début de l’année 2017. Après une longue convalescence, il lui faudra exactement un an pour la revoir avec le maillot tricolore sur les épaules honorant sa deuxième cape. Depuis, Corinne Diacre n’a pas hésité à faire appel à sa vitesse et ses qualités techniques lors des rencontres de préparation durant lesquelles elle inscrit sa première réalisation en Bleue, face au Brésil en novembre 2018. A seulement 22 ans, la « Fenotte », multiple championne de France et d’Europe, songe fortement à faire une petite place dans sa vitrine à trophées pour une couronne supplémentaire d’ici le 7 juillet prochain.


Crédit photo : FFF/A. Mesa
Illustration fiche : Sandrine Dusang pour Foot d’Elles

 

Laisser un commentaire