#FIFAWWC – Bleues : Sarah Bouhaddi, le dernier rempart

Pour la dernière ligne droite menant à la coupe du Monde, Foot d’Elles vous propose de (re)découvrir, jour après jour, chacune des 23 Bleues qui composent le groupe de Corinne Diacre. Aujourd’hui, la Bleue du jour est Sarah Bouhaddi, gardienne numéro 1 de la sélection française.

Élue meilleure gardienne du monde par l’IFFHS – International Federation of Football History & Statistics – ces trois dernières années (2016, 2017, 2018), Sarah Bouhaddi n’a fait que confirmer son remarquable parcours. Née à Cannes en 1986, elle a d’abord chaussé les crampons sans les gants pendant plusieurs années. C’est finalement à l’adolescence que le poste de gardienne de but devient son poste de prédilection. Celui qui lui colle à la peau. Celui qu’elle ne quittera plus. Monaco, Clairefontaine, Toulouse, Juvisy, et Lyon depuis 2009.

La Canenca (Cannoise en provençal) a pas mal voyagé avant de se poser durablement à Lyon. Avec les autres expérimentées Bussaglia et Thiney, Sarah Bouhaddi a été sacrée championne d’Europe U19 en 2003. Le premier titre pour une équipe de France féminine. Depuis, Bouhaddi a enchaîné les compétitions et bien garni son palmarès. À son actif avec les Bleues : quatre participations à l’Euro, deux aux JO, et une à la coupe du Monde. En club ce sont aussi dix titres de championnes de France, sept coupe de France et cinq Ligue des Champions que Sarah Bouhaddi a raflé avec l’Olympique Lyonnais. Difficile de trouver une gardienne avec autant de vécu, d’expérience et de titres, même si elle aime toujours se jouer de nous en nous faisant parfois des petites frayeurs. Durant cette coupe du Monde, la portière Bleue devra donc redoubler de concentration et de vigilance pour être encore plus décisive.


Crédit photo : A.Nelson Sindfoul

Illustration fiche : Sandrine Dusang pour Foot d’Elles

Laisser un commentaire