Eugénie Le Sommer : simplicité, exemplarité et palmarès en or !

Avec 82 buts en 171 sélections, Eugénie Le Sommer devient l’attaquante emblématique des Bleues, et dépasse le record de buts en Equipe de France détenu par Marinette Pichon. Retour sur son parcours…

La « tombeuse de records » selon Le Monde, la « serial buteuse », « la buteuse indispensable »… les expressions sont nombreuses pour parler de la numéro 9 des Bleues, Eugénie Le Sommer. Et il faut bien tout cela pour réussir à retranscrire autant de talent !

Née à Grasse mais Bretonne d’adoption, Eugénie a fait ses premiers pas avec des crampons à l’âge de 5 ans, dans le club de Ploemeur dans le Morbihan. Mais avec une maman ancienne joueuse, cela faisait déjà bien longtemps que la petite fille tâtait le ballon. Dès ses deux ans, elle ne le quittait plus. Mais ses parents, qui connaissaient la réalité du terrain et la piètre reconnaissance du football féminin, avaient quelques réticences à l’idée de laisser leur petit prodige prendre une licence dans un club. Pourtant, à peine sur le terrain, au milieu des garçons jusqu’à ses 14 ans, elle épatait déjà et trouvait déjà le fond des filets. « C’était une teigne, elle se faufilait partout » lâche son coach de l’époque au Monde. À 14 ans, elle dût partir pour le FC Lorient, n’ayant plus le droit de jouer avec des garçons, et n’ayant pas d’équipe féminine dans son club initial.

Le début des récompenses

En 2007, elle connaît la D1 avec Saint-Brieuc. Et c’est là que le palmarès commence… Dès sa troisième saison en 2010 elle est élue meilleure joueuse et finit meilleure buteuse du championnat à seulement 21 ans, avec 19 réalisations en 22 matches. Elle réitère cet exploit de meilleure buteuse de D1 en 2012 puis en 2017. En 2010, elle signe avec l’Olympique Lyonnais, et elle connaît toutes les épopées européennes du club, elle vient d’ailleurs de remporter sa 7ème Ligue des Champions, ce qui en fait la joueuse la plus titrée. Dans cette compétition, elle en est à 47 buts. Et ce n’est pas tout ! Eugénie Le Sommer connaît également la place de meilleure finisseuse de l’OL, hommes et femmes confondus, avec 270 réalisations en 314 matches. À seulement 19 ans, elle connaît sa première sélection en Equipe de France.

Pourtant, en Equipe de France, le palmarès de l’attaquante est un peu plus pauvre, malgré 5 buts marqués en Coupes du monde. Mais puisqu’elle est pleine de surprises, Eugénie vient de conjurer le sort et de devenir la meilleure buteuse de l’histoire des Bleues. Le record était détenu par Marinette Pichon depuis 2006. Mais le 22 septembre 2020, lors des qualifications pour l’Euro 2022 contre la Macédoine du Nord, Eugénie Le Sommer a détrôné la championne, et détient désormais le record de 82 buts en 171 sélections.

Simplicité, sympathie et travail : un modèle pour tous

En plus d’un palmarès bien garni, la joueuse bénéficie d’une réputation auprès de ses coéquipières que tout sportif envierait. Connue pour être la « joueuse simple et sympathique », « discrète », « rigoureuse », « à l’écoute », « très bosseuse » et avec toujours l’humilité comme ligne de conduite. Sa coéquipière en club et en Equipe de France, Wendie Renard, utilise d’ailleurs ces mots pour parler d’elle à FootMercato : « Dans la vie, quand elle a quelque chose à dire, elle essaie de le dire (…). C’est quelqu’un d’assez simple, de très agréable dans un collectif. On rêve de jouer avec des coéquipières comme ça et de partager des moments ». Et comme si cela ne suffisait pas d’être une excellente joueuse, elle ne rate pas une occasion de s’engager en faveur du football féminin, de sa reconnaissance et de son développement. En plus du soutien de ses coéquipières, Eugénie Le Sommer peut aussi compter sur celui de sa famille. Cinquième enfant d’une fratrie de neuf, elle est toujours entourée de ses neveux et nièces, et frères et soeurs partout où elle se déplace. Et cela devrait la pousser encore plus loin pour remporter d’autres records !

Laisser un commentaire