Euro 2013 : Bompastor – Balbir aux manettes sur W9

W9 a donné le coup d’envoi de son Euro féminin 2013 ce mercredi soir lors de la W9 Cup 2013, un tournoi de football entre journalistes de différents médias. Entre deux matches, Sonia Bompastor et Denis Balbir, qui commenteront la compétition en duo cet été, nous ont livré leur sentiment à moins d’un mois de l’inauguration de l’Euro.

Denis Balbir : « Quand on aime le football, on est content d’avoir l’Euro féminin »

Pourquoi W9 a-t-il choisi de se mettre au football féminin ?

Je crois que c’est tout simplement le fait que l’Équipe de France ait de grosses chances d’aller assez loin dans cette compétition et que les gens s’intéressent de plus en plus au football féminin, à travers notamment les succès nationaux de l’Olympique Lyonnais. À travers également le fait qu’il y ait un noyau de joueuses vraiment très accessibles. Il y a une sorte d’esprit rugby qui enveloppe le foot féminin. C’est une compétition importante à voir et à proposer aux téléspectateurs.
 

En tant que commentateur, comment avez-vous réagi lorsque cela vous a été proposé ?

Très bien, j’ai déjà fait quelques matches avec Aimé Jacquet sur Canal +. Ce n’est pas vraiment une découverte, mais c’est vrai que le niveau s’est élevé depuis. Une compétition internationale, qu’elle soit féminine, masculine, U-20, U-17, tout ce qu’on veut, quand on aime le football, on prend et on est content de l’avoir. Il y a tout un tas de choses qui entrent en jeu, la France, le maillot tricolore, La Marseillaise, etc… C’est une Équipe de France tout simplement.


On sait que vous aimez prendre certains accents quand vous prononcez les noms des joueurs… Avez-vous prévu de travailler l’accent suédois pour cet été ?

C’est une bonne question… C’est vrai que je m’amuse parce que je parle italien, je me débrouille en espagnol, donc je m’amuse bien, certains détestent et d’autres aiment. Je fais comme j’aime, mais de là à prendre l’accent suédois ou norvégien non. Je vais surtout m’attacher à bien prononcer les noms parce qu’ils ne sont pas faciles. La France joue l’Angleterre, la Russie et l’Espagne au premier tour donc ça devrait aller. Ensuite, si la Suède ou d’autres nations traversent un peu la compétition, on verra avec la prononciation. L’important est d’abord de faire de bons matches, d’être sérieux et avec Sonia (Bompastor NDLR) qui connait très bien la plupart des joueuses, ce sera évidemment un plus technique, tactique, mais aussi humain.
 

Pourquoi avez-vous opté pour Sonia Bompastor ?

On savait qu’elle était sur le point d’arrêter sa carrière en club, qu’elle était écartée par le sélectionneur. Elle est tout de même capitaine de l’OL, elle a 156 sélections, plus de 170 matches avec Lyon. C’est une des plus grandes joueuses françaises, et certainement, pourquoi pas, une future cadre du football féminin français. En plus d’être une personne très humbl et, qui s’exprime très bien. On l’a connue grâce à nos confrères de l’OL TV, qui nous ont parlé d’elle en bien. Tous les suffrages se sont rassemblés autour de son nom.
 

Quel est le dispositif prévu pour les matches de l’Euro 2013 ?

Ce sera un petit peu comme en Europa League. C’est-à-dire qu’on fera un petit teasing avant, pour dire que le match arrive, ensuite on couvrira la rencontre. Puis, si la compétition avance favorablement pour l’Équipe de France, il est probable qu’il y ait des changements et qu’on mette une enveloppe un peu plus épaisse autour des Bleues.

 

Sonia Bompastor : « Le métier de consultante me plait bien »

Comment s’est faite la rencontre avec W9 ?

Le directeur de la chaine m’a contactée en me proposant le projet. C’est-à-dire commenter l’Euro féminin avec Denis Balbir. C’est vrai que je me suis dit que ça risquait d’être compliqué, je pense qu’il y a pas mal de monde qui sait comment s’est passé mon départ de l’Équipe de France. Donc je leur ai dit que j’allais y réfléchir, en discuter avec mes proches. La réflexion a muri. Je savais très bien que le sélectionneur n’allait pas me rappeler, donc je ne comptais pas du tout aller à l’Euro. Alors, je me  suis dit que pour mon futur, professionnellement parlant, ce serait intéressant, car le métier de consultante me plait bien. J’ai eu l’occasion de commenter quelques matches sur Eurosport et OL TV, c’est une chose qui me parlait bien, ça me motivait de le faire. En plus, W9 est une chaine connue de la TNT avec Denis Balbir qui a l’habitude de commenter. Je pense que ça va être une très belle aventure.
 

C’est une façon d’être en Suède malgré tout ?

Ce n’est pas l’objectif honnêtement. À partir du moment où je n’étais plus en Équipe de France, la Suède ne me motivait pas plus que ça. En revanche, sur le plan professionnel, ça peut vraiment être intéressant pour moi. Je connais bien le groupe, notamment cette ossature lyonnaise que je connais par cœur. Je pourrai aider Denis dans son rôle.
 

Quel sera votre rôle justement aux côtés de Denis Balbir ?

On n’a pas encore trop parlé de mon rôle. Il m’a surtout dit de ne pas me prendre la tête, qu’il avait confiance en moi et que ça allait bien se passer. J’imagine que mon rôle sera surtout d’apporter des précisions concernant les joueuses, le football féminin et lui fera son boulot de journaliste, je crois (rires).

 

L’Euro 2013 sur W9 :

Vendredi 12 juillet à 18h00 : France – Russie
Lundi 15 juillet à 20h30 : Espagne – France
Jeudi 18 juillet à 20h30 : France – Angleterre
Dimanche 21 juillet à 15h00 ou Lundi 22 : à 18h00 ou 20h45 : 1/4 de finale
Mercredi 24 juillet à 20h30 ou jeudi 25 à 20h30 : 1/2 finale
Dimanche 28 juillet à 16h00 : Finale

Crédit photos : © MURIEL FRANCESCHETTI / W9