Elles offrent aux sportives les conditions qui leur ont manqué

Alexandra Pertus et Laura Di Muzio ont créé LJA Sport avec Jannick Jarry il a deux ans. Le but : accompagner les sportives (communication, recherche de sponsors…) pour leur faciliter la vie. Elles interviennent aussi en entreprise pour encourager la mixité et promouvoir le sport féminin.

Laura Di Muzio a longtemps pratiqué le foot. Dans son club de village, comme ça, avec ses copains. « Mais à 14 ans, avec ma sœur on a du rejoindre un club de filles, puisque la mixité n’était plus possible. Nous n’étions pas dans la compétition, et les copains nous manquaient », regrette l’adolescente de l’époque. Mais à l’occasion d’une initiation rugby au collège, elle découvre ce sport. Une révélation. Laura et Gina, sa jumelle, s’inscrivent donc au lycée, avec option rugby. Les pensionnaires de Valenciennes sont douées et plusieurs fois sélectionnées en équipe de France. Mais la récupération est difficile alors qu’elles enchaînent entraînements, boulots (après une prépa HEC et une école de commerce pour Laura), dodos… tant bien que mal.

Ladies are just amazing

Révolté qu’elle ait à refuser une convocation en sélection à cause du boulot, c’est un des collègues de Laura, Jannick Jarry, qui lui donne le déclic. Désormais, elle s’engage pour les sportives après elle. Avec Jannick et Alexandra Pertus, sa coéquipière et amie de Valenciennes, Laura fonde LJA sport en référence à leurs trois prénoms. Et à une conviction : Ladies Are just Amazing.

Aider les sportives à tout concilier

Société de communication à destination des sportives, LJA sports accompagne aujourd’hui trois rugbywomen et une ultra-trailleuse dans leur communication, recherche de sponsors, de boulot, gestion d’images, de carrière, conciliation vie pro et perso…

« On veut aider les sportives à ne pas connaître ce que l’on a connu, nous, c’est à dire la difficulté à tout concilier. Les moyens sont moins importants dans le sport féminin. Pour permettre de beaux parcours, les filles ont besoin d’aide », défend Laura, devenue également entre temps commentatrice sportive à la télévision, notamment avec Jean Abeilhou.

Laura et Alexandra sont des sportives de haut-niveau mais n’ont jamais été professionnelles. Un graal qui permet de vivre de son sport encore rare, y compris dans le foot. « La recherche de sponsors peut permettre à des filles de vivre mieux en ne travaillant qu’à mi-temps et donc de mieux récupérer après les compétitions », décrit Laura Di Muzio. LJA sports anime de nombreuses conférences en entreprises. L’occasion de tracer des parallèles entre sport et boulot notamment au niveau de la gestion du collectif. Mais aussi de promouvoir la mixité et l’égalité. « Plus on parlera des sportives, du sport féminin, plus les nanas en bénéficieront », croit-elle.

« Ils ne s’attendent pas à voir des filles en short… tant mieux, le message passe! »

Désormais salariée de LJA sports, Laura Di Muzio ne lâchera pas ce combat. Elle n’aurait jamais imaginé être là où elle est aujourd’hui mais profite des tribunes devant les entreprises, les clubs, les sportifs pour défendre la féminisation. « A chaque fois c’est pareil, il ne s’attendent pas à voir arriver des filles en short… Tant mieux : ils retiennent le message encore davantage ! »

Lucie Tanneau

Laisser un commentaire